Plastic Omnium revoit ses objectifs 2021 à la hausse

Alexandre Guillet
Plastic Omnium revoit ses objectifs 2021 à la hausse

Plastic Omnium revoit ses objectifs 2021 à la hausse

Au titre du premier semestre de 2021, Plastic Omnium publie des résultats supérieurs aux attentes du consensus et annonce donc revoir sa guidance à la hausse pour l’exercice, notamment une marge opérationnelle supérieure à 6 %.

Malgré un marché toujours incertain et fragile, Laurent Fabre, directeur général de Plastic Omnium peut annoncer que le groupe présidé par Laurent Burelle « a retrouvé, dès le premier semestre 2021, sa rentabilité d’avant-crise, malgré les perturbations opérationnelles créées par les pénuries de composants chez nos clients et la hausse des matières premières ». Une performance qui a été renforcée par les plans d’économie mis en œuvre, qui avaient déjà fait leurs preuves en 2020, et par l’implication des salariés, malgré des conditions parfois plus flexibles.

La croissance de l’activité a été nette, + 32 % (à périmètre et taux de change constants), avec une forte surperformance en Asie, Chine en tête. Le groupe a ainsi dépassé de 2,5 points de pourcentage l’évolution de la production automobile mondiale qui a progressé sur la période de 29,4 %, selon les données du cabinet IHS Markit que Plastic Omnium prend comme référence. « Ce chiffre d’affaires est amputé d’un montant estimé à 550 millions d’euros, correspondant aux pertes de production liées aux arrêts de chaînes des constructeurs automobiles du fait de la pénurie de composants électroniques », soulignent Laurent Fabre et Félicie Burelle. La marge opérationnelle apparaît à 6,2 %, soit 234 millions d’euros. Un résultat nettement au-dessus des prévisions des analystes.

Pour l’exercice en cours, Plastic Omnium prévoit désormais une marge opérationnelle d’au moins 6 %, contre un chiffre égal à 6 % précédemment, et une génération de flux de trésorerie libre « significativement supérieure » aux 220 millions d’euros de 2019, contre « plus de 220 millions d’euros » auparavant. Le groupe continue par ailleurs d’anticiper « une forte croissance » de son chiffre d’affaires en 2021, des prévisions basées sur une production automobile mondiale de 77 millions de véhicules cette année (IHS Markit).

La stratégie reste focalisée sur l’électrification et les nouveaux projets

D’un point de vue plus stratégique, la guidance reste la même, notamment pour l’accompagnement de l’électrification du marché. Au premier semestre 2021, Plastic Omnium a enregistré une accélération des commandes sur les véhicules électriques chez des clients historiques du groupe, et ce, dans toutes les zones géographiques :

- Allemagne : pare-chocs avant et arrière du nouveau SUV électrique de Ford ; modules d’affichage et volet roulant pour le combi électrique ID-buzz de Volkswagen.
- Allemagne, Slovaquie et Hongrie : pare-chocs avant et arrière et blocs avant pour les modèles électriques et thermiques de la nouvelle Mercedes-Benz CLA ainsi que de la Classe A.
- France : pare-chocs avant et arrière de la nouvelle voiture électrique 5-Echo (nouvelle R5).
- États-Unis : modules bloc avant d’un acteur 100 % électrique.
- Mexique : pare-chocs avant et arrière des nouveaux SUV électriques de General Motors et Honda, ainsi que du modèle Jetta de Volkswagen.
- Chine : volets de calandre actifs du véhicule électrique d’Audi, le Q4 e-tron.

« Plastic Omnium a aussi su élargir son portefeuille client, en ajoutant trois nouveaux constructeurs à son panel de 93 marques : Honda (pare-chocs du nouveau SUV électrique Prologue, au Mexique), VW Anhui, première JV dédiée aux nouveaux véhicules électriques en Chine – (pare-chocs pour le premier modèle Tavascan), Lotus, via la filiale de Geely qui développe des marques de véhicules électriques (volets d’aération pour les modèles Lotus Lambda et Alpha en Chine). Ces succès permettent au groupe d’avoir sur les véhicules électriques un chiffre d’affaires supérieur à la pénétration de ces véhicules dans la production automobile totale : 5 % en 2020 et 17 % en 2025 (contre respectivement 2 % et 15 %). Plastic Omnium continue également d’enrichir son offre technologique sur ce segment, avec le développement de modules spécifiques, un module de chargement électrique et un module de coffre », détaille encore le groupe.

Par ailleurs, comme plusieurs initiatives l’ont démontré au premier semestre, le groupe poursuit ses programmes de développement dans la mobilité hydrogène, avec des premières prises de commandes significatives dans différents périmètres technologiques. Enfin, le groupe intensifie des actions pour réduire son empreinte carbone, sur tous les scopes (1, 2 et 3, amont et aval).

Laurent Fabre, directeur général de Plastic Omnium.
Laurent Fabre, directeur général de Plastic Omnium.

Nous vous recommandons

Viaxel devient Sofinco Auto Moto Loisirs

Viaxel devient Sofinco Auto Moto Loisirs

A partir du 6 décembre 2021, la marque Viaxel spécialisée dans le financement automobile s’efface au profit de Sofinco avec comme baseline Auto Moto Loisirs. Un rattachement à la filiale du Crédit Agricole qui renforce l’image du...

L’employabilité au centre des attentes des candidats

Chronique

L’employabilité au centre des attentes des candidats

Toyota veut réduire de 100 % ses émissions carbone en Europe d’ici à 2035

Toyota veut réduire de 100 % ses émissions carbone en Europe d’ici à 2035

Achat d’une voiture d’occasion : quelles sont les démarches à effectuer ?

Publi-redactionnel

Achat d’une voiture d’occasion : quelles sont les démarches à effectuer ?

Plus d'articles