Plan de sobriété énergétique : ce qui va changer pour les flottes

Plan de sobriété énergétique : ce qui va changer pour les flottes

Les conducteurs de véhicules de service sont appelés à réduire leur vitesse maximale pour économiser de l'énergie (image d'illustration)

© Bernard Rouffignac - Ford France

Le gouvernement a présenté ce jeudi 6 octobre son plan de sobriété énergétique visant à affronter les risques de pénurie cet hiver et accélérer l'abandon des énergies fossiles. Une feuille de route qui touche aussi bien l'État, les collectivités locales que les entreprises. Y compris au niveau de leur flotte de véhicules. 

« La fin de l'abondance », prophétisée par le président de la République, vient de donner naissance – après concertation des différents secteurs d'activité – à un plan de sobriété énergétique pour la France.

« Dans un contexte marqué par l’accélération du dérèglement climatique et la guerre en Ukraine, la transition énergétique de la France est plus que jamais une priorité. Notre pays doit sortir de sa dépendance aux énergies fossiles et réduire de 40 % sa consommation d’énergie d’ici à 2050 afin d’atteindre la neutralité carbone. Cela suppose de transformer durablement nos habitudes et nos comportements », ont rappelé la Première ministre Élisabeth Borne et la ministre de la Transition énergétique, Agnès Panier-Runacher, en amont de la présentation des orientations validées par les neufs groupes de travail constituées entre fin juin et début septembre.

Plus concrètement, l'État mais aussi les collectivités territoriales, les entreprises et d'autres grands acteurs ont été invités à mettre en place des actions concrètes pour réaliser des économies d'énergie au quotidien comme réduire la température dans les locaux, se passer d'eau chaude sanitaire ou encore inciter les collaborateurs à davantage de télétravail.

Les flottes de véhicules concernées 

D'après nos confrères du quotidien Le Parisien, l'administration s'apprête à demander aux agents conduisant des véhicules de service de réduire leur vitesse. Le gouvernement préconise ainsi pour les flottes publiques de ne pas dépasser 110 km/h de vitesse maximale sur autoroute et 100 km/h sur les voies rapides. Un petit geste qui permettrait « d'économiser jusqu'à 20 % de carburant sur ces trajets ». Enfin, si besoin est, des formations à l'éco-conduite seront dispensées dans les services concernés.

En matière de transports – et plus globalement de mobilité – un groupe de travail spécifique s'était réuni début septembre pour lister les pistes d'économies dans ce secteur. Il a été convenu d'une diminution de l'intensité lumineuse dans les gares et aéroports ainsi que d'une diminution des publicités lumineuses.

Un décret paru le 5 octobre au Journal officiel précise sur ce dernier point que les publicités lumineuses sont désormais interdites la nuit. « Les publicités lumineuses sont éteintes entre 1 heure et 6 heures, à l'exception de celles installées sur l'emprise des aéroports et de celles supportées par le mobilier urbain affecté aux services de transport durant les heures de fonctionnement desdits services, à condition, pour ce qui concerne les publicités numériques, qu'elles soient à images fixes ».

Les contrevenants s'exposent « à une amende prévue pour les contraventions de la cinquième classe », soit 1 500 euros. Des engagements à plus long terme ont aussi été posés. Ils concernent notamment la transition vers des motorisations hydrogène ou électrique à batterie du matériel roulant (autobus, trains, ...) des services de transport en commun et le renouvellement accéléré des flottes.

Nous vous recommandons

Le marché VN en baisse de 8,1 % sur dix mois en Europe

Le marché VN en baisse de 8,1 % sur dix mois en Europe

L’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA) vient de communiquer les chiffres du marché européen des véhicules particuliers neufs pour les dix premiers mois de l’année. Les immatriculations reculent de 8,1 %...

Stellantis rachète aiMotive pour perfectionner son système de conduite autonome

Stellantis rachète aiMotive pour perfectionner son système de conduite autonome

ZFE : l'Eurométropole de Strasbourg rassure les professionnels avec plusieurs dérogations

ZFE : l'Eurométropole de Strasbourg rassure les professionnels avec plusieurs dérogations

La nouvelle Toyota Prius hybride rechargeable va-t-elle rentrer dans le rang ?

La nouvelle Toyota Prius hybride rechargeable va-t-elle rentrer dans le rang ?

Plus d'articles