Nouveau Renault Austral : le Losange dévoile son SUV à la reconquête du segment C

Leslie Auzèmery

Sujets relatifs :

, ,
Nouveau Renault Austral : le Losange dévoile son SUV à la reconquête du segment C

© Renault

Après avoir dévoilé son nom en décembre dernier, Renault lève le voile sur les lignes de son nouveau SUV, l'Austral. Un produit qui porte déjà de grandes ambitions puisqu'il est amené à devenir « un des piliers de la reconquête du segment C » par le constructeur français, dans la continuité de la nouvelle Mégane E-Tech et de l'Arkana.

Le segment C est aujourd'hui au cœur du marché automobile mondial, mais aussi français. Rien qu'en 2021, les véhicules qui en font partie ont représenté pas moins de 522 000 immatriculations soit plus de 31,5 % du marché national, juste derrière le segment B (571 402 immatriculations - 34,4 % de parts de marché). Dans le détail, ce sont surtout les C-SUV qui tirent leur épingle du jeu. L'an dernier, il s'en est écoulé près de 320 000 unités, soit une augmentation de 6,7 % par rapport à 2020 – + 8,2 % auprès des flottes d'entreprise – alors qu'en parallèle les berlines ou les breaks ont connu une période de décroissance (respectivement - 3,4 et 20,4 %).

C'est dans ce contexte que Renault annonce l'arrivée prochaine de l'Austral. Après la nouvelle Mégane E-Tech et l'Arkana – qui se place déjà comme le troisième modèle le plus vendu chez les C-SUV, la marque tricolore compte bien appuyer sa présence sur le tant convoité segment C avec ce nouveau SUV familial, qui sera produit en Espagne. Le Renault Austral, qui viendra remplacer le Kadjar au second semestre prochain, poursuit ainsi « l’offensive amorcée, dans la tradition des 'voitures à vivre', avec une approche résolument moderne (...) visant à faire de la marque une référence en matière de technologie, d’énergie propre et de services », souligne le constructeur.

« Nouveau Renault Austral est l'incarnation parfaite de ce que doit être un SUV du segment C, et de ce que Renault est capable d’accomplir. »

Luca de Meo, CEO de Renault

Nouvelle plateforme inédite et gamme électrifiée

Techniquement, c'est aussi une grande première puisque Renault inaugure avec l'Austral la plateforme CMF-CD de troisième génération codéveloppée au sein de l’Alliance. Ainsi, le SUV proposera dès son lancement différentes motorisations électrifiées sans aucun impact sur l'habitabilité du véhicule, un élément clé de la stratégie électrique de la marque. Alors que l'ouverture des commandes devrait intervenir à l'automne prochain, le Renault Austral sera disponible avec une nouvelle version du système E-Tech Full Hybrid auto-rechargeable décliné en 160 et 200 chevaux et promettant des consommations moyennes de 4,6 l/100 km et des rejets de CO2 de 105 g/km*. « De quoi obtenir jusqu’à 80 % du temps de roulage en ville en tout électrique, pour un gain de consommation pouvant aller jusqu’à 40 % par rapport à un moteur thermique en cycle urbain, sans changer ses habitudes », ajoute la marque tricolore. Et pour la première fois dans la gamme Renault, sont également prévues une motorisation essence Mild Hybrid 48V de 130 chevaux ainsi qu'une version 12V en 140 et 160 chevaux. Pour le moment, aucune version hybride rechargeable n'est prévue mais le constructeur ne se ferme aucune porte.

On reconnaît la version E-Tech Full Hybrid au "E" – bleu sur la version Esprit Alpine ou jaune sur les autres finitions – apparaissant à l'arrière du véhicule.

« Ces différentes technologies d’électrification devraient couvrir tous les usages des particuliers et des flottes, nous a précisé Jean Chevennement, leader product performance lors de la présentation du véhicule. Plus particulièrement, la motorisation E-Tech Full Hybrid est un excellent produit pour les professionnels, puisque cette version sera plus performante et efficiente qu'un Diesel, et plus simple d'usage puisque ne demandant aucune recharge. Aussi, avoir fait le choix de cette technologie pour l'Austral nous permet d'être dans une gamme de prix inférieure aux solutions hybrides rechargeables et de se rapprocher des offres Diesel qui sont encore très importantes sur le marché B to B mais que nous pensons dépasser technologiquement. »

Feu d'artifice technologique

Parmi les autres points forts de son nouveau modèle, Renault met en avant la technologie et la connectivité. L'Austral reprend ainsi les codes introduits récemment par la Mégane E-Tech Electric comme l'écran OpenR en forme de "L", le système multimédia OpenR Link avec ses mises à jours à distance (Over-The-Air) et Google intégré. « Un choix plébiscité par le grand public », selon Renault et qui, espérons-le, sera à la hauteur des attentes des conducteurs. À cela viennent s'ajouter un nouvel affichage tête haute de 9,3 pouces et pas moins de 32 aides à la conduite disponibles, dont le régulateur de vitesse contextuel déjà adopté par Nissan sur son Qashqai. « Nous avons conservé des boutons sous l’écran central pour que des commandes importantes comme le réglage de la climatisation se fassent de manière physique. Cette barrette de boutons chromés s’intègre parfaitement au cockpit grâce à une finition harmonieuse », précise le constructeur. Aussi, pour simplifier la vie de ses utilisateurs, le SUV propose un tout nouveau service de maintenance connectée. Les données d’utilisation du véhicule sont collectées (nombre de kilomètres parcourus, style de conduite, informations affichées au tableau de bord, etc.) pour permettre à Renault de les analyser et de détecter un éventuel besoin d’entretien. L’utilisateur est ainsi prévenu au bon moment lorsqu’il doit par exemple faire sa révision, changer ses pneus, ou même simplement remplacer la pile de sa carte mains-libres.

« Le nouvel Austral incarne une génération de véhicules intelligents, évolutifs et flexibles. Connecté, il met ses technologies au service du conducteur et des passagers, inaugure un tout nouveau service de maintenance proactive et propose un ensemble de services à distance visant à répondre aux nouvelles attentes des consommateurs et des flottes », conclut Renault.

Le Renault Austral est le deuxième véhicule de la gamme à embarquer Google à bord depuis la signature du partenariat entre les deux marques en 2018.

* données en cours d'homologation

Nous vous recommandons

Essai - Audi A8 : grand huit !

Essai - Audi A8 : grand huit !

C'est un fait : l'Audi A8 est une grande voiture. Et pas seulement par la taille. Techniquement, elle est une véritable vitrine pour le constructeur allemand qui la décline, à l'occasion de son restylage, en hybride rechargeable 60...

24/05/2022 | AudiHybride rechargeable
Essai - Hyundai Ioniq 5 : électron libre !

Essai - Hyundai Ioniq 5 : électron libre !

Essai - Seat Ibiza : nouvelle jeunesse !

Essai - Seat Ibiza : nouvelle jeunesse !

Essai - DS Automobiles DS 4 : premium à la française

Vidéo

Essai - DS Automobiles DS 4 : premium à la française

Plus d'articles