Mercedes-Benz Vans met ses usines européennes au diapason de son électrification

Mercedes-Benz Vans met ses usines européennes au diapason de son électrification

La plateforme VAN.EA fournira la base pour tous les utilitaires électriques – même de taille moyenne et grande – qui seront lancés par Mercedes-Benz à partir de 2025.

© Mercedes-Benz AG

Avec sa nouvelle plateforme VAN.EA (Van Electric Architecture), Mercedes-Benz Vans accélère la transformation de sa gamme d'utilitaires vers l’électrique. Ainsi, d’ici à 2025, tous les nouveaux produits VU du constructeur allemand seront 100 % branchés.

En adaptant sa structure de production européenne à sa stratégie de transition énergétique, Mercedes-Benz Vans a pris un tournant ambitieux. Visant à proposer, sur tous les segments utilitaires, des modèles électrifiés, le constructeur à l’étoile a développé une toute nouvelle architecture d’utilitaires légers modulaire entièrement électrique. Baptisée VAN.EA, celle-ci fournira la base pour tous les utilitaires 100 % branchés – même de taille moyenne et grande – qui seront lancés par Mercedes-Benz à partir de 2025.

Réorganiser le réseau de production en fonction de l’électrification

Comme l’a certifié Mathias Geisen, directeur de Mercedes-Benz Vans, la marque à l’étoile souhaite « conserver [sa] position de seul constructeur de fourgonnettes produisant de grands utilitaires en Allemagne, malgré les coûts croissants associés à la transformation vers l’électromobilité. Pour ce faire, nous réorganisons notre réseau de production européen [avec] l’intégration d’une toute nouvelle usine de production. »

Établie au sein du réseau de production Mercedes-Benz AG, basé en Europe centrale et orientale, cette usine produira les grands utilitaires (ou fourgons) basées sur la plateforme VAN.EA. Elle s’ajoute au site de Düsseldorf – plus grande usine de production de Mercedes-Benz Vans où se construit l'actuel eSprinter et sa prochaine génération – ou encore l’usine de Ludwigsfelde – bientôt qualifiée en tant que centre de compétences pour l’individualisation des utilitaires électriques.

Investissements financiers et sociaux

Si électrifier le catalogue a un coût, faire évoluer à l’écosystème industriel de Mercedes-Benz Vans en a un également. L’engagement économique avancé pour effectuer les adaptations nécessaires au sein des manufactures du groupe s’élève en effet à environ 400 millions d’euros. Une somme qui doit assurer à Mercedes-Benz Vans « de continuer à offrir des produits compétitifs à nos clients et d’ouvrir de nouvelles perspectives d’avenir à long terme pour notre main-d’oeuvre. » Les discussions sur la mise en place de ces différents projets vont d’ailleurs débuter entre la direction de l’entreprise et les syndicats afin que chaque plan s’effectue avec l’accord de toutes les parties locales concernées.

Nous vous recommandons

Hopium va produire sa voiture à hydrogène en France

Hopium va produire sa voiture à hydrogène en France

Le nouveau constructeur automobile premium Hopium officialise le choix de la France pour la production de ses premières voitures à hydrogène. L’usine sera localisée en Normandie, à Douains, à proximité de Vernon.Hopium, nouvel...

23/09/2022 | HydrogènePremium
Arval crée une direction des solutions de mobilité

Nomination

Arval crée une direction des solutions de mobilité

Fatec lance ZFE Fleet Mapper pour simplifier la gestion des véhicules dans les ZFE

Fatec lance ZFE Fleet Mapper pour simplifier la gestion des véhicules dans les ZFE

Le constructeur automobile Leapmotor se lance sur le marché français

Le constructeur automobile Leapmotor se lance sur le marché français

Plus d'articles