Plan européen de déploiement d’infrastructures pour les carburants alternatifs : les transporteurs satisfaits mais prudents

Fabio CROCCO

Sujets relatifs :

, ,
Plan européen de déploiement d’infrastructures pour les carburants alternatifs : les transporteurs satisfaits mais prudents

Pour les trois organisations, il s’agit d’une première étape importante pour atteindre les objectifs du paquet climat Fit for 55.

Alors que le Parlement européen souhaite accélérer et densifier le déploiement d’infrastructures pour les carburants alternatifs, le Bureau commun FNTR, BGL et NLA se déclare satisfait. Il rappelle toutefois que la profession peinera à suivre si toutes les conditions de la décarbonation des transports routiers ne sont pas réunies.

Le 3 octobre dernier, la commission des transports du Parlement européen (TRAN) a adopté sa position sur le règlement concernant les infrastructures pour les carburants alternatifs (AFIR)*, fixant des objectifs plus ambitieux et plus rapides que ceux de la Commission européenne.

Le Bureau commun des trois syndicats professionnels – FNTR (France), BGL (Allemagne) et NLA (pays nordiques) –, siégeant à Bruxelles, se félicite « de l’orientation prise par le Parlement européen avec des objectifs plus ambitieux pour un réseau européen de recharges et une infrastructure pour alimenter en électricité, hydrogène ou GNL. Il est notamment important pour nous que le principe général de neutralité technologique soit souligné afin de maintenir la concurrence sur le marché entre les différentes technologies alternatives, en tenant également compte de prix abordables. »

Pour les trois organisations, il s’agit d’une première étape importante pour atteindre les objectifs du paquet climat Fit for 55. Selon elles, la transition verte ne peut se produire que s’il existe suffisamment d’infrastructures pour les carburants alternatifs afin d’envoyer un signal clair aux entreprises de transport. « Nous encourageons les États membres à se préparer d’ores et déjà à respecter les obligations de l’AFIR », lancent-elles de concert.

À quel prix et pour quelle efficacité ?

Si l’accès et la disponibilité aux nouvelles technologies vertes sont des impératifs pour les transporteurs, la question de leur prix et de leur efficacité en conditions réelles est aussi posée par la profession. « Nous sommes inquiets de savoir si d’autres éléments du paquet Fit for 55, tels que la proposition relative aux échanges de quota d’émissions et l’eurovignette, entraîneront des coûts supplémentaires pour les combustibles fossiles. Notamment à un moment où les opérateurs de transport font déjà face à la hausse des prix des carburants », s’alarme le Bureau.

Il demande aux législateurs de garder à l’esprit l’importance d’accorder des incitations pour permettre aux transporteurs d’investir dans de nouvelles technologies vertes. Et de conclure : « Nous ne sommes toujours pas dans un scénario où les poids lourds fonctionnent largement à l’électrique ou à l’hydrogène et sont prêts à être utilisés par le marché à des prix en comparaison avec les véhicules lourds fonctionnant avec des moteurs à combustion. »

* bornes de recharge électrique au moins tous les 60 kilomètres sur le réseau RTE-T d’ici à 2026. Déploiement des bornes de recharge plus rapide sur les parkings avec a minima deux stations à partir de 2028. Mettre en place et plus rapidement davantage de stations de ravitaillement en hydrogène sur les principaux axes routiers, tous les 100 km.

Nous vous recommandons

Ineos Inovyn fournira l’un de ses clients avec un camion à hydrogène vert

Ineos Inovyn fournira l’un de ses clients avec un camion à hydrogène vert

Au printemps prochain, Ineos Inovyn s’engage à faire la liaison Tavaux-Dijon avec un camion roulant à l’hydrogène vert sortant de ses usines.Ineos Inovyn va devenir la première entreprise en Europe à utiliser un camion à hydrogène...

Carrefour imagine ses livraisons du dernier km en navettes autonomes

Carrefour imagine ses livraisons du dernier km en navettes autonomes

Disparition de Joël Vigneron, président-fondateur de Tred Union

Disparition de Joël Vigneron, président-fondateur de Tred Union

20 ans d’Unimog dans l’usine de Wörth

20 ans d’Unimog dans l’usine de Wörth

Plus d'articles