Petit Forestier renonce à acquérir Fraikin

Damien Chalon

Sujets relatifs :

, ,
Petit Forestier renonce à acquérir Fraikin

Petit Forestier renonce à acquérir Fraikin

Le groupe Petit Forestier a décidé de ne pas poursuivre l’opération visant à acquérir 100 % du capital du groupe Fraikin. Le loueur s’est heurté aux exigences de l’Autorité de la concurrence.

L’opération ne se fera pas. Le groupe Petit Forestier renonce à prendre le contrôle de Fraikin. Le projet était pourtant en bonne voie. Un accord d’exclusivité avait été signé en juin dernier pour l’acquisition de l’intégralité du capital du loueur en longue durée de véhicules utilitaires légers et de poids lourds.

Les représentants du personnel avaient de leur côté rendu un avis favorable les 21 et 26 juillet. Puis les Autorités de la concurrence en Pologne et en Espagne avaient donné leur accord respectivement les 8 août et 17 octobre 2016, annonce-t-on chez Petit Forestier.

En France, après plusieurs mois d’instruction et une notification formelle déposée le 18 novembre, l’Autorité de la concurrence avait exigé des engagements structurels. Or, d’après les représentants du loueur de véhicules frigorifiques, l’Autorité « ne partageait pas la vision du marché défendue par Petit Forestier ».

Le loueur assure avoir proposé dans la foulée des mesures significatives qui se sont une nouvelle fois avérées insuffisantes pour l’Autorité. « Nous avons fait nos meilleurs efforts pour obtenir l’aval de l’Autorité de la concurrence tout en restant fidèles à nos valeurs. Nous sommes désolés que l’Autorité n’ait pas accepté nos dernières propositions » témoigne Yves Forestier, le président de l’entreprise.

« Dans ces circonstances, Petit Forestier a décidé de ne pas poursuivre cette opération.
 En effet, le groupe a toujours considéré comme prépondérante et stratégique la préservation de l’intégrité de ses implantations et marchés dans le respect des salariés et des clients, ainsi que le non-démantèlement du réseau Fraikin », explique le loueur par voie de communiqué.

Nous vous recommandons

Crise des semi-conducteurs : Renault Group évalue les pertes…

Crise des semi-conducteurs : Renault Group évalue les pertes…

Alors que le constructeur tricolore vient de publier ses résultats financiers pour le troisième trimestre, enregistrant un chiffre d’affaires en repli de 13,4 %, Renault Group évalue sa perte de production automobile liée au manque de...

Avec Stella Vita, Mobilize envisage une « voiture à vivre » solaire

Avec Stella Vita, Mobilize envisage une « voiture à vivre » solaire

Saint-Gobain s’occupera des vitrages de la Machina d’Hopium

Saint-Gobain s’occupera des vitrages de la Machina d’Hopium

Volvo Cars entrera en Bourse fin octobre

Volvo Cars entrera en Bourse fin octobre

Plus d'articles