Observatoire du véhicule industriel : une année 2013 morose et des prévisions pessimistes pour 2014

Christophe CARIGNANO

Sujets relatifs :

Observatoire du véhicule industriel : une année 2013 morose et des prévisions pessimistes pour 2014

Observatoire du véhicule industriel : une année 2013 morose et des prévisions pessimistes pour 2014

En ouvrant le point presse annuel de l’Observatoire du véhicule industriel (OVI) réalisé par BNP Paribas Leasing Solutions sur les secteurs du transport routier de marchandises et du véhicule industriel, Jean-Michel Mercier, directeur de l’OVI, n’a pas fait preuve d’un optimisme débordant pour 2014.

« Nous sommes dans un faux rythme, a-t-il déclaré. Alors que le premier semestre 2013 laissait présager un net repli, l’année devrait finalement se clore à un niveau d’immatriculations tout à fait correct au-delà des 43 000 unités. »

À noter qu’une anticipation sur les commandes de véhicules Euro 6 déclenchée lors de ce second semestre pourrait expliquer ce redressement. On soulignera toutefois que l’activité de transport de marchandises accuse encore un recul de 4,6 % en 2013 après des chutes de 3,4 % en 2011 et 2012. L’OVI rappelant que les raisons de ce contexte tendu « résident dans l’anémie des principales catégories de marchandises transportées ». Le transport de produits agricoles s’est dégradé progressivement à - 1,3 %, tandis que les produits manufacturés perdent - 8,5 %. Au niveau des entreprises du secteur, l’indicateur rappelle que le niveau des défaillances du secteur se maintient en 2013 avec 1 352 défaillances à octobre 2013 sur 12 mois glissants (chiffres Coface).

Immatriculations VI : un marché en trompe-l’œil

Selon les dernières estimations, le marché du VI se situe bien dans la tendance des prévisions de l’OVI de janvier 2013, à plus de 42 000 unités. Ces données témoignent d’un décrochage par rapport à l’embellie constatée en 2011, avec 47 000 unités. Dans le détail, on aurait pour 2013 une progression de + 3 % pour les tracteurs avec 24 500 unités et - 5 % pour les porteurs à 18 600 unités.

2014 : une année de transition

Cette année, l’OVI donne une fourchette de prévision plus ou moins pessimiste au niveau des immatriculations VI. Au total, l’Observatoire anticipe un résultat compris entre 38 000 et 41 000 immatriculations de véhicules industriels, soit une variation comprise entre - 5 et - 9 % par rapport à 2013.

Écotaxe : des regrets et des non-dits

L’abandon de l’écotaxe était bien évidemment sur toutes les lèvres des professionnels présents. Personne n’osera regretter à voix haute la fin provisoire de l’écotaxe qui devait, rappelons-le, favoriser la vente de véhicules industriels Euro 6 via un abattement de la taxe en question sur ce type de véhicule. Leurs clients transporteurs, et surtout bretons, n’étant bien sûr prêts à entendre un tel discours. Même si personne n’osera l’avouer officiellement, cette écotaxe aura été la bienvenue dans un contexte d’élections municipales en 2014 qui vont retarder les investissements des collectivités locales.

Nous vous recommandons

AICE : découvrez le palmarès 2021 du parcours client automobile

AICE : découvrez le palmarès 2021 du parcours client automobile

La cérémonie des prix Auto Infos Customer Experience s’est tenue le 7 décembre, à l’Etoile Business Center, à Paris. Fruit du travail de la rédaction et d’un précieux partenariat avec Select’Up, découvrez les huit...

07/12/2021 | DigitalDigitalisation
Stellantis entame sa mue vers la fourniture de services à distance

Stellantis entame sa mue vers la fourniture de services à distance

Essai - Tesla Model Y : « very good trip »

Essai - Tesla Model Y : « very good trip »

Observatoire Cetelem 2022 : les SUV ont le vent en poupe

Etude

Observatoire Cetelem 2022 : les SUV ont le vent en poupe

Plus d'articles