Plus de 170 000 véhicules concernés par la ZFE de l'Eurométropole de Strasbourg

Sujets relatifs :

, ,
Plus de 170 000 véhicules concernés par la ZFE de l'Eurométropole de Strasbourg

Plus de 170 000 véhicules concernés par la ZFE de l'Eurométropole de Strasbourg

L’Eurométropole de Strasbourg a dévoilé hier le calendrier de mise en place de sa Zone à Faibles Emissions - mobilité qui sera effective dès 2022. 9 509 véhicules seront concernés par les restrictions de circulation dès l’année prochaine (soit 3% du nombre total de véhicules immatriculés). Un chiffre qui passera à 57 204 unités en 2024 et enfin à plus de 170 000 unités en 2028.

Annoncée dès 2019, la ZFE qui sera mise en place sur l’Eurométropole de Strasbourg se dessine grâce à un consensus trouvé autour d’un même calendrier pour Strasbourg et ses couronnes. Dès 2022, les véhicules jugés trop polluants, avec une vignette Crit’air allant de 2 à 5, seront progressivement interdits.

La ZFE en dates

Dans son calendrier, l’Eurométropole a prévu des dates préparatoires pour accompagner les usagers. Ainsi, si dès 2022, la ZFE interdit les véhicules avec une vignette Crit’air 5, ces derniers pourront circuler jusqu’en janvier 2023 sans être sanctionnés.

  • Janvier 2022 : entrée en vigueur de la ZFE pour les Crit’air 5 et sans Crit’air.
  • Janvier 2023 : interdiction définitive pour les Crit’air 5 et les sans Crit’air (contrôles et sanctions).
  • Janvier 2023 : entrée en vigueur de la ZFE pour les Crit’air 4.
  • Mi-2023 : évaluation intermédiaire.
  • Janvier 2024 : entrée en vigueur de la ZFE pour les Crit’air 3.
  • Janvier 2025 : interdiction définitive pour les Crit’air 4 (contrôles et sanctions).
  • Janvier 2025 : entrée en vigueur de la ZFE pour les Crit’air 2.
  • Janvier 2027 : interdiction définitive pour les Crit’air 3 (contrôles et sanctions).
  • Janvier 2028 : interdiction définitive pour les Crit’air 2 (contrôles et sanctions).

Selon les estimations, le nombre de véhicules concernés par les restrictions de circulation devrait ainsi passer de 9 509 en 2022 (soit 3% des véhicules immatriculés) à 57 204 en 2024 et enfin à plus de 170 000 en 2028. Ce calendrier sera soumis au vote des élus lors d’un conseil extraordinaire le 12 juillet prochain.

PNG - 34.5 ko
©Eurométropole de Strasbourg

Accompagner les professionnels et les particuliers

Pour accompagner l’évolution des déplacement, l’Eurométropole veut miser sur la pédagogie auprès des usagers. Une première phase de concertation est prévue du 10 mai au 24 juin. . Des ateliers seront également proposés aux entreprises et aux particuliers. Un site informatif ainsi qu’un numéro vert (0 800 100 267) ont déjà été mis en place pour répondre aux questions. Enfin, dans les 33 communes concernées, des « city truck » et vélos cargos circuleront pour répondre aux questions et prendre en compte les demandes.

Nous vous recommandons

Shell ouvre une deuxième station GNL près de Paris

Shell ouvre une deuxième station GNL près de Paris

Après une première station GNL inaugurée dans l’Ain en novembre 2020, le pétrolier vient d’en ouvrir une seconde à deux heures de la capitale. Objectif pour Shell : atteindre un total de six stations GNL en France avant la fin...

20/01/2022 | GNLShell
Avec Autonomy 2022, les mobilités durables ont leur salon

Événement

Avec Autonomy 2022, les mobilités durables ont leur salon

BP prédit que la recharge électrique deviendra rentable en 2025

BP prédit que la recharge électrique deviendra rentable en 2025

Crédit mobilité : vraie ou fausse bonne idée ?

Crédit mobilité : vraie ou fausse bonne idée ?

Plus d'articles