Michelin affiche de très bons résultats mais révise en partie ses prévisions

Alexandre Guillet

Mis à jour le à

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Michelin affiche de très bons résultats mais révise en partie ses prévisions

Michelin enregistre une forte croissance de son chiffre d'affaires au cumul de trois premiers trimestres 2022, mais reste prudent car le contexte de marché reste à la fois difficile et incertain.

© Michelin

Dans un environnement difficile, Michelin publie une information financière pointant un chiffre d’affaires en forte hausse sur les neuf premiers mois de l'année 2022, + 20,5 % à 20,7 milliards d’euros. Le pricing power porte ses fruits au sein groupe, qui doit cependant réviser à la baisse son free cash-flow.

« Dans un environnement de marché caractérisé par la poursuite des perturbations opérationnelles, une inflation généralisée et une visibilité limitée sur la demande future », Michelin a enregistré une croissance de son chiffre d’affaires de 20,5 %, à 20,7 milliards d’euros, sur les neuf premiers mois de l’exercice 2022. Toutes les activités sont bien orientées : à fin septembre 2022, les ventes « Automobile » s’élèvent à 10, 2 milliards d’euros, en augmentation de 19 % ; les ventes « Transport routier » atteignent 5,4 milliards d’euros, en hausse de 20 %, et celles des « Spécialités » 5,09 milliards d’euros, (+ 24,2 %).

Le volume de pneus vendus par Michelin (exprimé en tonnes) est en légère baisse, de 2,4 %, ce qui permet de souligner le remarquable travail du groupe sur le pricing power et sa capacité à répercuter la forte inflation sur la chaîne de valeur globale. L’effet prix pneus s’établit ainsi à + 13,4 %, tandis que l’effet mix pneus est moins marqué (+ 0,9 %), même s’il bénéficie de la croissance des segments minier et pneus tourisme 18 pouces et plus.

L’Europe a bien rebondi en première monte tourisme au troisième trimestre 2022

« La demande des clients utilisateurs (sell-out) s’est maintenue dans la plupart des régions et segments. En sell-in, les marchés tourisme camionnette ont progressé de 1,4 %, soutenus par un rebond de la demande en première monte essentiellement en Amérique du Nord et en Chine ; le marché du remplacement est resté stable, avec un mix temporairement impacté par une hausse des imports d’origine asiatique », détaille de groupe présidé par Florent Menegaux.

En première monte, après un premier semestre sous tension, à cause de la guerre de la Russie en Ukraine, la demande en Europe a rebondi, affichant sur le troisième trimestre une hausse de 26 %, tout en restant 19% inférieure à son niveau du troisième trimestre 2019.

Sur le marché européen du remplacement, l'activité affiche une progression de 5 % à fin septembre, avec un premier semestre 2022 à + 7 % et un troisième trimestre légèrement en dévers (- 1 %). En effet, après deux mois d’été positifs (+ 2 %), la croissance s’est infléchie en septembre (- 7 %) sur des bases de comparaison défavorables en raison des hausses de prix passées au 1er octobre 2021.

Le marché des pneus poids lourd est bien orienté en Europe

Sur le marché poids lourd, en première monte, le marché mondial est en retrait de 21 % à fin septembre 2022, mais hors Chine, la demande mondiale est en progression de 10 % sur les neuf premiers mois de l’année, avec une croissance notamment constatée en Europe (+ 5 % à fin septembre, dont + 14 % sur le troisième trimestre). Les carnets de commandes des constructeurs sont remplis jusqu’en 2023, posant des perspectives plutôt engageantes.

« En remplacement, le marché mondial est à son niveau de fin septembre 2021, incluant - 19 % sur la Chine. Hors Chine, le marché est ainsi en progression de 5 % sur les neuf premiers mois de l’année. Malgré un troisième trimestre légèrement en retrait, le marché européen affiche une croissance de 9 % par rapport à fin septembre 2021, fondée sur une activité de fret toujours bien orientée », précise le groupe.

Un free cash-flow nettement revu à la baisse

Les projections d’évolutions de marchés pour l’année complète sont comprises entre - 2 % et + 2 % en tourisme camionnette, entre + 2 % et + 6 % en poids lourd (hors Chine), et entre + 3 % et + 7 % pour les activités de spécialités.

Dans ce scénario, Michelin confirme sa guidance de résultat opérationnel des secteurs annuel supérieur à 3,2 milliards d’euros (à parités constantes), mais révise néanmoins sa guidance de free cash-flow, de 1,2 milliard d’euros initialement à 0,7 milliard d’euros.

Nous vous recommandons

MG dépasse les 10 000 immatriculations à fin novembre 2022

MG dépasse les 10 000 immatriculations à fin novembre 2022

MG franchit la barre symbolique des 10 000 voitures immatriculées depuis le début de l’année et enregistre 2 343 immatriculations en France (DROM compris) sur le mois de novembre 2022.MG performe. Depuis son retour sur le territoire...

Stellantis remanie son activité financement au Brésil

Stellantis remanie son activité financement au Brésil

Renault et Airbus partenaires sur la conception des futures batteries solides

Renault et Airbus partenaires sur la conception des futures batteries solides

La direction industrielle de Renault Group change de visage avec Thierry Charvet

Nomination

La direction industrielle de Renault Group change de visage avec Thierry Charvet

Plus d'articles