Nissan et la Capeb unis par un partenariat

Nissan et la Capeb unis par un partenariat

Nissan et la Capeb unis par un partenariat

Le constructeur japonais et la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) ont signé un accord visant à aider les artisans à s’équiper en véhicules utilitaires récents.

Parmi les combats prioritaires de la Capeb - le syndicat patronal des artisans du bâtiment - figure la préservation des conditions d’activité, le libre accès à tous les marchés, la préservation des emplois et la formation mais aussi les questions de transition énergétique. L’accès des artisans à des véhicules utilitaires de dernière génération s’inscrit donc parfaitement dans les préoccupations portées par l’organisation. Dans cette logique, le syndicat vient de se rapprocher du constructeur japonais Nissan, dont la plus grande partie de la gamme d’utilitaires est produite en France.

« Nous sommes fiers de collaborer avec Nissan, qui compte parmi les plus grands constructeurs automobiles du monde. C’est une opportunité pour les entreprises du bâtiment de mieux connaître les services et produits développés par la marque. En tant qu’artisan du bâtiment, je sais à quel point le véhicule est important pour la réalisation de notre activité », a fait valoir Jean-Christophe Repon, le président de la Capeb, lors de la signature de ce partenariat.

L’accord conclu « au moins pour un an » entre les deux parties prévoit « des avantages et offres spécifiques » sur les services comme les VUL Nissan au bénéfice des adhérents de la Capeb. En contrepartie, le syndicat, « via sa filiale Beranger Developpement, s’engage à élaborer des contenus destinés à développer les connaissances des entreprises artisanales sur les problématiques liées aux produits et services de Nissan. La Capeb informera son réseau d’adhérents des offres spécifiques ainsi que des nouveaux produits et services développés par Nissan et donnera accès à la marque au club des partenaires organisé autour d’une réunion ou d’un rendez-vous dans l’année », est-il encore précisé.

Nous vous recommandons

Stellantis et Samsung SDI vont investir 2,3 milliards d'euros dans une usine de batteries aux États-Unis

Stellantis et Samsung SDI vont investir 2,3 milliards d'euros dans une usine de batteries aux États-Unis

Stellantis et Samsung SDI vont investir plus de 2,3 milliards d'euros dans une coentreprise pour la construction d'une usine de production de batteries pour véhicules électriques à Kokomo dans l’Indiana,aux États-Unis. Cette annonce...

Toyota de nouveau contraint à tailler dans sa production automobile mondiale

Toyota de nouveau contraint à tailler dans sa production automobile mondiale

Le réseau de bornes de charge Ionity continue son développement

Le réseau de bornes de charge Ionity continue son développement

Polestar taille dans ses prévisions de ventes à cause du Covid en Chine

Polestar taille dans ses prévisions de ventes à cause du Covid en Chine

Plus d'articles