Observatoire des PME-ETI, la confiance des dirigeants est perceptible

Yves GUITTAT
Observatoire des PME-ETI, la confiance des dirigeants est perceptible

Observatoire des PME-ETI, la confiance des dirigeants est perceptible

Selon le 8e Observatoire de la performance des PME - ETI Banque Palatine réalisé par Opinion Way, 17 % des patrons de PME/ETI affirment être riches. Les dirigeants ont par ailleurs une grande confiance pour l’activité et l’emploi. Leur vision sur la situation économique en France et au plan international est bien meilleure.
Pour les dirigeants de PME - ETI, la notion de richesse diffère de celle de l’ensemble des Français : 7 820 euros par mois, tel est le seuil de la richesse pour les dirigeants de PME - ETI. Par comparaison, les Français (sondage CSA-Challenges) situaient plutôt ce revenu médian nettement en dessous, à 4 662 euros par mois.
Les dirigeants s’accordent à dire que le montant de patrimoine immobilier et financier à partir duquel on considère une personne comme riche se situe légèrement en dessous de 1 million d’euros (médiane à 941 000 euros). Là encore, la vision des Français était bien plus modeste puisque ceux-ci l’estimaient environ deux fois moindre, à 500 000 euros. En revanche, ils sont partagés concernant le montant du patrimoine pour un chef d’entreprise dit “riche”. En effet, 35 % considèrent qu’un chef d’entreprise l’est lorsqu’il possède entre 1 et 5 millions d’euros et 29 % lorsqu’il a plus de 10 millions (la médiane est à 3,7 millions d’euros de patrimoine).
Quant à la confiance des dirigeants, elle se situe toujours à un niveau très élevé concernant l’évolution de leur entreprise (81 %) et de leur secteur d’activité (73 %). Pour l’économie française, une majorité de dirigeants (57 %) sont désormais confiants, mais surtout les incertitudes diminuent nettement (– 13 points à 43 %). Au niveau mondial, 51 % sont confiants sur l’évolution de l’économie. Cette évolution constitue un vrai changement : c’est la première fois depuis le début 2011 que les patrons sont majoritairement positifs.

JPEG - 13.5 ko

Les dépenses d’investissement sont principalement axées sur de l’équipement (51 %) et des remplacements (47 %), avec une hausse des investissements d’innovation à 38 % (contre 31 % en 2010). L’emploi repart à la hausse et dépasse les prévisions de début d’année. Le pronostic semestriel est aujourd’hui quasi stable par rapport à celui effectué en avril, avec un solde de 14 % (16 % en avril). À noter que la hausse de l’emploi salarié demeure positive malgré une large majorité (78 %) de dirigeants de PME - ETI qui tablent sur une stabilité de leur nombre d’employés.

Nous vous recommandons

TCO : l'électrique plus compétitif que le thermique sur plusieurs segments, selon LeasePlan

TCO : l'électrique plus compétitif que le thermique sur plusieurs segments, selon LeasePlan

LeasePlan publie son Car Cost Index 2021. Une sixième édition riche d'enseignements : selon les données, les véhicules électriques sont désormais parfaitement compétitifs en termes de coûts totaux de détention par rapport aux...

21/10/2021 | TCOVéhicule électrique
Marché VP Europe : + 6,6 % depuis janvier 2021 mais – 23 % en septembre

Marché VP Europe : + 6,6 % depuis janvier 2021 mais – 23 % en septembre

En septembre, les immatriculations en LLD représentaient 1 véhicule sur 3

En septembre, les immatriculations en LLD représentaient 1 véhicule sur 3

Top 10 VP et VU électriques : de la diversité dans les marques favorites

Top 10 VP et VU électriques : de la diversité dans les marques favorites

Plus d'articles