Entretien

Point S gonflé à bloc pour attaquer 2021

Frédéric MARTY

Sujets relatifs :

, ,
Point S gonflé à bloc pour attaquer 2021

Point S gonflé à bloc pour attaquer 2021

L’enseigne spécialisée dans la vente de pneumatiques et l’entretien de l’automobile fêtera ses 50 ans en 2021. Elle profitera d’ailleurs de cet anniversaire pour mener une campagne commerciale d’envergure tout au long de l’année.

Face à une année 2021 incertaine, Point S passe à l’offensive. L’enseigne prend le taureau par les cornes et mise sur ses 50 ans pour dynamiser les mois à venir. Un plan de communication doublé de neuf opérations commerciales qui rythmeront toute l’année. Point S devrait être particulièrement visible, du niveau local au niveau national, avec une signalétique spécifique pour tous les centres et une présence en télévision, à la radio et sur Internet. Un dispositif d’envergure qui devrait permettre d’animer une année complexe.

Pour éviter les problèmes de disponibilités rencontrés en 2020, Point S a également choisi de précommander des volumes importants de pneumatiques chez ses partenaires manufacturiers. Les ruptures d’approvisionnement rencontrées en 2020 auraient coûté au réseau plus de la moitié des 9 % de pertes enregistrées sur les pneus TC4 l’an dernier. « Nous avons eu des taux de rupture de 20 à 40 % sur certains pneumatiques, ce qui est très négatif pour les clients comme pour nos adhérents. Nous avons malheureusement pu constater que ces problèmes étaient structurels. Les manufacturiers fabriquent aujourd’hui ce qu’ils pensent vendre et pas davantage », regrette Christophe Rollet, directeur général de Point S.

Le dirigeant souhaite ainsi garantir le taux de service de ses adhérents en 2021, afin « d’assurer un avantage concurrentiel qui sera la disponibilité des produits ». Une disponibilité qui devrait également être renforcée dans le domaine de la pièce de rechange et du lubrifiant avec l’arrivée de nouveaux fournisseurs référencés au sein de la centrale d’achats Viasso. Du côté du pneumatique, l’enseigne a choisi Michelin, Goodyear et Bridgestone comme partenaires premium. Elle accueille également une nouvelle génération de pneu au sein de sa marque de distributeur.

Un suivi des adhérents renforcé

L’année 2021 marque aussi le déploiement de Point S Conseil. Cet organisme est chargé d’accompagner les adhérents dans leur gestion financière, leurs projets de développement, de reprises d’entreprises et, plus globalement, sur les aspects sociaux. Des points importants pour le quotidien des adhérents déjà secoués par la crise sanitaire. En effet, 60 % de ces derniers ont souscrit un PGE en 2020 et 75 % d’entre eux ne souhaitent pas le rembourser la première année. Près de 90 % ont eu recours au chômage partiel et 35 % des salariés ont connu des périodes de chômage partiel à 100 %. Dans 58 % des entreprises, 60 % de la masse salariale a été concernée par cette mesure. Ce renforcement du suivi des adhérents devrait donc s’avérer profitable, même si le chiffre d’affaires global du réseau n’a baissé que de 2,5 % l’année dernière.

Accélérer la diversification

La reprise d’Otop en septembre dernier marque l’entrée de Point S dans l’univers de la pièce de rechange et plus globalement de la livraison rapide. L’année 2021 devrait donc voir le redémarrage d’Otop sous un format revu par l’enseigne. « D’ici quelques mois, Otop sera redéployé avec davantage de produits. Il s’agit d’un vrai concept de livraison rapide qui peut aller au-delà de la réparation automobile », ajoute Christophe Rollet sans en dire davantage. Les prochains mois pourraient voir l’arrivée de nouveaux concepts au sein de l’enseigne, comme la vente de véhicules, par exemple. Une activité dans laquelle Norauto s’est lancé discrètement depuis plusieurs mois. Christophe Rollet ne s’interdit rien sur ce point, même s’il reste très vague sur le sujet.

Nous vous recommandons

Volvo Cars entrera en Bourse fin octobre

Volvo Cars entrera en Bourse fin octobre

À compter du 28 octobre prochain, le constructeur suédois sera introduit à la Bourse de Stockholm. Avec une valorisation comprise entre 16 et 20 milliards d'euros, la marque mettra sur le marché des actions représentant jusqu’à 24 %...

Mauvaise nouvelle pour Maserati

Mauvaise nouvelle pour Maserati

Foxconn s’invite sur le marché du véhicule électrique

Foxconn s’invite sur le marché du véhicule électrique

BMW se prépare à une interdiction anticipée des moteurs thermiques

BMW se prépare à une interdiction anticipée des moteurs thermiques

Plus d'articles