Park Now tombe dans le giron d'EasyPark

Clotilde Gaillard

Sujets relatifs :

, ,
Park Now tombe dans le giron d'EasyPark

Park Now tombe dans le giron d'EasyPark

Daimler et BMW ont décidé de vendre leur entreprise conjointe et solution de réservation de parking, Park Now, à la société de technologie de stationnement suédoise EasyPark. Une acquisition qui doit encore être validée par les autorités antitrust mais qui semble en bonne voie.

Opérant dans plus de 1 100 villes de 11 pays comme la France, l’Allemagne, la Suisse, l’Autriche ou encore les Etats-Unis, Park Now permet aux conducteurs de payer leur stationnement via une application dédiée. Un service numérique de stationnement que fournit également EasyPark, mais à plus grande échelle puisque s’implantant dans plus de 2200 villes à travers 20 pays. Avec l’intégration de Park Now, cet acteur basé en Suède – et qui s’est justement développé grâce à des achats – franchira donc une étape stratégique en étendant sa couverture géographique et son exercice commercial, conformément à son plan de croissance mondiale.

Il faut dire qu’en conjuguant son outil aux technologies innovantes développées par Park Now, l’offre d’EasyPark se verra ainsi étoffée du guidage du stationnement (Find & Park) ou encore de fonctions de charge pour véhicules électriques. Une alliance de compétences que confirme Jörg Reimann, PDG de Park Now Group. Selon lui, « Park Now Group et EasyPark Group partagent un objectif commun : créer des solutions qui rationalisent le stationnement en quelque chose de simple, rapide et sans effort pour les conducteurs, les opérateurs et les villes. Il est bon de stimuler davantage l’innovation avec EasyPark. » Une idée reprise par Stephan Unger, membre du conseil d’administration de Daimler Mobility, pour qui « Park Now et EasyPark sont une combinaison parfaite qui offrira des offres attrayantes aux clients du monde entier. »

Daimler et BMW ne veulent pas s’éparpiller

Si les parties ont convenu de ne pas divulguer les termes de la transaction et que ce projet de revente demeure sous réserve de l’approbation préalable des autorités habilitées, une chose est sûre : BMW Group et Daimler Mobility AG ont décidé de se séparer de leur coentreprise afin de se concentrer sur leurs activités de constructeurs automobiles. Alors que les pertes de productions liées à la crise sanitaire ont été importantes, les deux marques allemandes envisagent de recentrer leurs efforts sur leur principale raison d’être. Pour preuve : le mois dernier, Daimler a annoncé son intention de distinguer clairement ses différentes unités de fabrication tandis que BMW travaille intensément à l’extension de sa gamme électrique. Les deux firmes d’outre-Rhin conservent toutefois leur joint-venture spécialisée dans la mobilité multimodale, Free Now, ainsi que l’application de covoiturage Share Now.

Nous vous recommandons

Rivian contraint de retarder ses premières livraisons de SUV

Rivian contraint de retarder ses premières livraisons de SUV

Après des mois d’euphorie et une remarquable entrée en Bourse, le constructeur Rivian est entré dans une zone de turbulences, Ford dénonçant l’accord envisagé et la production de son SUV prenant vraisemblablement un retard...

29/11/2021 | Vie des marquesRivian
France Pare-Brise est l’enseigne de vitrage préférée des Français

France Pare-Brise est l’enseigne de vitrage préférée des Français

Sécurité : un limiteur de vitesse dans tous les VN à partir de juillet 2022

Sécurité : un limiteur de vitesse dans tous les VN à partir de juillet 2022

EVBox se connecte avec Chargemap

En bref

EVBox se connecte avec Chargemap

Plus d'articles