Nouveauté : Renault joue gros avec la Mégane E-Tech électrique

Nouveauté : Renault joue gros avec la Mégane E-Tech électrique

VERSION TECHNO - ROUGE FLAMME

© Renault GREG JONGERLYNCK/DPP

En proposant officiellement son premier modèle automobile 100% électrique, la Mégane e-Tech, dix ans après la petite citadine Zoé, Renault donne le coup d’envoi de sa Renaulution qui est à la fois plan de redressement et d’électrification en masse de ses voitures. Cette sortie met le constructeur français sous pression. L’échec est désormais interdit. 

Pionnier de la voiture électrique en 2013 avec la Zoé, Renault a pris un retard important sur deux constructeurs en particulier Tesla et Volkswagen au niveau de l’électrique. En dix ans, la firme n’aura pas su profiter de cette avance technologique sur les autres. Une nouvelle page s’ouvre aujourd’hui avec le bouillonnant Luca de Meo, capable de transformer une marque en quelques années.

Avec la Mégane E-Tech électrique, la firme au losange espère combler ce retard et prendre, pourquoi pas, une longueur d’avance sur son concurrent français Stellantis. Renault joue gros puisque ce modèle donne tout simplement le coup d’envoi du plan Renaulution imaginé par Luca de Meo son nouveau directeur général. En effet, le 8 février 2022 a lieu, dans le sud de l’Espagne, le lancement international de ce modèle « renaulutionnaire » à plus d’un titre.

Un modèle full électrique produit à Douai

Produite en France tout d’abord, la Mégane cinquième génération est produite sur une nouvelle plateforme CMF-EV dédiée à l’électrique. Cette production française, une fois n’est pas coutume, a sauvé le site historique de Douai pour s’intégrer dans le nouveau pôle ElectriCity.

De la Mégane thermique, il ne reste plus que le nom générique Ce premier modèle de l’ère de Meo embarque une nouvelle architecture, nouvelle plateforme, nouveau logo, nouvelle interface multimédia et nouveaux écrans. En somme, tout a été refait de fond en comble. D’ailleurs, la Mégane 4 thermique, bien implantée dans l’Hexagone, sera encore présente au catalogue pendant au moins deux ans avec des version essence, diesel et surtout hybride rechargeable. Le temps pour le constructeur de réussir ce passage au tout électrique. Et c'est justement cette transition entre le thermique et l'électrique qui sera la plus périlleuse avec une nécessaire montée des volumes de production dans l'usine de Douai.

Rivale de l’ID.3 et de Tesla

Positionnée sur le segment C, la Mégane E-Tech électrique aura comme principale concurrente la Volkswagen ID.3 mais aussi et bien entendu la Tesla Model 3 ou encore les modèles des coréens Kia et Hyundai. La plate-forme électrique présente évidemment beaucoup d’avantage en terme d’efficience électrique et d’autonomie mais aussi au niveau de l’intégration des outils d’aide à la conduite embarqués dès la conception. Ce qui  est un progrès par rapport à des véhicules thermiques transformés simplement en électrique.

La capacité et la vitesse de recharge déterminantes

Avec des tarifs oscillant de 35 200 à 47 400 € (bonus non déduit), cette Mégane se présente avec un certain nombre d’atouts sur son marché. C’est au niveau de la capacité de recharge et des différentes options et de leurs tarifs que la différence se fera entre ces différents modèles full électriques. A ce jeu là, le constructeur américain devrait encore conserver une longueur d’avance.

Les commandes sont ouvertes depuis février 2022 tandis que le véhicule devrait arriver rapidement dans les concessions d'ici avril prochain. Même si aucun volume n’est annoncé officiellement, le constructeur cherchera à engranger des volumes. Pour rappel, en 2021 la Mégane 4 a représenté un volume de 38 369 unités en France pour une part de marché de 2,3%.

Nous vous recommandons

Le Gouvernement débloque 100 millions d'euros pour accompagner la filière auto dans ses mutations

Le Gouvernement débloque 100 millions d'euros pour accompagner la filière auto dans ses mutations

Le Gouvernement annonce le lancement de « Rebond Industriel ». Ce dispositif a pour but d'accompagner les territoires concernés par les transformations de la filière automobile.Le ministre de l'Économie des finances de la souveraineté...

Auto Infos vous souhaite de bonnes vacances !

Auto Infos vous souhaite de bonnes vacances !

Jean Lain Mobilités s’empare des mobilités urbaines

Reportage

Jean Lain Mobilités s’empare des mobilités urbaines

DBT en forte croissance grâce à ses bornes de recharge électrique

DBT en forte croissance grâce à ses bornes de recharge électrique

Plus d'articles