Peter Canisius (Ford Service) : « Il faut savoir saisir toutes les opportunités »

Frédéric MARTY

Sujets relatifs :

, ,
Peter Canisius (Ford Service) : « Il faut savoir saisir toutes les opportunités »

Peter Canisius, directeur de Ford Service France. (Photo Frederic Le Floc'h / DPPI).

Peter Canisius dirige l’après-vente et les services de Ford France. Son périmètre comprend également l’enseigne multimarques Motorcraft, qui rassemble des ateliers indépendants mais aussi la quasi-totalité des agents Ford. Une particularité propre à la marque américaine. Cette activité multimarques est soutenue par le constructeur, qui déploie de nombreux outils pour aujourd’hui mais aussi pour demain.  

Auto Infos : Comment s’est déroulée la première convention Motorcraft de l’après-Covid ?

Peter Canisius : Cette première convention depuis 2019 a attiré les foules. Elle a rassemblé 750 personnes au total sur le circuit du Mans. Il y avait un vrai besoin d’échange. Nos réparateurs agréés Motorcraft ont rencontré 45 fournisseurs et certains avaient préparé leur liste de questions ! Nous avons profité de la plénière pour leur présenter tout ce qui a changé depuis 2019.

Auto Infos : Quel est le profil du réseau Motorcraft aujourd’hui ?

Peter Canisius : Nous avons 462 réparateurs agréés Motorcraft, avec un solde positif de 24 entreprises en 2022. Nous comptons encore une dizaine de zones blanches sur le territoire mais nous avions invité une centaine de prospects à la convention et une petite dizaine se sont montrés très intéressés dès le soir-même.

Auto Infos : Comment envisagez-vous l’avenir de ces ateliers multimarques ?

Peter Canisius : Les dernières statistiques du GIPA montrent bien que les Français n’ont pas d’autre alternative que la voiture pour leurs déplacements. Près de 43 % du parc roulant a plus de dix ans. La part de véhicules thermiques restera majoritaire encore plusieurs années et ces voitures auront besoin d’être entretenues. Ce parc devrait assurer l’avenir des réparateurs pendant cinq à sept ans.

Auto Infos : Comment préparez-vous le réseau à l’arrivée des véhicules électrifiés ?

Peter Canisius : Aujourd’hui, 21 % du parc de 0 à 2 ans est électrique ou hybride. Il est primordial que les ateliers soient technologiquement prêts. Les clients de ces réparateurs posent des questions sur l’électrique. Nous réfléchissons actuellement sur la meilleure manière de développer le réseau Motorcraft sur l’entretien électrique. Un MRA sur deux n’est pas formé à l’entretien des véhicules électriques. Nous voulons offrir à nos réparateurs cette possibilité à travers la Motorcraft Academy. Ils pourront passer leurs formations dans les trois centres que nous avons en France. Nous avons également noué des partenariats avec Wurth et Berner pour l’outillage, ainsi qu’avec DAF Conseil pour leur label Réparélec. Il ne faut pas oublier que les clients thermiques d’aujourd’hui sont les clients électriques de demain.

Auto Infos : Quels leviers actionner pour préparer ce basculement ?

Peter Canisius : Il faut savoir saisir toutes les opportunités. Nous relançons notamment notre label Motorcraft Glass, car le vitrage est une activité qui perdurera. Nous leur donnons accès à la formation et aux outils nécessaires. Nous prévoyons un large kit de communication pour mettre en avant cette activité sur le terrain et faire savoir aux clients que l’atelier effectue ces réparations. Nous travaillons également sur une offre de smart repair, car la sinistralité est plus importante sur les véhicules électriques, notamment en raison de leur silence et de leur accélération supérieure. La climatisation est aussi un secteur qui va rester et qui peut générer du trafic dans les ateliers.

Auto Infos : Comment se situent les agents Ford dans le réseau Motorcraft ?

Peter Canisius : Actuellement, près de 330 agents Ford sont Motorcraft. Cette enseigne aide nos agents à élargir leur scope, notamment sur l’activité multimarques. Ils ont déjà ce trafic multimarques depuis longtemps mais Motorcraft leur offre tous les outils nécessaires, dont la gamme de pièces Omnicraft.

Nous vous recommandons

« Il ne faut pas aller trop vite sur le 100 % électrique », suggère Vincent Salimon (BMW Group France)

« Il ne faut pas aller trop vite sur le 100 % électrique », suggère Vincent Salimon (BMW Group France)

À l'instar d'autres constructeurs comme Toyota, BMW ne se range pas derrière le 100 % électrique. Même si le constructeur bavarois compte commercialiser plus de 50 % de véhicules full électriques à l'horizon 2030, BMW Group entend...

06/02/2023 | BMWBMW Motorrad
Le nouveau constructeur automobile Rivian taille déjà dans ses effectifs

Le nouveau constructeur automobile Rivian taille déjà dans ses effectifs

Volvo et Polestar : « Nous c’est nous et eux c’est eux » dixit Yves Pasquier-Desvignes

Volvo et Polestar : « Nous c’est nous et eux c’est eux » dixit Yves Pasquier-Desvignes

Honda lance une stratégie complète autour de l’hydrogène

Honda lance une stratégie complète autour de l’hydrogène

Plus d'articles