Monroe présente son étude sur les amortisseurs usés

Jean-Marc Gervasio

Sujets relatifs :

Monroe présente son étude sur les amortisseurs usés

Monroe présente son étude sur les amortisseurs usés

Rituellement, et comme chaque année avant les grands départs en vacances, le groupe Tenneco, propriétaire de la marque d’amortisseurs Monroe, rappelle aux automobilistes et aux professionnels en charge de l’entretien de leurs véhicules le danger que représente l’utilisation d’une automobile dont les amortisseurs sont déficients. Pour appuyer son discours, l’équipementier communique les résultats d’une étude réalisée en Allemagne sur 38 949 véhicules.
Plusieurs conclusions intéressantes ressortent de cette étude. L’information la plus importante révèle qu’en moyenne 50 % des voitures contrôlées avaient des amortisseurs en mauvais état. Bien que les voitures neuves soient moins concernées, le taux d’usure augmente considérablement avec l’âge du véhicule. À partir de 25 000 kilomètres parcourus, 22,2 % des voitures testées présentaient des amortisseurs usés. Et pour les véhicules ayant dépassé les 200 000 kilomètres, ce pourcentage atteint 59,1 %. Concernant l’âge du véhicule, 40 % des voitures âgées de 4 ans avaient des amortisseurs usés ; entre 4 et 6 ans, ce pourcentage est compris entre 40 et 50 %, et dans le cas des voitures de plus de 11 ans, il atteint 60,3 %. Une autre conclusion frappante de cette étude est que la probabilité d’avoir des amortisseurs usés augmente en fonction des distances parcourues. On a constaté que 18,5 % des voitures neuves (âgées de 1 an au maximum) soumises à un long rodage (30 971 kilomètres en moyenne) avaient des amortisseurs usés qui ne remplissaient plus leur fonction. Ainsi, Tenneco – par l’intermédiaire de sa marque Monroe – rappelle qu’il est nécessaire de faire contrôler ses amortisseurs tous les 20 000 kilomètres et qu’il est impératif de les remplacer par paires, à 80 000 kilomètres.

Nous vous recommandons

Journée de la filière automobile : travailler ensemble à la transformation

Journée de la filière automobile : travailler ensemble à la transformation

À l'occasion de la journée de la filière automobile organisée par la PFA, les enjeux réglementaires ont été évoqués. Avec eux, les relations entre les différents acteurs et leur compréhension du cadre juridique...

Michelin maintient ses objectifs 2021

Michelin maintient ses objectifs 2021

L’ADPA milite pour un accès équitable à la donnée dans l’après-vente automobile

L’ADPA milite pour un accès équitable à la donnée dans l’après-vente automobile

Hella digitalise le contrôle des Adas

Hella digitalise le contrôle des Adas

Plus d'articles