Pièces de carrosserie : Renault veut partager la commercialisation avec les seuls équipementiers partenaires

Christophe CARIGNANO

Sujets relatifs :

Pièces de carrosserie : Renault veut partager la commercialisation avec les seuls équipementiers partenaires

Pièces de carrosserie : Renault veut partager la commercialisation avec les seuls équipementiers partenaires

Le projet de loi Hamon sur la consommation relance plusieurs débats liés à l’avenir de l’automobile comme il y a quelques années dans un autre gouvernement avec le même type de loi. D’un côté les concessionnaires souhaitent l’adoption d’un amendement qui fixerait leur statut d’agent commercial dans le marbre, de l’autre les constructeurs vont devoir se défendre face au dépôt probable d’un texte proposant la clause de réparation et la libéralisation du commerce des pièces protégées par les dessins et modèles soit près de la moitié du marché de la pièce de rechange dans l’Hexagone.

Pour faire face à cette nouvelle épreuve, les constructeurs relancent leur relais politique. Pour démarrer cette période qui devrait durer jusqu’à l’automne, Renault a choisi de moderniser sa communication sur le sujet en invitant quelques journalistes à découvrir dans l’enceinte du Technocentre puis à l’usine de Flins la réalité de la fabrication d’une pièce de carrosserie.

Outre Nicolas NOLLET, Directeur de la Stratégie APV Monde du Groupe Renault et Philippe PEIGNEY, Directeur Après-Vente de Renault France c’est Bruno Salomon directeur adjoint après-vente monde de Renault, grand spécialiste du sujet et porte-parole quasi officiel sur le sujet des dessins et modèles, qui était à la manoeuvre pour rappeler que Renault ne céderait rien.

Co-propriété et co-commercialisation avec certains équipementiers

"C’est facile de copier la forme générale d’une pièce mais encore faut-il utiliser les mêmes matériaux pour des raisons de corrosion ou encore de sécurité", lance Bruno Salomon lors d’une visite du technocentre où sont présentés l’ensemble des process du design à la conception d’une pièce jusqu’à l’usinage et la fabrication des moules pour l’usine.

"Dans certains cas, il y a une co-propriété avec des équipementiers au niveau de la création de la pièce", admet-il. "Nous sommes actuellement en discussion avec des équipementiers qui ne sont pas nombreux pour aboutir à une co-commercialisation leur permettant de fabriquer des pièces protégés par les dessins et modèles sous réserve d’un droit de licence". Et d’ajouter : "Il ne pourra y avoir de sous-licence et nous ne franchirons pas la ligne rouge comme le souhaiterait la FIEV en ouvrant cette co-commercialisation à tous les équipementiers. Il en est hors de question. Seuls les équipementiers qui ont participé à l’étude et le développement de la pièce pourront être concernés".

A noter que Renault admet réintégrer progressivement aujourd’hui l’ensemble de ses études et process de fabrication des pièces protégés par les dessins et modèles. L’objectif serait économique mais il vise certainement aussi à réduire cette co-propriété avec les équipementiers.

"Face à l’Autorité de la concurrence et aux différents lobbyings, nous avons souhaité vous parler de nos pièces", conclut Nicolas NOLLET, Directeur de la Stratégie APV Monde du Groupe Renault. "Ce sujet de la pièce de carrosserie est business et ne concerne pas le pouvoir d’achat de l’automobiliste comme certains voudraient le faire croire. Nous sommes sereins sur le sujet..." Une sérénité qui n’empêche pas le déploiement de grandes manoeuvres contre un tel projet de loi.

Nous vous recommandons

Kia EV6 : l’électrique qui casse les codes dès 47 990 euros

Kia EV6 : l’électrique qui casse les codes dès 47 990 euros

Pour soutenir son plan Plan S et son intention de devenir l’un des leaders mondiaux de la mobilité électrique, Kia prévoit de lancer onze nouveaux véhicules électriques d’ici à 2026, parmi lesquels le crossover EV6 qui incarne la...

Stellantis et Feu Vert partenaires sur la pièce de rechange

Stellantis et Feu Vert partenaires sur la pièce de rechange

Les Français et l'automobile : la location progresse

Etude

Les Français et l'automobile : la location progresse

#CONNECT Distribution 2021 : inscrivez-vous au rendez-vous annuel à La Baule

#CONNECT Distribution 2021 : inscrivez-vous au rendez-vous annuel à La Baule

Plus d'articles