Moteur thermique : Volkswagen mise aussi sur les carburants alternatifs

Christophe CARIGNANO

Sujets relatifs :

, ,
Moteur thermique : Volkswagen mise aussi sur les carburants alternatifs

Volkswagen mise sur les carburants alternatifs.

© Volkswagen

Si Volkswagen entend commercialiser uniquement des véhicules 100 % électriques en 2033 en Europe, le constructeur allemand souhaite, d'ici cette date, réduire son empreinte carbone. L'utilisation d'un carburant diesel contenant des biocomposants serait une solution efficace.

Volkswagen prévoit de réduire l’empreinte carbone de sa flotte européenne de 40 % d’ici à 2030. Pour cela, l’entreprise met de plus en plus l’accent sur les véhicules partiellement ou totalement électriques. Dans le même temps, Volkswagen a officiellement approuvé des modèles équipés de moteurs diesel quatre-cylindres les plus récents en vue de leur utilisation avec des carburants paraffiniques.

Réduction de 70 à 95 % de l'empreinte CO2

Ces nouveaux carburants diesel contiennent des biocomposants qui permettent d’économiser 70 à 95 % de CO2 par rapport au diesel conventionnel. Parallèlement à l’accélération de ses efforts dans le domaine de la mobilité électrique, Volkswagen poursuit de manière systématique le développement de sa gamme existante de moteurs à combustion. L’entreprise peut ainsi répondre aux besoins de tous ses clients tout en tenant compte des différences qui existent dans les préférences de motorisations au niveau international et des conditions générales associées.

Combustible à partir de déchets et de résidus biologiques comme les huiles végétales

Tous les modèles Volkswagen équipés de moteurs diesel quatre-cylindres (TDI) livrés depuis fin juin 2021 sont homologués pour fonctionner avec des carburants diesel paraffiniques, conformément à la norme européenne EN 15940.

Pour rappel, il existe une large gamme de combustibles paraffiniques différents. Certains sont produits à partir de déchets et de résidus biologiques comme l’huile végétale hydrotraitée. Ces huiles végétales sont converties en hydrocarbures par réaction avec l’hydrogène et peuvent être ajoutées au diesel en n’importe quelles quantités. Elles peuvent également être utilisées à 100 % comme carburants. Les huiles végétales telles que l’huile de colza peuvent également être utilisées pour la production d’huile végétale hydrotraitée, mais l’intérêt, pour obtenir un bénéfice environnemental maximal, est de faire appel à des déchets et résidus biologiques tels que l’huile de cuisson usagée, la sciure de bois, etc. Des biocarburants comme l’huile végétale hydrotraitée sont déjà disponibles sur le marché et leur part pourrait augmenter de 20 à 30 % sur le marché européen de l’énergie destinée au transport routier au cours des dix prochaines années.

Nous vous recommandons

BMW Motorrad bat son record de ventes mondiales en 2021

BMW Motorrad bat son record de ventes mondiales en 2021

BMW Motorrad a battu son record de ventes en 2021 au niveau international. La branche deux-roues motorisés du constructeur a écoulé 194 261 véhicules, soit une hausse de 14,8 %. Un résultat qui aurait pu être meilleur sans une certaine...

Aptiv débauche chez les GAFAM

Nomination

Aptiv débauche chez les GAFAM

Jeep poursuit l'électrification de sa gamme avec les Renegade et Compass eHybrid

Jeep poursuit l'électrification de sa gamme avec les Renegade et Compass eHybrid

Sur le chemin des transformations

Sur le chemin des transformations

Plus d'articles