Point S poursuit sa croissance sur tous les fronts

Frédéric MARTY

Sujets relatifs :

Point S poursuit sa croissance sur tous les fronts

Point S poursuit sa croissance sur tous les fronts

L’enseigne vient de conclure une année 2013 positive avec un chiffre d’affaires de 410 millions d’euros, contre 405 millions en 2012. Cette progression se traduit par des hausses dans chaque secteur du pneumatique et sur l’entretien courant. Sur les enveloppes TC4 (tourisme, camionnette, 4x4), le chiffre d’affaires de Point S aurait augmenté de 2,5 % alors que ce dernier aurait progressé de 20 % sur le poids lourd et de 8 % pour les pneus rechapés destinés à ces mêmes véhicules. L’agraire aurait également augmenté de 7 %. Au-delà de ces tendances, l’enseigne consolide ses partenariats premiums avec Bridgestone, Goodyear-Dunlop et Continental, au détriment de Michelin, qui reste cependant référencé. Les relations avec Bibendum s’améliorent selon Christophe Rollet, directeur général de Point S mais pas encore au point de nouer un nouveau contrat préférentiel.

L’enseigne réalise ainsi 70 % de son chiffre d’affaires pneumatiques auprès des trois manufacturiers premiums et devrait renforcer ce partenariat grâce à son engagement en matière de volumes. Le secteur de l’entretien courant aurait également progressé de 4 % avec une part non négligeable (20 %) de la MDD (marque de distributeur) Point S. L’activité globale du réseau se décompose donc à 75 % en faveur du pneumatique et à 25 % en faveur de l’entretien. Une répartition qui varie selon les adhérents et leurs spécialités.

L’industriel en point de mire

L’effort de diversification mené depuis plusieurs années par Point S se poursuit grâce au déploiement de ses trois concepts distincts basés sur l’entretien rapide, le centre auto et l’industriel. « Nous ne souhaitons pas appliquer les même concepts à tous nos adhérents. Nous voulons nous diversifier pour répondre au potentiel et au profil de chacun » explique Ch. Rollet. Près de 256 centres ont été labellisés pour pratiquer la révision avec garantie constructeur préservée. « Tous nos adhérents n’ont pas vocation à pratiquer cette prestation mais elle apporte une hausse de chiffre d’affaires de 10 à 20 % en moyenne » poursuit le directeur général. L’un des efforts de l’enseigne porte cependant sur l’industriel, avec la création d’une commission spécifique au sein des adhérents et la certification des points de vente spécialisés. Une politique d’achats centralisés auprès de trois manufacturiers privilégiés (Bridgestone, Hankook, Infiniti) a été instaurée.

Pour passer de 430 points de vente à 460 fin 2014, Point S s’appuie donc sur son offre d’entretien et sa MDD mais compte également sur son partenariat avec Avia afin d’implanter de nouveaux panneaux sur les ateliers de ces stations-services. Une offre en matière de vitrage actuellement en test pourrait également être généralisée. Enfin, l’enseigne constituée à 61 % d’adhérents disposant d’un seul point de vente ne serait pas contre l’arrivée d’un grand négociant spécialiste multi-sites, « à partir du moment ou il suit la politique de Point S » précise Ch. Rollet. Une arrivée rendue possible par la guerre du recrutement qui règne entre manufacturiers et réseaux de négociants spécialistes.

Une plateforme améliorée

Les adhérents devraient bientôt découvrir une évolution de la plateforme informatique d’achat de pneus. Ils pourront compter sur une augmentation des stocks disponibles et sur l’ajout de pièces de rechange et de jantes grâce au référencement de grossistes PR, dont le premier devrait être Doyen Auto. Autant d’outils utiles pour se diversifier au moment ou le pneumatique ne suffit plus à garantir la rentabilité des ateliers. Cette ouverture à d’autres spécialités ne serait pas étrangère à la rentabilité moyenne de 5 % affichée par les adhérents selon l’enseigne.

Nous vous recommandons

Maserati revoit son parcours client

Maserati revoit son parcours client

Maserati lance un nouveau concept de parcours client avec OTO Retail. L’acquéreur peut choisir entre une expérience numérique ou physique à chaque étape du processus.Maserati revoit son parcours client pour l’adapter à la...

29/11/2021 | ConstructeursMaserati
Mercedes-Benz lance la commercialisation de l'EQB

Mercedes-Benz lance la commercialisation de l'EQB

Approvisionnement en lithium : Stellantis fait confiance à Vulcan

Approvisionnement en lithium : Stellantis fait confiance à Vulcan

Ford Ranger : la nouvelle génération du pick-up américain passe au numérique

Ford Ranger : la nouvelle génération du pick-up américain passe au numérique

Plus d'articles