NSK combat l’érosion électrique des roulements des véhicules électriques

Jean-Marc Gervasio

Sujets relatifs :

, ,
NSK combat l’érosion électrique des roulements des véhicules électriques

Le fabricant japonais de roulements a mis au point une nouvelle procédure de prévention des roulements pour contrer le phénomène d’érosion électrique dans les chaînes cinématiques des véhicules électriques.

© NSK

Pour prévenir le phénomène d’érosion électrique dans les chaînes cinématiques des véhicules électriques, NSK adopte un procédé breveté de surmoulage plastique pour les roulements à billes à gorge profonde bien plus économique que le montage des roulements « hybrides » comportant des composants isolants en céramique coûteux.

Les méthodes établies pour prévenir l'érosion électrique présente dans les chaînes cinématiques des véhicules électriques comprennent essentiellement l'isolation ou la conduction. Si les charges ne sont pas trop élevées, une graisse conductrice, un joint ou un autre élément de mise à la masse peuvent suffire. Cependant, pour des positions de roulement spécifiques, comme celui monté côté entraînement en amont de la boîte de vitesses, une isolation est nécessaire sous la forme de composants de roulement en céramique ou en plastique. Dans ce cas de figure, NSK peut utiliser la céramique comme revêtement sur les bagues extérieures/intérieures, ou fabriquer l'ensemble des éléments de roulement et des billes en céramique. L’inconvénient est que même s'ils offrent une protection optimale contre l'érosion électrique, ces roulements « hybrides » sont également coûteux.

Parallèlement, l'architecture haute tension des VE est sur le point de passer des systèmes de 400 à 800 volts. Ces derniers représenteront potentiellement 50 % du marché dès 2030, ce qui ne fera qu'amplifier le problème et nécessitera des mesures de protection des roulements encore plus efficaces.

Pour faire face au phénomène avec une approche économique viable, le fabricant japonais propose l'utilisation d'un surmoulage plastique fabriqué à partir d'un polymère PPS (sulfure de polyphénylène) haute performance qui offre une résistance élevée à la chaleur et à une multitude de produits chimiques, ainsi que des performances électriques et mécaniques stables (même à des températures allant jusqu'à 150 °C). En outre, ce matériau présente un faible niveau d'absorption d'eau, contrairement à de nombreux autres types de polymères, ce qui garantit la stabilité dimensionnelle.

En optant pour la solution de surmoulage plastique de NSK, l'industrie des véhicules électriques dispose désormais d'une solution rentable annulant l'érosion électrique des roulements dans les chaînes cinématiques des véhicules électriques.

Nous vous recommandons

Vitrage : une année 2022 « exceptionnelle » pour France Pare-Brise

Vitrage : une année 2022 « exceptionnelle » pour France Pare-Brise

Le spécialiste de la réparation de vitrage, France Pare-Brise, tire un bilan extrêmement positif de l’activité 2022, en croissance de 14 %. La part des clients professionnels fait un bon de 22 %.En toute transparence, le réseau de...

27/01/2023 | CarrosserieVitrage
Bosch simplifie la maintenance du TPMS avec le Quick Fit

Bosch simplifie la maintenance du TPMS avec le Quick Fit

Craig Frohock, nouveau P-DG de Dayco pour le marché des pièces de rechange et des courroies

Nomination

Craig Frohock, nouveau P-DG de Dayco pour le marché des pièces de rechange et des courroies

Recyclage : Indra exporte son savoir-faire

Recyclage : Indra exporte son savoir-faire

Plus d'articles