Mobilité électrique : la barre des 600~000~véhicules bientôt franchie

Clotilde Gaillard
Mobilité électrique : la barre des 600~000~véhicules bientôt franchie

Mobilité électrique : la barre des 600~000~véhicules bientôt franchie

Avec 25 175 immatriculations enregistrées en mai 2021, les voitures électriques et hybrides rechargeables grignotent 14,4 % de parts de marché, soit deux points de plus qu’en avril dernier et une croissance de 233 % en un an. Résultat, 581 931 véhicules électrifiés roulent désormais sur les routes de France… sur 40 millions d’unités en circulation toutefois.

Comme tous les mois, l’Avere-France publie son baromètre de la mobilité électrique et expose les chiffres de ventes du marché des VE et PHEV. Et puisque ces modèles ne cessent de gagner en popularité, portés par des incitations financières et une obligation de conversion énergétique des motorisations, le mois de mai n’a pas dérogé à la règle de la progression exponentielle des immatriculations. La preuve : au mois dernier, les mises en circulation de voitures particulières et d’utilitaires 100 % électriques se sont établies à 12 220 unités (soit une évolution de 171 % sur un an) et celles de VP et VU hybrides rechargeables (PHEV) à 12 955 unités (+ 324 %). Au total, en mai 2021, ce sont donc 25 175 véhicules « branchés » qui ont rejoint le parc automobile roulant français.

Ce dernier comptant plus de 40 millions d’engins, les presque 600 000 VE et PHEV immatriculés depuis une dizaine d’années font, certes, encore figure de goutte d’eau dans cet océan de quatre-roues. Néanmoins, ils « poursuivent leur conquête et se sont attribués 14,2 % de parts de marché le mois dernier, soit + 2,2 points par rapport à avril 2021 », rappelle Cécile Goubet, déléguée générale de l’Avere-France. Depuis janvier 2021, les VP et VU 100 % électriques ont même connu un regain d’achat de 67 % (55 947 unités), presque peu par rapport aux ventes de PHEV (VP et VU confondus), qui augmentent de 329 % sur un an (55 689 unités). Soit, depuis le début de l’année, c’est une croissance de 140 %.

Et si les immatriculations n’ont pas encore retrouvé leur niveau d’avant la crise sanitaire, « avec le redémarrage de l’activité touristique, les loueurs ont acheté en masse des modèles 100 % électriques », se rassure Cécile Goubet. Qui attire cependant l’attention sur l’impact de la baisse du bonus écologique, prévue pour juillet, qui pourrait quelque peu freiner cette belle expansion de la mobilité électrifiée. Notamment auprès des particuliers, acheteurs majoritaires sur le segment des VE (53,6 % contre 46,4 % pour les entreprises), un taux inversé par rapport au marché des PHEV, qui séduisent plus largement les professionnels, dont les besoins en termes de roulage s’avèrent supérieurs (73,7 % contre 26,3 %).

L’Île-de-France toujours en tête des immatriculations

Si les hybrides rechargeables gagnent plus de part de marché que les véhicules 100 % électrique en mai 2021 (9,1 % vs 8,2 %), c’est parce qu’ils sont plus souvent plébiscités. En témoigne le détail des achats en Île-de-France, première région en matière d’achats automobiles électrifiés au mois dernier.

Sur un total de 5 286 immatriculations, 3 265 l’ont été auprès de PHEV (VP+VU) contre 2 021 VE (VP+VU). Constat similaire en Auvergne-Rhône-Alpes, deuxième du classement avec 1 551 PHEV contre 1 431 VE vendus en mai 2021. Pour autant, l’exception confirme la règle puisqu’en région PACA, à la troisième place, le rapport s’inverse avec 1 035 PHEV et 1 424 VE.

En Europe, la France a encore des efforts à fournir

Analysant le marché électrifié à l’échelle européenne cette fois, l’Avere-France dresse un Top 5 des pays ayant le plus significativement adopté les VE dans leur parc automobile national sur les trois premiers mois de l’année 2021. Et la France, si elle ne parvient pas à détrôner l’Allemagne (64 809 unités) et le Royaume-Uni (31 779), monte quand même sur la troisième marche du podium avec 30 491 VE vendus, devant la Norvège (19 159) et l’Italie (13 966). Sur le créneau des PHEV, l’Hexagone récupère même une place au tableau d’honneur avec 31 229 immatriculations, derrière l’Allemagne (78 047) mais devant la Suède (27 280), le Royaume-Uni (26 613) et l’Italie (16 103). Un ordre qui ressemble peu ou prou mais assez logiquement à celui des pays les mieux équipés en termes d’infrastructure de recharge.

Nous vous recommandons

Le marché des flottes pèse désormais près de 50 % du marché national

Le marché des flottes pèse désormais près de 50 % du marché national

Après un premier semestre optimiste, le marché automobile s'effondre en cette fin d'année lourdement touché par une capacité de production amoindrie, en raison des différentes pénuries de matières premières que nous connaissons...

Trajets domicile-travail : la voiture revient en force… pour l’instant

Trajets domicile-travail : la voiture revient en force… pour l’instant

Top 10 des VN les plus vendus en France depuis le début de l'année

Top 10 des VN les plus vendus en France depuis le début de l'année

LLD : un troisième trimestre en demi-teinte

Etude

LLD : un troisième trimestre en demi-teinte

Plus d'articles