Vidéo

Essai- Nissan X-Trail : chef de clan

Essai- Nissan X-Trail : chef de clan

Parce que la sécurité de la tribu compte plus que tout, on dénombre le même nombre d’Adas sur le X-Trail que sur son frère le Qashqai, qui a obtenu 5 étoiles aux crash-tests Euro NCAP.

© Clotilde Gaillard

Le constructeur japonais présente la quatrième génération de son crossover familial. Taillé pour l’aventure en famille, ce véhicule mythique de la gamme Nissan décline une technologie hybride non-rechargeable diablement efficace.

« Nissan is back ! » et le nouveau X-Trail entend bien servir ce retour en grâce de la marque. Celle-ci envisage d’ailleurs que, dès 2023, 100 % de sa gamme sera électrifiée et même 100 % électrique d’ici à 2026. En attendant, la dernière mouture de ce modèle – vendu à plus de sept millions d’exemplaires dans le monde depuis son lancement en 2001 – se place comme une alternative valable pour les clients qui ne souhaiteraient pas encore s’engager pleinement dans l’électromobilité.

En embarquant la motorisation HEV e-Power – déjà présente sur le dernier Qashqai et introduite comme une solution de transition –, le nouveau Nissan X-Trail permet en effet de parcourir près de 1 000 km sans se recharger et avec des émissions de CO2 contenues (entre 132 et 152 g selon les versions). Car tel est l’autre positionnement spécifique de ce véhicule : proposer une voiture 7 places électrifiée, familiale et à moins de 50 000 euros en prix d’entrée au catalogue.

Plaire à la génération X

Hasard de sa nomination, le nouveau X-Trail est bien déterminé à coller aux aspirations de la génération X, souvent en âge d’avoir des enfants mais aussi (et surtout) des exigences. De ce fait, en plus d’adopter un design robuste et statutaire avec son toit ouvrant bi-ton, ses feux boomerang identifiables et sa face avant verticale, le crossover de Nissan multiplie les éléments simples et malins pensés pour les familles, même nombreuses. En témoignent un espace modulaire, une troisième banquette aux sièges confortables et 70 % de surface vitrées ouvrant l’habitacle sur l’extérieur et évitant les maux de cœur. Les rangements aménagés sous la console ou l’ouverture des portières à 85 degrés permettant l’installation facilitée d’un siège-auto y contribuent aussi.

Et parce que la sécurité de la tribu compte plus que tout, on dénombre le même nombre d’Adas sur le X-Trail que sur son frère le Qashqai, qui a obtenu 5 étoiles aux crash-tests Euro NCAP. Avec une connectivité accrue (via AndroidAuto, Apple Car Play et même l’assistant vocal Alexa) ainsi que des technologies à ergonomie visuelle, le Nissan X-Trail vise aussi les pros avec un objectif de 40 % de ventes aux flottes. Un package Business (avec AVM 350°, navigation et écran central 12,3 pouces) leur est même dédié, bien que non disponible sur la version 4 roues motrices e-4ORCE. Heureusement, le Nissan X-Trail se montre compétitif par rapport à ses rivaux Toyota RAV4 et Peugeot 5008 grâce à d’autres aspects et notamment son prix ou son abattement pour les familles élargies.

Retrouvez cet essai dans le n° 280 du magazine L'Automobile & L'Entreprise

Nous vous recommandons

Des véhicules utilitaires en pleine (r)évolution

Enquête

Des véhicules utilitaires en pleine (r)évolution

Alliances industrielles, montée en gamme et électrification : le marché des véhicules utilitaires légers connaît de nombreux bouleversements... et accueille toujours plus d'acteurs en quête de croissance.Pour les non-initiés, les...

Skoda Enyaq Coupé iV : à ciel ouvert

Vidéo

Skoda Enyaq Coupé iV : à ciel ouvert

La mobilité légère à hydrogène de Pragma Mobility disponible en LLD pour les pros

La mobilité légère à hydrogène de Pragma Mobility disponible en LLD pour les pros

Mobilité hydrogène : Hyvia cherche à séduire les collectivités locales avec son Master CityBus H2-Tech

Vidéo

Mobilité hydrogène : Hyvia cherche à séduire les collectivités locales avec son Master CityBus H2-Tech

Plus d'articles