Entretien

« On ne peut pas juste remplacer une pompe à essence par une borne de recharge »

Clotilde Gaillard
« On ne peut pas juste remplacer une pompe à essence par une borne de recharge »

François Oudot, président et co-fondateur de Bump.

© Bump

Questions à... François Oudot, président et co-fondateur de Bump.

L’Automobile & L’Entreprise : Quelle est la genèse de Bump ?
François Oudot : J’ai travaillé dans l’internet des objets et j’ai fait l’essentiel de ma carrière dans des sociétés scale-up [entreprises avec une forte croissance, ndlr] comme Sigfox. Il y a un an, j’ai eu envie de travailler sur un business, à partir de zéro, dont le but principal soit de réduire les émissions des CO2. J’ai rencontré un tas d’acteurs, dont le convoyeur Otoqi, qui avait de gros besoins de recharge pour les 600 véhicules Zity [service d’auto-partage de Renault, ndlr]. Il y avait donc un enjeu de disponibilité, de fiabilité et de prix clairs sur le créneau des bornes de recharge. Avec mon associé François Paradis, qui vient de Vinci Energies, et notre actionnaire principal Firalp, premier prestataire d’Enedis dont le métier est de tirer des câbles haute puissance en aérien et en souterrain, nous nous sommes donc donné pour mission d’aider les professionnels à électrifier leur flotte en leur fournissant des solutions de recharge clé en main et sans financement.
A&E : Pouvez-vous détailler sa solution ?
FO : Notre cœur de cible est le B to B. Or, il y a un panaché de solutions de recharge qui existent (sur site, au domicile, en itinérance, etc.) et que l’on doit adapter aux besoins du client. Par conséquent, nous commençons toujours par comprendre les processus opérationnels de nos clients car notre solution va devoir s’y intégrer pour permettre d’optimiser les coûts. Je ne crois donc pas au fait que l’on puisse juste remplacer une pompe à essence par une borne de recharge, pour une question de rentabilité. Ainsi, pour notre client, la société de livraison express Top Chrono, nous déployons des bornes de recharges sans financement sur le site de leur entrepôt de Saint Ouen, ils nous paient au kilowattheure et le seul engagement qu’ils ont c’est un engagement de durée pour 5 ans avec un minimum de kWh à consommer pour que chacun s’y retrouve. C’est une philosophie gagnant/gagnant.
A&E : Quels avantages apportez-vous sur le créneau des hubs par rapport à la concurrence, comme Shell ?
FO : Nous nous démarquons par une offre holistique, ce qui est très différenciant structurellement. Nos hubs sont également privatisables et réservables sur de larges plages horaires allant de 21 heures à 6 heures du matin. L’intérêt de cette offre est aussi d’adopter un modèle où la borne nous appartient ce qui fait qu’en matière de maintenance, nous sommes particulièrement réactifs. Nous garantissons ainsi la fiabilité et la disponibilité de nos bornes 24h/24 et 7j/7 car les équipes Firalp chargées de l’entretien interviennent en moins de 3 heures. Depuis mi-juillet nous en sommes donc, en moyenne, à 4,7 véhicules rechargés par jour par borne contre 0,3 recharge dans les parkings souterrains gratuits. Nous travaillons également beaucoup avec les propriétaires fonciers et nous jouons pour eux le rôle de tiers opérateur. L’avantage est qu’ils maîtrisent le déploiement rationnel des bornes mais sans gérer la facturation, la maintenance et le support client.
A&E : Quels sont vos projets d’avenir ou vos objectifs futurs ?
FO : Après le 13e, le 20e et le 11e arrondissement de Paris, un nouveau hub devrait voir le jour en octobre dans le 15e et le 17e. On est aussi en train de déployer des hubs de recharge, lents et rapides, sur Paris et sur Lyon. L’objectif est que d’ici à fin 2022 nous ayons une centaine de sites acquis, déployés et opérationnels. En 2024, nous espérons que notre croissance permettra de déployer 500 sites par an.

Nous vous recommandons

FMMC : TotalEnergies promeut la mobilité électrique

FMMC : TotalEnergies promeut la mobilité électrique

En partenariat avec votre Fleet & Mobility Managers Club, TotalEnergies a organisé un atelier avec des gestionnaires de parc sur la station HPC de dernière génération de Limours-Janvry. L’occasion d’appréhender concrètement...

Caocao Mobility intègre le Village Mobilité

Caocao Mobility intègre le Village Mobilité

Afflelou et Avineon retiennent Azfalte pour leur flotte de vélos de fonction

Afflelou et Avineon retiennent Azfalte pour leur flotte de vélos de fonction

Une flotte d'Alpine A110 pour la Gendarmerie nationale

Une flotte d'Alpine A110 pour la Gendarmerie nationale

Plus d'articles