Pièces d'occasion : le CNPA menace d'une action en justice

Fabio CROCCO

Sujets relatifs :

, ,
Pièces d'occasion : le CNPA menace d'une action en justice

Pièces d'occasion : le CNPA menace d'une action en justice

Le CNPA s’élève contre le décret à venir sur l’utilisation des pièces recyclées, dont le contenu a été décidé sans véritable consultation des professionnels.

Alors que le décret d’application relatif aux pièces issues du recyclage devrait sortir dans les prochains jours, le CNPA ne cache pas son inquiétude face à la grave précipitation dont ont fait preuve les pouvoirs publics pour gérer ce dossier.

Lors de la réunion de concertation au ministère de l’Écologie en décembre dernier, les professionnels de l’automobile présents s’étaient tous accordés sur les conditions dans lesquelles l’information du consommateur ne s’applique pas :
- pour les véhicules de moins de 8 ans ;
- lorsque les délais d’approvisionnement sont trop importants ;
- lorsque le coût final de la réparation avec des pièces d’occasion est plus important qu’avec l’utilisation de pièces neuves (notamment par le prêt de véhicule) ;
- lorsque le professionnel estime qu’il existe un risque en matière de sécurité routière.

Le CNPA avait également fait part de ses réserves sur la présence d’une liste de pièces dans le décret sur laquelle aucun consensus n’existe encore à ce jour.
Depuis cette réunion, aucune nouvelle concertation avec les professionnels n’a été menée.

« Malgré nos relances régulières, les professionnels n’ont pas été associés à la rédaction finale du décret. Nous avons eu connaissance de cette dernière version actuellement au Conseil d’État. Elle présente un réel danger, tant pour la responsabilité des professionnels de la réparation que pour la filière VHU » s’alarme le CNPA.

Le syndicat a décidé de contacter directement le rapporteur du Conseil d’État afin de lui faire part de ses objections et de lui faire parvenir sa proposition de rédaction. Selon l’organisation professionnelle, l’Institution s’est étonnée de cette action inhabituelle qui, selon elle, témoigne tout aussi bien de la surdité des administrations concernées que de la vive inquiétude des professionnels.

Si le texte devait paraître en l’état, le CNPA se réserverait la possibilité de l’attaquer.

Nous vous recommandons

Eurorepar étend son offre de batteries

Eurorepar étend son offre de batteries

Pour répondre aux demandes du marché, la marque de pièces de rechange multimarques du groupe Stellantis complète son offre batteries de nouvelles références dédiées au système Start & Stop des VL et des VUL.Lancée il y a plusieurs...

30/11/2021 | Après-venteEurorepar
Décision Atelier s’apprête à clore les inscriptions de l'édition 2022 du Prix de l’Équipement de l’Année

Décision Atelier s’apprête à clore les inscriptions de l'édition 2022 du Prix de l’Équipement de l’Année

ZFE : la Feda met en ligne une carte interactive

ZFE : la Feda met en ligne une carte interactive

30 millions d'euros d’aides publiques pour l’installation de bornes électriques chez les pros de l’auto

30 millions d'euros d’aides publiques pour l’installation de bornes électriques chez les pros de l’auto

Plus d'articles