MG5 : unique à bien des égards

Yelen BONHOMME-ALLARD

Sujets relatifs :

, ,
MG5 : unique à bien des égards

La commercialisation du MG5 est prévue en mai 2022.

Le grand public possède désormais son premier break tout électrique. Le MG5 entend s’imposer comme une alternative à ses rivaux populaires les SUV, ainsi que sur le marché des professionnels en leur proposant une offre plus élargie à des prix raisonnables.

MG sait convaincre. La marque britannique passée sous le giron chinois en 2007 suite à son rachat par SAIC Motor ne cesse de gagner du terrain dans le paysage national. Parti d’une dizaine de points de vente en mai 2020, MG ne cesse d’agrandir son réseau de distribution au fil des mois. Il compte aujourd’hui 120 points de ventre en métropole et dix en Outre-mer. « On s’est établi avec des gros groupes qui possèdent une vraie notoriété et visibilité », confirme l’un des représentants. MG prévoit de comptabiliser 160 concessions à travers le pays d’ici à décembre prochain. Si la marque sait convaincre les concessionnaires, elle sait aussi séduire de plus en plus de clients, tous animés par un désir de conduite plus respectueuse de l’environnement. Elle a donc clôturé le précédent exercice avec 4 951 immatriculations contre 709 unités en 2020 (rappelons que cette période n’est pas représentative puisqu’elle a été fortement impactée par la crise sanitaire). Entre janvier et mars 2022, MG a vendu 1 464 véhicules neufs avec une gamme composée jusqu’ici de trois modèles 100 % électriques. D’ici à décembre, grâce peut-être à son quatrième produit le MG5, elle anticipe un volume global de 12 000 livraisons en France.

Convaincre par le confort

Aux côtés des SUV MG Marvel R, ZS et EHS (hybride rechargeable), le break MG5 est unique pour de multiples raisons : unique par sa typologie au sein de la gamme chinoise et unique par sa propulsion électrique sur le segment C qui a totalisé 40 000 immatriculations en 2021. Cet atout lui apporte un avantage certain pour se démarquer de la concurrence, uniquement disponible à ce jour en version hybride rechargeable. Avec son espace dans l’habitacle, et son volume de chargement dans le coffre de 1 367 litres (459 litres en version 5 places), le break entend convaincre les particuliers à la recherche d’une alternative aux SUV, aux modèles hybrides rechargeables, mais aussi aux professionnels tels que les taxis, commerciaux et loueurs de courte durée. La banquette arrière propose trois vrais sièges confortables pour des passagers adultes. L’absence de colonne centrale, d’où la présence d’un plancher plat, augmente l’espace aux jambes pour celui du milieu. Les fauteuils, surmontés de surpiqûres bien terminées, sont rembourrés avec cinq couches de matériaux qui permettent une meilleure répartition du poids du corps. Une caractéristique perceptible notamment lors de la conduite sur une longue distance.

Se brancher sur une voiture branchée

Le MG5 présente une silhouette ordinaire, dotée d’un capot plongeant, ponctué d'une signature à LED en triangle élégante. Celle-ci est soulignée d’une barrette chromée discrète mais efficace. Au centre de la calandre pleine, les designers ont fait le choix d’introduire la trappe de charge sous le logo de la marque. Un emplacement singulier et finalement assez intelligent en termes d’accessibilité lorsqu’il s’agit de brancher la voiture à une borne de recharge électrique. L’intégralité du réseau de stations est d’ailleurs consultable sur l’écran central de 10,25 pouces – petit mais à la prise en main facile – grâce à la géolocalisation du véhicule. Ce dernier propose deux groupes motopropulseurs avec deux niveaux de batterie au choix : la première dite « standard » de 50,3 kWh associé à un moteur électrique de 177 chevaux, pour une autonomie de 320 kilomètres, tandis que la seconde dite « étendue » de 61,1 kWh  combiné à un moteur de 156 chevaux pour une autonomie maximale de 400 kilomètres. L’une et l’autre n’ont aucun mal à élancer avec légèreté le bolide d’1,5 tonne sur les routes vallonnées du Lubéron. En option, un câble V2L vendu à 400 euros permet de recharger des objets électriques externes de type téléphone, trottinette, matelas gonflable etc. Un atout idéal pour s’adonner à des activités extérieures comme le camping, par exemple.

Les premiers clients devraient recevoir leur véhicule mi-2022. Les délais de livraisons sont de six mois minimum pour la finition Luxury avec la batterie de 50 kWh. « En Europe, les finitions et la puissance des batteries sont identiques donc cela nous permet de réduire les délais de livraisons », nuance les représentants de MG. De fait, la gamme est réduite et simplifiée aux versions Confort, accessible hors bonus à partir de 32 490 euros (batterie de 50 kWh) ou 35 490 euros (61 kWh), tandis que la facture de la Luxury grimpe dès de 33 990 euros (50 kWh) ou 36 990 euros (61 kWh).

Nous vous recommandons

Polestar taille dans ses prévisions de ventes à cause du Covid en Chine

Polestar taille dans ses prévisions de ventes à cause du Covid en Chine

Détenue par Geely et Volvo, la marque de voiture électriques premium Polestar subit les derniers confinements en Chine et revoit la baisse ses prévisions, reportant ou perdant 50000 livraisons.L’impact des confinements en Chine, qui...

20/05/2022 | VolvoGeely
Volkswagen fournira à Mahindra des éléments de sa plateforme électrique MEB

Volkswagen fournira à Mahindra des éléments de sa plateforme électrique MEB

Suzuki enregistre une progression de 12,3 % de son chiffre d'affaires sur l'exercice 2021 à mars 2022

Suzuki enregistre une progression de 12,3 % de son chiffre d'affaires sur l'exercice 2021 à mars 2022

VinFast s’associe à FCA Bank pour ses offres de financement en Europe

VinFast s’associe à FCA Bank pour ses offres de financement en Europe

Plus d'articles