Nissan et EDF se rapprochent pour le développement de la recharge intelligente

Nissan et EDF se rapprochent pour le développement de la recharge intelligente

Nissan et EDF se rapprochent pour le développement de la recharge intelligente

Le constructeur japonais et le premier producteur d’électricité en France et en Europe viennent de signer un accord de coopération visant à accélérer le déploiement de la mobilité électrique en France, mais aussi chez certains voisins européens.

Voilà une drôle d’alliance. Un constructeur automobile étranger et un énergéticien français ont décidé d’unir leurs forces afin de faciliter le développement des solutions de charge intelligentes, plus souvent connues sous le nom de « Vehicle to Grid » (V2G).

Les deux entreprises concernées – Nissan et le groupe EDF – viennent d’annoncer avoir signé un accord de coopération concernant la France, le Royaume-Uni, la Belgique et l’Italie. Selon les termes de l’accord, « Nissan est responsable de la vente des véhicules électriques compatibles avec la technologie V2G, et EDF a la charge du développement des solutions de recharge adéquates et des services associés ».

« Notre vision d’un écosystème électrique est en train de devenir une réalité »

« Ce nouveau partenariat avec EDF sur quatre grands marchés européens est un signe supplémentaire qui témoigne que notre vision d’un écosystème électrique est en train de devenir une réalité. Les entreprises sont de plus en plus conscientes des avantages et des opportunités offerts par la Nissan Leaf et le e-NV200. L’ajout d’une solution V2G est une étape logique pour la gestion de leur approvisionnement en énergie et l’ouverture de nouvelles opportunités de revenus » déclare Francisco Carranza, directeur général de Nissan Energy en Europe.

Pour rappel, Nissan travaille de longue date sur les technologies V2G autorisant un véhicule électrique à réinjecter l’énergie stockée dans sa batterie dans le réseau électrique local. Une manière de pallier l’intermittence de production des sources d’énergie renouvelable et un moyen de générer des revenus supplémentaires (ou de couvrir les coûts d’acquisition) pour l’automobiliste acceptant de décharger son véhicule au profit du réseau.

« Cet accord de coopération s’inscrit pleinement dans le Plan mobilité électrique du groupe EDF, lancé en octobre dernier. Le groupe EDF construit un écosystème d’acteurs innovants en nouant des partenariats stratégiques pour le déploiement à grand échelle des meilleures technologies au service de nos clients » rapporte Yannick Duport, directeur de la mobilité électrique du groupe EDF.

Le groupe EDF, premier producteur d’électricité en France et en Europe, s’est en effet engagé à promouvoir « la mobilité propre pour tous en développant des solutions de smart charging » incluant la gestion de la recharge et de la décharge de la batterie.

Nous vous recommandons

Le loueur Alphabet s'offre une nouvelle identité de marque

Le loueur Alphabet s'offre une nouvelle identité de marque

Filiale de BMW Group, Alphabet modernise son identité visuelle et réaffirme sa stratégie de marque mêlant digitalisation et électrification.Présent dans une trentaine de pays, le loueur Alphabet ouvre une nouvelle page de son histoire....

25/10/2021 | Vie des marquesAlphabet
Crise des semi-conducteurs : Renault Group évalue les pertes…

Crise des semi-conducteurs : Renault Group évalue les pertes…

Avec Stella Vita, Mobilize envisage une « voiture à vivre » solaire

Avec Stella Vita, Mobilize envisage une « voiture à vivre » solaire

Saint-Gobain s’occupera des vitrages de la Machina d’Hopium

Saint-Gobain s’occupera des vitrages de la Machina d’Hopium

Plus d'articles