Etude

Observatoire Cetelem 2022 : les SUV ont le vent en poupe

Victoire de Faultrier-Travers

Sujets relatifs :

, ,
Observatoire Cetelem 2022 : les SUV ont le vent en poupe

© Observatoire Cetelem 2022

L'édition 2022 de l'Observatoire Cetelem de l'automobile portait sur le SUV. Intitulée « L'insolente trajectoire du SUV », l'étude revient sur l'image de ce segment, qu'elle soit environnementale, économique ou encore commerciale. 

L'Observatoire Cetelem s'est concentré, cette année, sur un segment qui enregistre 45 % des immatriculations dans le monde : le SUV. Derrière ces trois lettres (Sport Utility Vehicle), sont désignées toutes les voitures familiales aux lignes sportives. Ces véhicules se caractérisent par une position de conduite surélevée, un intérieur important par rapport à des véhicules de même taille. En termes d'usage, le SUV est utilisé dans un environnement urbain à 58 % hors Europe, contre 34 % en Europe où l'usage mixte urbain-rural est plébiscité dans 57 % des cas.

Comme le rappelle l'étude, le SUV est souvent critiqué pour son incidence environnementale : 33 % des sondés considèrent qu'il est plus polluant que les autres types de véhicules. En effet, l'un des points négatifs majeurs réside dans sa consommation en carburant, demeurant un frein à l'achat pour 34 % des sondés. Parmi les autres critiques, les non possesseurs de SUV dénoncent un côté « m'as-tu vu » dans le fait d'en conduire un. Pour 34 % d'entre eux, il va de pair avec une volonté de se faire remarquer, et pour 43 %, ce n'est qu'un effet de mode. En plus de sa mauvaise image de pollueur, d'autres aspects négatifs, comme sa dangerosité pour les piétons et son volume, paraissent justifiées pour 50 % des personnes interrogées. Ainsi, pour 41 % des non possesseurs de SUV, il faudrait limiter leur vente (contre 30 % chez les conducteurs de SUV). Malgré cela, le SUV est considéré pour 72 % des sondés comme un véhicule ayant un bon rapport qualité/prix, soit l'un des deux critères d'achat principaux avec la fiabilité. Il est également perçu comme répondant aux besoins des familles, au détriment des traditionnelles familiales. Plus important encore, il est considéré comme sécurisant (26 % se sentent en sécurité à bord), et presque autant trouve le SUV confortable.

Une année 2022 encore perturbée par la crise sanitaire

Le SUV est un vrai phénomène mondial. En effet, en 2020, la part de marché de ce segment dans les ventes de véhicules particuliers neufs est de 45 % dans le monde et de 38 % en Europe (40 % en France). Il est vu comme le véhicule idéal dans 46 % des cas. De plus, l'électrification du segment pourrait remédier à cet aspect péjoratif. 77 % des personnes interrogées pensent que produire des SUV hybrides ou électriques réduit son impact environnemental. Face aux véhicules thermiques (29 %), les SUV électriques ou hybrides seraient favorisés à 71 %. Ainsi, comme l'indique Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem, à propos de la démocratisation de l'électrique : « Le véhicule électrique est en passe de gagner la bataille de l'opinion. » Attention néanmoins à la taxe sur le poids. Enfin, selon les intentions d'achat dans les douze prochains mois, les non possesseurs de SUV seraient prêts à franchir le pas 29 % et les possesseurs renouvelleraient leur expérience à 60 %. Le SUV est un segment qui plait sans conteste, répondant à de nombreuses attentes. En conclusion, l'étude lui prédit un « avenir radieux, malgré une image mitigée ». Le SUV devrait « poursuivre sa course insolente en avant ».

Toutefois, le segment n'a pas non plus été épargné par la crise liée au Covid-19, même s'il a progressé au détriment des monospaces et des berlines. Le marché automobile mondial a souffert de la crise sanitaire en 2020 et a rencontré de gros problèmes d'approvisionnement. Après leur chute, les marchés automobiles ne sont pas remontés en 2021, avec un marché particulier historiquement bas. L'Observatoire Cetelem prévoit une stabilité, voire une lente amélioration pour 2022, dont les perspectives demeurent floues en l'état actuel des choses.

Méthodologie :
En partenariat avec la société d'études et de conseil C-Ways, l'enquête consommateurs a été conduite par Harris Interactive du 3 au 20 septembre 2021 dans 17 pays (Afrique du Sud, Allemagne, Belgique, Brésil, Chine, Espagne, Etats-Unis, France, Italie, Japon, Mexique, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Royaume-Unis et Turquie). Au total, 11 000 personnes ont été interrogées en ligne. Ces personnes âgées entre 18 et 65 ans sont issus d'échantillons nationaux représentatifs de chaque pays. 

Nous vous recommandons

07ZR adapte ses formules d’abonnements selon le profil client

07ZR adapte ses formules d’abonnements selon le profil client

Pour accroitre la satisfaction de ses clients, aux multiples activités, la marketplace digitale 07ZR a retravaillé les formules d’abonnements à ses services.Pionnier des places de marché digitale dédié à l’automobile, apparu en...

L’Alliance Renault, Nissan, Mitsubishi se relance avec l’électrification

L’Alliance Renault, Nissan, Mitsubishi se relance avec l’électrification

Services automobiles : le CNPA devient Mobilians

Services automobiles : le CNPA devient Mobilians

Tribune de Xavier Horent : "Mobilians est le visage des entrepreneurs qui seront les acteurs du siècle de la mobilité"

Tribune de Xavier Horent : "Mobilians est le visage des entrepreneurs qui seront les acteurs du siècle de la mobilité"

Plus d'articles