Parot poursuit son offensive digitale avec Zanzicar

Saïda DJERRADA
Parot poursuit son offensive digitale avec Zanzicar

Parot poursuit son offensive digitale avec Zanzicar

Le groupe de distribution s’est appuyé sur une étude, menée à son initiative par l’Ifop, sur les attentes et les besoins des Français en matière d’achat de véhicules afin d’asseoir le déploiement de sa plate-forme en ligne de vente de VO.

Le groupe Parot entend bien augmenter son volume d’activité autour des véhicules d’occasion. Pour ce faire, le distributeur s’est adapté aux nouveaux comportements d’achat des Français en lançant, il y a désormais un an, Zanzicar. À l’occasion du Mondial de l’automobile, le groupe de distribution a dévoilé les résultats de l’étude Zanzicar-Ifop, qui montre justement les nouvelles attentes et les besoins des Français en matière d’achat de véhicules d’occasion.

Menée au mois de septembre auprès d’un échantillon représentatif de 1 000 personnes, l’enquête révèle que 76 % des Français déclarent ne pas être rassurés par l’achat de VO auprès de particuliers. Pourtant, près de deux tiers des transactions se font ainsi en France. « Ils sont donc contraints et préféreraient ne pas acheter de véhicules entre eux » commente Marion Parot, directrice générale de Zanzicar.

Autres enseignements : 54 % des personnes interrogées affirment qu’elles pourraient acheter leur VO auprès d’un professionnel du e-commerce, tandis que 25 % des répondants estiment que la proposition d’un service de financement de type LOA serait un critère déterminant pour se décider à l’achat. Enfin, 81 % des Français seraient soulagés à l’idée de ne s’occuper ni de la revente ni de l’entretien de leur véhicule. Les résultats de l’enquête font dire au groupe Parot qu’il répond parfaitement aux besoins des Français avec Zanzicar. En effet, la plate-forme digitale propose par exemple plusieurs modes de financement, dont la LOA.

Le partenariat avec Norauto davantage déployé

Par ailleurs, Parot continue d’étendre son concept Zanzicar. Ainsi, trois sites physiques aux couleurs de la plate-forme vont être déployés dans trois villes différentes pour tester un concept « phygital ». Les magasins pilotes viendraient consolider les ventes physiques sous forme de showroom notamment.

En ce qui concerne les livraisons de véhicules, l’enseigne s’appuie toujours sur son partenariat avec Norauto. Actuellement, 12 centres de l’enseigne font office de point de livraison, et 6 nouveaux points de service mailleront la France. À terme, l’objectif de Zanzicar est de disposer de 50 points de livraison Norauto répartis sur l’ensemble du territoire. Le distributeur envisage également de développer son partenariat avec le réseau de centres-autos pour d’autres types de services, incluant la distribution de pièces de rechange.

Nous vous recommandons

EBP MéCa table sur une croissance de 12 % en 2022

EBP MéCa table sur une croissance de 12 % en 2022

Malgré une bonne année 2021, l'éditeur EBP MéCa a fait le choix de se réorganiser au second trimestre. Un remaniement qui doit booster les développements et le commerce avec une croissance attendue de 12 % cette année.Dans un univers...

Volkswagen et Bosch veulent faire de l’Europe la locomotive mondiale de la production de batteries

Volkswagen et Bosch veulent faire de l’Europe la locomotive mondiale de la production de batteries

Bilstein group revendique sa légitimité sur le marché de la PSD

Bilstein group revendique sa légitimité sur le marché de la PSD

NTN Europe « Fournisseur de données certifiées » par TecAlliance

NTN Europe « Fournisseur de données certifiées » par TecAlliance

Plus d'articles