Pendant ce temps-là, Geely joue sur deux tableaux, thermique et électrique

Alexandre Guillet

Mis à jour le à

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Pendant ce temps-là, Geely joue sur deux tableaux, thermique et électrique

Tout en comptant sur le thermique pour gagner des parts sur certains marchés, Geely accélère ses financements et ses programmes de développement de véhicules zéro émission. Dans cette perspective, l'accord avec Renault ferait encore plus sens.

© Geely Auto

Renault serait donc en négociations avec Geely pour faire entrer le constructeur chinois dans sa future entité dédiée aux voitures thermiques. Et si l’opération profitait surtout à Geely ? La question mérite d’être posée car le constructeur chinois maintient ses développements sur la mobilité électrique.

En plus d’un groupe pétrolier, vraisemblablement Saoudi Aramco selon certaines sources, Renault serait en négociations avec Geely pour ouvrir le capital de sa future entreprise consacrée aux véhicules thermiques. Le groupe français resterait simplement actionnaire de référence dans « Horse ». Un choix dicté par des impératifs financiers aux dires de plusieurs experts. Pour ne pas dire « contraint ».

Geely a un profil attractif sur les places de marché

Dès lors, il apparaît que le véritable bénéficiaire d’un montage de cette nature, s’il venait à voir le jour, serait sans doute Geely, un constructeur chinois qui pèse de plus en plus dans le panorama automobile mondial. Surtout que le groupe dirigé par Li Shifu vient d’annoncer, le 26 août 2022, l’obtention d’un prêt durable auprès d’un pool de banques comprenant notamment BNP Paribas et HSBC. Cette ligne de financement de 400 millions d’euros sur trois ans sera allouée au développement de véhicules à nouvelles énergies, Geely ayant confirmé son objectif de neutralité carbone pour 2045. Cette opération bancaire s’inscrit dans le cadre du Schéma de finance durable présenté par Geely en mai 2022.

« Ce prêt témoigne de l’innovation dont fait preuve Geely pour diversifier ses canaux de financement, notamment sur les véhicules à nouvelles énergies. Par ailleurs, cela démontre la confiance qu’ont les banques en Geely, un groupe attractif sur les places de marché », commente un analyste.

Le groupe Geely Auto réalise déjà plus du quart de ses ventes avec des énergies alternatives

Sur l’ensemble du cycle de vie de ses véhicules, Geely veut réduire ses émissions de CO2 de 25 % d’ici à 2025. D’une manière générale, la feuille de route technologique du groupe s’appuie sur le développement des véhicules 100 % électriques, comprenant l’échange de batteries, des chaînes de traction hybrides, et du méthanol vert. De janvier à juillet 2022, Geely a vendu 140 000 véhicules à énergie alternative, soit plus de 26 % de ses ventes totales. Geely s’est notamment appuyé sur les nouveautés de plusieurs de ses marques automobiles : hybrides de dernière génération (Xingyue L, Emgrand L Hi-P, Lynk & Co 01 EM-F, Lynk & Co 01 EM-P…), hybrides méthanol (Emgrand Methanol Hybrid), et BEV (Geometry E, Geometry G6, Geometry M6, Zeekr 001ME).

Dans le même temps, un accès à un savoir-faire thermique éprouvé, ce qui est naturellement le cas chez Renault, permettrait à Geely de gagner des parts de marché sur certains marchés asiatiques et sud-américains. Le groupe, dans son périmètre Geely Auto, veut réaliser 20 % de ses ventes hors de Chine d’ici à 2025 et mise sur Proton pour la Thaïlande ou le Vietnam, par exemple.

Nous vous recommandons

L’industrie automobile demande à l’Europe d’accepter les carburants propres après 2035

L’industrie automobile demande à l’Europe d’accepter les carburants propres après 2035

Dans un courrier commun, les constructeurs automobiles, les équipementiers et les compagnies pétrolières demandent à l’Union européenne d’accepter les carburants non fossiles, renouvelables et synthétiques après 2035. Le...

Alfa Romeo France débute le Tonale Tour

Alfa Romeo France débute le Tonale Tour

Citroën recharge Ami sur les lampadaires londoniens avec Ubitricity

Citroën recharge Ami sur les lampadaires londoniens avec Ubitricity

Thierry Plantegenest (Renault VU) : « Le Renault Trafic E-Tech vise les pros en périphérie »

Vidéo

Thierry Plantegenest (Renault VU) : « Le Renault Trafic E-Tech vise les pros en périphérie »

Plus d'articles