Etude

Mobilité et incivilité : 8 Français sur 10 l’ont déjà expérimentée

Mobilité et incivilité : 8 Français sur 10 l’ont déjà expérimentée

© Enragé (affiche du film) / Solstice Studios / Ingenious

Selon une enquête commandée par l’association Prévention Routière et l’assureur B2B européen Wakam, 80% des Français ont déjà eu à subir des incivilités en voiture, à vélo ou à pied et 57% ont été traumatisés au point d’en avoir peur.

Partager l’espace routier entre différents usagers n’est pas chose aisée, tout le monde a pu le remarquer au moins une fois quel que soit son mode de transport. Les mauvais comportements et le manque de courtoisie sont même des problématiques récurrentes, comme le démontre une enquête réalisée en partenariat avec OpinionWay pour la Prévention Routière et l’assureur Wakam. Mené en ligne du 26 au 27 janvier 2022 auprès d’un échantillon de 1 028 personnes représentatif des Français âgés de 18 ans et plus, ce rapport révèle que 8 sondés sur 10 ont déjà été victimes d’incivilité et que près de 6 personnes interrogées sur 10 angoissent désormais à cette idée. 39% avoueraient même avoir déjà paniqué à cause de cela, et notamment les usagers les plus vulnérables que sont les piétons (63%).

Le Far West en ville

Prenant de multiples formes, l’incivilité routière dont 45% des Français constituant le panel se disent le plus souvent la cible sont les attitudes intentionnellement dangereuses telles que les queues de poisson, le refus de priorité ou encore le non-respect des distances de sécurité. Viennent ensuite les gestes d’impatience manifestes pour 34%, voire les gestes obscènes (29%) et les insultes (20%). Sans oublier les 10% des femmes affirmant avoir été eu à essuyer des propos misogynes ou sexistes et les 6% des sondés ayant été incités à se battre.

Parmi les usagers aux passions les plus exacerbées, on retrouve, sans surprise au regard de leur part importante dans la typologie des rouleurs puisque 79% des Français utilisent quotidiennement leur voiture, les automobilistes ! Ainsi, 74% des Français ayant subi des incivilités déclarent que des automobilistes en étaient les auteurs. Viendraient ensuite les conducteurs de deux-roues motorisés (cités par 28% des sondés) puis, plus surprenant car ils ne représentent que 3% des usagers, les conducteurs de trottinettes (28%). Les cyclistes, de plus en plus nombreux, seraient quant à eux pointés du doigt par 25% du panel. Pour les Français interrogés, les causes de tels agissements seraient, à 54%, dû à un manque d’éducation, à 41% au stress et pour 34% résulteraient de l’inconscience.

Du théâtre pour apaiser les tensions

Afin d’illustrer l’importance de garder son calme au volant ou à son guidon et sensibiliser la population, l’association Prévention Routière et l’assureur Wakam ont donc imaginé une campagne « théâtrale ». Déployé au sein de Paris, Lyon, Bordeaux et Marseille, ce spectacle pédagogique mettra en scène des situations d’incivilités quotidiennes pour y confronter le public et le faire réagir de la meilleure des manières. Six représentations seront jouées chaque jour, de 11h à 18h :

  • Les 7 et 8 mai à Paris, Place de la Bastille
  • Les 14 et 15 mai à Lyon, Place des Terreaux
  • Les 20 et 21 mai à Marseille, Quai de la Fraternité
  • Les 4 et 5 juin à Bordeaux, Place de la Victoire

Ce concept de « comédie urbaine » sera également décliné dans les collèges et lycées franciliens tout au long des mois de mai et juin.

Nous vous recommandons

Economie : 59 % des Français ont vu leur budget automobile augmenter

Etude

Economie : 59 % des Français ont vu leur budget automobile augmenter

Le contexte économique inflationniste a de lourdes conséquences financières sur les dépenses des Français, notamment en matière de transport. Près de 6 automobilistes sur 10 ont ainsi vu leurs frais s’envoler, une situation forçant...

18/05/2022 | AssuranceEconomie
En Europe, les motorisations diesel ne représentent plus que 17 % des ventes de véhicules neufs

En Europe, les motorisations diesel ne représentent plus que 17 % des ventes de véhicules neufs

Les ventes d’électriques régressent entre mars et avril 2022

Les ventes d’électriques régressent entre mars et avril 2022

Marché France : la part des immatriculations en LLD a reculé en avril 2022

Marché France : la part des immatriculations en LLD a reculé en avril 2022

Plus d'articles