Mitsubishi Outlander PHEV : une nouvelle identité

Séverine Fontaine
Mitsubishi Outlander PHEV : une nouvelle identité

Mitsubishi Outlander PHEV : une nouvelle identité

Après trois ans d’existence sur le marché des crossover, le Mitsubishi Outlander s’offre de nouvelles évolutions stylistiques et techniques.

C’est avec une nouvelle identité visuelle que le Mitsubishi Outlander – dans sa version PHEV (Plug-in Hybrid Electrical Vehicle) – nous accueille. Le crossover affiche des courbes plus modernes et dynamiques, notamment avec sa face avant Dynamic Shield, inspirée du bouclier de protection des modèles Pajero, Montero et Shogun. Cette nouvelle identité sera progressivement adoptée par tous les modèles de la marque. Le crossover a également gagné 40 millimètres de longueur (soit 4 695 mm) et offre un volume de coffre de 463 litres.

Nous avons apprécié tout particulièrement cette version hybride rechargeable qui offre, sur tout types de route et conditions de circulation – jusqu’aux bouchons parisiens ! – un bon confort pour une conduite fluide et agréable. Celle-ci affiche une consommation mixte de 1,8 l/100 km pour des rejets de CO2 avoisinant les 42 g/km. Soit une réduction de 2 grammes, comparé au modèle précédent.

Sur cet Outlander, deux motorisations thermiques sont disponibles. Il s’agit d’un essence 2.0 l de 150 ch, avec une consommation mixte de 6,7 l/100 km pour des rejets de CO2 de 155 g/km, et d’un diesel 2.2 l de 150 ch affichant une consommation de 5,3 l/100 km et rejetant 126 g/km de CO2.

Des systèmes de sécurité évolués

Le nouveau cru hybride rechargeable reprend les systèmes de sécurité présents sur les précédentes versions thermiques et PHEV, tels que l’alerte de franchissement de ligne, le régulateur de vitesse adaptatif et d’anticollision. Mais en ajoute également d’autres : un système anticollision à ultrasons qui alerte le conducteur en cas d’accélération intempestive ou encore un nouveau moniteur panoramique avec fonction Bird-View et affichage de lignes de guidage.

Quant au travail technique réalisé sur le véhicule, il concerne plus particulièrement la réduction des bruits et vibrations dues au moteur, à la route ou à l’écoulement de l’air, au sein de l’habitacle. Et le résultat est d’autant plus remarquable lorsque la motorisation passe en électrique.

Nous vous recommandons

Opel dévoile la nouvelle Astra Sports Tourer

Opel dévoile la nouvelle Astra Sports Tourer

Après la présentation de l'Astra en septembre dernier, la marque au Blitz publie les premières informations et images de la version break. Le modèle sera disponible, dès sa commercialisation, en version hybride rechargeable avec deux...

01/12/2021 | BreakVéhicules
Essai - Ford Puma Flexifuel : économies écologiques

Essai - Ford Puma Flexifuel : économies écologiques

Mercedes-Benz lance la commercialisation de l'EQB

Mercedes-Benz lance la commercialisation de l'EQB

Ford Ranger : la nouvelle génération du pick-up américain passe au numérique

Ford Ranger : la nouvelle génération du pick-up américain passe au numérique

Plus d'articles