CES 2023 : Peugeot Inception Concept, prisme futuriste

CES 2023 : Peugeot Inception Concept, prisme futuriste

Le Peugeot Inception Concept est conçu sur l’une des quatre futures plateformes « BEV-by-design » du groupe Stellantis.

Annoncé durant le Mondial de l’Automobile à l’automne dernier, ce concept-car électrique de la marque au lion dévoile officiellement, pour le CES 2023, ses premières images. Dont découlent nos premières impressions.

L’intention était nette et précise dès le départ : avec son design atypique dirigé par Matthias Hossann – qui a aussi suivi le programme d’esquisse de la 408 –, le Peugeot Inception Concept doit incarner l’ambition esthétique et technologique du constructeur tricolore pour ses futurs véhicules électriques. Il inspirera donc les prochains produits du Lion, « jusqu’aux plus compacts, à partir de 2025 », promet Peugeot.

Palais de verre

Ce qui frappe immédiatement lorsqu’on observe le Peugeot Inception Concept, c’est sa carrosserie panoramique Skyspace, donnant à cette voiture un aspect à la fois cristallin, métallisé et irisé. Ce concept-car électrique compte en effet plus de 7 m² de surface vitrée, un verre conçu pour l’architecture et dont le traitement multichroïque met en valeur les volumes du bolide d’une manière lenticulaire. Le tout en assurant une visibilité à presque 360° et des capacités anti-UV. Un parti pris étonnant (et peut-être clivant) qui ne se retrouvera sans doute pas tel quel sur les nouvelles générations de modèles siglés Peugeot mais dont certains éléments s’intégreront de-ci de-là.

À l’image également des lignes du Peugeot Inception Concept, dont la radicalité ne correspondrait sûrement pas à une production grand public. Pour cause : la poupe s’avère aussi anguleuse que la calandre est effilée, dessinant ainsi un faciès de vaisseau spatial particulièrement high-tech. L’identité future de Peugeot se retrouvera dès lors plus facilement dans la signature lumineuse à trois griffes emblématiques qu’adopte le bouclier frontal. Ou encore dans la calandre composée d’une plaque vitrifiée d’une seule pièce arborant, en son centre, le logo luminescent du Lion avec effet 3D.

Le manifeste d’une vision qui se veut avant-gardiste 

La dimension futuriste du Peugeot Inception Concept se retrouve aussi à son bord, symbolisé par un i-Cockpit minimal et rétractable ainsi que sa commande Hypersquare « où les liaisons mécaniques disparaissent au profit de commandes électriques digitales », définit Peugeot. En somme, l’ergonomie de cet écran, pourvu à chacun de ses quatre coins d’alvéoles rondes remplaçant le volant classique, entend recréer une gestuelle proche de celle d’un smartphone. De plus, la commande Hypersquare s’associe à un écran circulaire, ou « Halo Cluster », diffusant les informations de conduite et d’info-divertissement au-delà de l’intérieur de la voiture. « Une communication extérieure qui renforce le concept de partage et d’une nouvelle vision automobile », explicite le constructeur.

Si l’habitacle développe une architecture innovante digne de celle expérimentée par le sport automobile, il déploie également des fonctionnalités basées sur l’intelligence artificielle permettant notamment d’opérer des réglages de confort individualisé pour chaque occupant. De ce fait, « la transformation de Peugeot va bien au-delà de la seule ambition de devenir 100 % électrique », souligne Jérôme Micheron, directeur du produit de la marque.

Solide sur ses appuis

Le Peugeot Inception Concept est conçu sur l’une des quatre futures plateformes « BEV-by-design » du groupe Stellantis, plus spécifiquement la plateforme STLA qui lui confère une structure de berline basse (1,34 m) et longue (5 m). Pensée pour accompagner l’électrification du groupe – avec l’objectif de faire de Peugeot la première marque électrique en Europe en 2030 –, cette nouvelle gamme de plateformes avance des différences majeures en termes d’architecture et de posture de conduite mais aussi de fiche technique efficiente. En témoigne la batterie de 100 kWh du Peugeot Inception Concept qui lui permet, en une seule charge complète, d'établir 800 km d'autonomie. Sa consommation, elle, avoisine les 12,5 kWh aux 100 km.

Si ses belles performances doivent encore subir l’épreuve concrète de la route, le Peugeot Inception Concept « illustre certaines de nos réflexions qui nous permettront de réduire de plus de 50 % l’empreinte carbone de Peugeot d’ici à 2030 », affirme d’ores et déjà Matthias Hossann, directeur du design du constructeur. Pour ce véhicule, dont l’étymologie « Inceptio » signifie en latin le « début », l’aventure ne fait donc que commencer puisqu’il porte, sur et sous son capot, les prémisses « d'une nouvelle ère ». C’est en tout cas ce qu’espère Peugeot en entamant cette nouvelle année.

Nous vous recommandons

Citroën fait évoluer sa compacte C4 et la routière C5 X

Citroën fait évoluer sa compacte C4 et la routière C5 X

Le constructeur français annonce des améliorations techniques ou technologiques pour chacun des deux modèles.Les Citroën C4 et Citroën C5 X évoluent. Sans passer par la case restylage ces deux véhicules, commercialisés respectivement...

03/02/2023 | TechnologieMotorisation
Mobilité hydrogène : « Nous basculerons très rapidement dans la massification », selon David Holderbach (Hyvia)

Mobilité hydrogène : « Nous basculerons très rapidement dans la massification », selon David Holderbach (Hyvia)

Essai - Peugeot 408 : modèle de (re)conquête

Vidéo

Essai - Peugeot 408 : modèle de (re)conquête

Rétromobile : Renault fête le 30e anniversaire de la Twingo

Reportage

Rétromobile : Renault fête le 30e anniversaire de la Twingo

Plus d'articles