Mini cible les gamers en sponsorisant la gamescom de Cologne

Frédéric MARTY

Sujets relatifs :

, ,
Mini cible les gamers en sponsorisant la gamescom de Cologne

Mini a mis son concept Aceman en boîte pour la gamescom de Cologne.

© Michael Kuhlmann

Mini s’attaque à une nouvelle clientèle et se positionne dans l’univers du jeu vidéo en devenant l’un des principaux partenaires de la gamescom de Cologne. La marque présente son concept Aceman sur place et inaugure un partenariat avec Pokemon.

Mini investit le monde virtuel en devenant l’un des principaux sponsors de la gamescom de Cologne. Ce salon, qui se déroule du 24 au 28 août, est l’un des plus importants au monde dans l’univers du jeu vidéo. Le constructeur est le partenaire officiel en matière de mobilité et le sponsor principal de l’espace réservé aux produits dérivés. Pour marquer sa présence, Mini expose son concept Aceman, doté d’un mode « Pokémon ». Cette animation est le premier résultat d’une collaboration entre les deux marques. Le célèbre personnage Pikachu apparaît ainsi sur l’écran central de la voiture et répand son éclair d’énergie sur tout le tableau de bord, les portes et jusqu’au sol, grâce à une animation vidéo. Pour compléter sa visibilité, Mini a mis son concept-car en boîte, à l’image des personnages de collection issus des jeux vidéo. Un jouet grandeur nature qui devrait attirer le regard des visiteurs. Un public qui intéresse la marque d’origine britannique, comme l’explique sa directrice Stefanie Wurst. « La "gamification" jouera un rôle de plus en plus important dans la Mini du futur et offrira une expérience unique à nos clients. En collaboration avec Pokémon, nous avons réuni deux figures emblématiques, qui s’accordent parfaitement, avec des millions de fans. C’est ainsi qu’à la gamescom 2022, événement phare pour le fandom moderne, le jeu et la culture pop, nous nous adressons à un tout nouveau groupe cible ». En effet, les jeux vidéo touchent aujourd’hui toutes les classes d’âge et sont directement liés au « Metaverse », qui se développe dans tous les domaines d’activité. En entrant dans ce monde du jeu, Mini se rapproche donc de ces nombreux amateurs d’univers virtuels.

Le Metaverse Mini

À l’occasion de ce salon, Mini lance son propre « Metaverse ». Un monde digital dans lequel amateurs de la marque et fans d’univers virtuel peuvent découvrir le concept Aceman. Accessible sur smartphone, ce monde s’étend dans plusieurs quartiers de villes imaginaires et comporte des jeux multijoueurs. Même si la marque ne le précise pas, il est possible de voir dans un futur proche d’autres fruits nés du partenariat lancé avec Pokémon. Enfin, pour combler les passionnés de culture pop, Mini a créé un Art Toy collector. Ce dernier célèbre la présence du constructeur à la gamescom et rapproche le design Mini des codes de l’univers des gamers.

Nous vous recommandons

L’industrie automobile demande à l’Europe d’accepter les carburants propres après 2035

L’industrie automobile demande à l’Europe d’accepter les carburants propres après 2035

Dans un courrier commun, les constructeurs automobiles, les équipementiers et les compagnies pétrolières demandent à l’Union européenne d’accepter les carburants non fossiles, renouvelables et synthétiques après 2035. Le...

Alfa Romeo France débute le Tonale Tour

Alfa Romeo France débute le Tonale Tour

Citroën recharge Ami sur les lampadaires londoniens avec Ubitricity

Citroën recharge Ami sur les lampadaires londoniens avec Ubitricity

Thierry Plantegenest (Renault VU) : « Le Renault Trafic E-Tech vise les pros en périphérie »

Vidéo

Thierry Plantegenest (Renault VU) : « Le Renault Trafic E-Tech vise les pros en périphérie »

Plus d'articles