Michel Maggi renouvelé à la tête du GNCO

Frédéric MARTY

Le nouveau bureau du GNCO : 

Michel Maggi

Christian Andreani (groupe Caravenue)

Loïc Barbier (La Rochelle, Rochefort)

Jean-Luc Debove (Calais)

Christophe Hamelin (Saint-Lô, Cherbourg)

Christophe Stage (groupe Dubreuil)

 

Michel Maggi renouvelé à la tête du GNCO

Michel Maggi repart pour une année à la tête du GNCO.

Michel Maggi vient d’être renouvelé à la tête du Groupement National des Concessionnaires Opel (GNCO). Un nouveau mandat pour une année 2022 particulièrement importante pour les distributeurs de la marque du groupe Stellantis.

Michel Maggi vient d’entamer une nouvelle année à la tête du Groupement National des Concessionnaires Opel (GNCO). Le distributeur avait pris la présidence du groupement en février 2020, peu de temps avant le premier confinement. « Les bouleversements liés à la pandémie ont eu des impacts directs sur nos entreprises, qui perdurent encore aujourd’hui » souligne-t-il ainsi. Au-delà de la crise sanitaire, d’autres événements importants ont marqué ces deux années. « Nous avons dû adapter nos modes de fonctionnement et systèmes à Stellantis. J’estime que le réseau Opel a fait preuve d’une formidable adaptation et j’espère que nous en récolterons les fruits cette année » ajoute le président. Michel Maggi avait placé son premier mandat sous le signe d’une indispensable construction commune avec le constructeur. Pendant ces deux années, les discussions ont été intenses avec Opel et Stellantis.

Travail en commun

L’année 2021 a été riche en négociations et en travaux menés en commun. Plusieurs commissions avec le constructeur ont pu se réunir et une nouvelle axée sur Opel Bank a été mise en place. Ainsi, la politique commerciale de la marque a été améliorée et le Plan de Transformation 360° du constructeur a tenu compte des remarques du réseau. Grâce à un taux d’adhésion de 100 % des concessionnaires au groupement, ce dernier profite d’une légitimité et d’une représentativité incontestables. Un atout important pour une année 2022 qui pourrait s’avérer capitale.

Améliorer les volumes

L’une des missions de l’année 2022 consistera à améliorer la part de marché d’Opel. « Nous devons impérativement renouer avec les volumes, pour notre rentabilité, pour nos équipes » insiste Michel Maggi. Les chantiers ne manquent pas, notamment pour suivre l’électrification de la marque. « Nous devons préparer l’électrification complète de notre gamme en adaptant nos parcs de démonstration et de courtoisie mais également les possibilités de recharge, donc des investissements » ajoute-t-il. Enfin, le dossier le plus brûlant reste sans doute la préparation des futurs contrats de distribution de Stellantis. A ce sujet, « le groupement suit de très près les échanges avec le constructeur, en collaboration avec les autres groupements de marque de Stellantis » remarque Michel Maggi. Un élément clé pour l’avenir de tous les réseaux des marques du constructeur.

Nous vous recommandons

Après son service de voituriers, Ector veut se développer dans le convoyage

Après son service de voituriers, Ector veut se développer dans le convoyage

Fort de son expérience sur le segment du parking avec voiturier depuis 2013, le développement du service de convoyage Ector Fleet est une priorité pour 2023.La marque, née en 2021, dispose déjà de 500 chauffeurs professionnels...

Le premier smart corner de France ouvre ses portes à Amiens

Vu sur les réseaux sociaux

Le premier smart corner de France ouvre ses portes à Amiens

ZFE et vignette Crit'Air : attention aux arnaques !

ZFE et vignette Crit'Air : attention aux arnaques !

Hormé Carrosserie Mobile étoffe sa flotte

Vidéo

Hormé Carrosserie Mobile étoffe sa flotte

Plus d'articles