Peinture : des hausses périlleuses pour les carrossiers

Fabio CROCCO
Peinture : des hausses périlleuses pour les carrossiers

Si la peinture ne représente que 10 % du chiffre d’affaires d’un carrossier, elle lui assure une bonne partie de sa marge. Les hausses en cascade des prix des produits enregistrées ces douze derniers mois fragilisent les bilans des professionnels.

Dans la suite de son courrier de début novembre, où la FFC conseille ses adhérents carrossiers sur leur négociation avec les assureurs, le syndicat s’alerte sur la rigidité des compagnies vis-à-vis de la prise en compte des hausses des produits de peinture.

« Nous avons les premiers retours de nos adhérents carrossiers sur les propositions indécentes des assureurs concernant les augmentations des produits peinture pour l’année 2022. Les chiffres sont très faibles par rapport aux augmentations endurées par les professionnels de notre profession en 2021 ou qu’ils vont subir en 2022 ; les propositions étant de 3,5 % pour la majorité à 6 % pour un seul assureur se détachant du lot », déplore Christophe Bazin, secrétaire général FFC Mobilité Réparation et Services.

Le responsable n’hésite pas à affirmer que le refus manifeste des assureurs d'accompagner leurs réseaux de garages agréés face aux augmentations du prix des matières premières risque de pousser certaines entreprises au dépôt de bilan. La FFC a communiqué quelques exemples de hausse comme celles d’Axalta qui, entre février 2021 et janvier 2022, a opéré trois augmentations (+ 3,9 %, + 4,95 %, + 9,5 %). Chez PPG, sur le même laps de temps, les hausses sont de + 4,7 %, 3 % et + 7,5 %.

CarCoating Solution gèle ses prix

Ces hausses, expliquées par la pénurie de certaines matières premières, touchent la plupart des fabricants. À contre-courant des majors de la peinture, CarCoating Solution (groupe Dinitrol), qui fournit principalement les ateliers Stellantis, a pris la décision de ne pas augmenter ses prix l’an prochain « pour préserver la relation de confiance et respecter son engagement auprès des professionnels ». Le fournisseur a décidé d’absorber l’augmentation des tarifs afin de conserver un juste prix pour les carrossiers, sans pour autant rogner sur la qualité.

« Cet élan s’inscrit dans notre démarche active et militante pour un partenariat bienveillant auprès des carrossiers. Les hausses de prix risquent de compromettre l’équilibre entre ateliers agréés et non agréés ainsi que la capacité des carrossiers à rester attractifs. Cette situation met également à mal la relation de fidélité qui existe entre les carrossiers et leurs marques de peinture », conclut Biaggio Guarino, directeur général de Carcoatings Solution.

Nous vous recommandons

[Vidéo] L'essentiel des actualités de la semaine du 17 au 21 janvier 2022

Vidéo

[Vidéo] L'essentiel des actualités de la semaine du 17 au 21 janvier 2022

Retour en images sur l'essentiel de l'actualité de la semaine du 17 au 12 janvier 2022.Au menu cette semaine :Point S continue de s’armer pour affronter un marché du SAV très bataillé et en mutation, et fait du vitrage un...

24/01/2022 |
Palmaires du premier challenge « Excellence » 1,2,3 AutoService

Concours

Palmaires du premier challenge « Excellence » 1,2,3 AutoService

Autel combine banc de géo et banc Adas

Autel combine banc de géo et banc Adas

Berner dévoile une pâte "service freins silence" dédiée à la mobilité électrique

Berner dévoile une pâte "service freins silence" dédiée à la mobilité électrique

Plus d'articles