Midas teste un salon virtuel de la franchise

Eloïse LE GOFF-BERNIS

Sujets relatifs :

Midas teste un salon virtuel de la franchise

Midas teste un salon virtuel de la franchise

Depuis lundi 26 et jusqu’au 30 novembre, un nouveau salon de la franchise totalement en ligne, baptisé Franchise2Day, invite gratuitement cadres en reconversion et autres aspirants entrepreneurs à rencontrer les franchiseurs de leur choix et de 17 enseignes. Dans l’auto, seul Midas y est !

« C’est comme un vrai salon. Les visiteurs inscrits accèdent aux conseils délivrés par notre pool de partenaires comme Simon & Associés pour les questions juridiques ou territoires et marketing pour les études de marchés et remplissent des fiches que nous transmettons aux franchiseurs concernés. Ces derniers les étudient, puis proposent un rendez-vous s’ils sont intéressés par le profil », détaille Frédéric Cloteaux, partenaire de Job2Day, la société qui produit le e-salon.

Coût pour l’exposant : 2 800 euros contre 6 000 euros pour un salon standard. De quoi tenter l’expérience pour David Borgel, responsable du service développement France de Midas qui recrute actuellement à tour de salons. « Je suis intéressé par le principe du one-to-one avec le candidat et évidemment la simple logique du sourcing », explique celui qui a mobilisé cinq collaborateurs en interne pour recruter sur ce salon virtuel.

Depuis deux ans, l’enseigne ouvre en effet 20 centres-autos par an contre trois auparavant ! De 320 sites dont 270 détenus par des franchisés, le réseau vise 400 centres dans cinq ans dans des villes de plus de 10 000 habitants. Ainsi, à peine remis du Salon Top Franchise à Marseille qui lui a permis de rencontrer six candidats très sérieux et du salon nantais des entrepreneurs, l’exposant en ligne joue la carte du clic et s’apprête à tenir environ 20 entretiens cette semaine.

Ouvrir un Midas ne reste pas donné à tout candidat. Cela requiert 60 000 euros d’apport, soit 30 % de l’investissement total requis pour un centre, rentabilisable au bout de sept ans « si le franchisé applique le savoir-faire », précise David Borgel, qui exige un droit d’entrée de 25 000 euros HT et une redevance de 5 % doublée de 5 % supplémentaire pour la publicité. Le contrat Midas s’étend sur dix ans, renouvelable par période de cinq ans. Profil recherché ? « Des commerçants ». Les inscriptions sont ouvertes jusqu’à vendredi sur www.franchise2day.fr

Nous vous recommandons

Rétromobile revient du 2 au 6 février 2022

Rétromobile revient du 2 au 6 février 2022

Reporté depuis deux ans, le salon Rétromobile revient du 2 au 6 février prochains à Paris. L'événement occupera les halls 1, 2 et 3 du parc des expositions de la Porte de Versailles.Le retour de Rétromobile est officialisé. Le salon...

22/10/2021 | AftermarketFleet
Crise des semi-conducteurs : Renault Group évalue les pertes…

Crise des semi-conducteurs : Renault Group évalue les pertes…

Fin des moteurs thermiques : la Fondation Nicolas Hulot appelle à une stratégie claire pour la France

Fin des moteurs thermiques : la Fondation Nicolas Hulot appelle à une stratégie claire pour la France

La prolongation du bonus écologique confirmée

La prolongation du bonus écologique confirmée

Plus d'articles