Point S au plus près des automobilistes avec le concept City

Fabio CROCCO

Sujets relatifs :

,
Point S au plus près des automobilistes avec le concept City

Point S au plus près des automobilistes avec le concept City

Et de quatre ! Pour ses 45 ans, Point S lance un quatrième concept de centre : Point S City. Après le développement de centres d’entretien rapide, de centres automobiles avec boutique et de points de service pour véhicules industriels, Point S mise sur ce nouveau concept de centres de proximité pour accroître son maillage.

Les Point S City ciblent les consommateurs des villes de taille modeste allant de 4 000 à 10 000 habitants. « Les Point S City doivent nous permettre de nous rapprocher de clients toujours plus pressés qu’il nous faut aller chercher même au cœur des hyper centres-ville des agglomérations les plus importantes » commente Christophe Rollet, directeur général de Point S.

Ce déploiement de points de service de proximité doit aussi permettre à l’enseigne de mieux rentabiliser ses importants investissements publicitaires avec une meilleure visibilité de la marque et un retour optimisé des sommes investies dans la communication.

Les petites structures visées

Point S City s’adresse à des professionnels qui souhaitent se diversifier vers l’entretien des véhicules, mécanique comme pneumatique, en complément de leur principale activité. Il peut s’agir de carrossiers, de distributeurs de véhicules d’occasion, de stations-service, etc. Les MRA qui souhaitent s’adosser à l’enseigne sont aussi les bienvenus. Point S City est aussi une solution qui s’offre aux adhérents actuels de l’enseigne désireux d’ouvrir d’autres centres.

La cible reste celle des petites structures de deux salariés maximum devant dégager un CA « entretien » de moins de 150 000 euros, un montant bien loin des 850 000 euros de vente d’un Point S standard. De fait les conditions d’accès à Point S City, qui s’apparente à une franchise, sont fortement réduites.

La tête de réseau promet un accompagnement maîtrisé au niveau du business plan. Selon les propos de Christophe Rollet, en l’espace d’un an, l’investissement de 30 000 euros en moyenne serait rentabilisé. Les adhérents à Point S City restent des indépendants mais qui deviennent actionnaires de la centrale au même titre que les centres historiques.

Entre vingt et trente centres devraient faire leur apparition dans l’Hexagone cette année avec l’idée d’atteindre une centaine de City d’ici trois à cinq ans. Si la formule s’avère gagnante, le déploiement à l’international sera envisagé.

Nous vous recommandons

Devis d'assurance auto : les détails à ne pas rater

Publi-redactionnel

Devis d'assurance auto : les détails à ne pas rater

L’assurance automobile est un élément indispensable pour pouvoir circuler librement et en toute sécurité. Il est donc crucial de savoir choisir son assureur et la formule adaptée à sa situation. Cela ne peut pas se faire sans une...

20/05/2022 |
VivaTech 2022 : les start-up mobilité du Village by CA

VivaTech 2022 : les start-up mobilité du Village by CA

WattAnyWhere veut mettre l’éthanol au service du véhicule électrique

WattAnyWhere veut mettre l’éthanol au service du véhicule électrique

Eurorepar Car Service poursuit sa croissance

Eurorepar Car Service poursuit sa croissance

Plus d'articles