Polestar vise 50 000 voitures livrées en 2022

Alexandre Guillet

Mis à jour le à

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Polestar vise 50 000 voitures livrées en 2022

Polestar enregistre une forte croissance de son chiffre d'affaires, mais peine à contenir ses pertes.

© Polestar

La jeune marque Polestar, créée par Geely et Volvo, a réduit sa perte d’exploitation au troisième trimestre 2022, tout en voyant son chiffre d’affaires être multiplié par deux. La marque reste toutefois prudente à cause de l’impact négatif du coût des matières premières.

Sous le pavillon de Geely et de Volvo Cars, Polestar a accusé une perte d'exploitation de 196,4 millions de dollars, en baisse par rapport aux 292,9 millions de dollars de l'année précédente, alors que simultanément, son chiffre d'affaires est passé de 212,9 à 435,4 millions de dollars. Au cumul des neuf premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires s’établit à 1,47 milliard de dollars (+ 98 %), mais la perte d’exploitation s’est aussi creusée, 1,08 milliard de dollars (+ 64 %).

Orchestrer la livraison de 20 000 véhicules au dernier trimestre 2022

Polestar a livré 9 215 véhicules au troisième trimestre 2022, tandis que les livraisons pour les neuf premiers mois de 2022 ont augmenté de 100 % pour atteindre 30 400 voitures. Thomas Ingenlath, directeur général de Polestar, confirme un objectif de 50 000 livraisons en année pleine et assure que les 20 000 unités manquantes pour atteindre cette cible ont été produites. « Nous sommes maintenant dans une position assez confortable de devoir seulement, entre guillemets, livrer ces voitures et de ne plus nous soucier de la production », affirme-t-il. Le modèle Polestar 2 domine le mix, avec un succès avéré aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne, en Suède ou en Corée du Sud.

Un quatrième trimestre 2022 sous surveillance

Cependant, la direction de la marque ne verse pas dans l’euphorie et s’attend à un dernier trimestre difficile, Polestar devant faire face à des coûts encore plus élevés au quatrième trimestre, notamment ceux des matières premières nécessaires aux batteries, et aux problèmes d’approvisionnements en composants électroniques. En outre, une part importante de la base de coûts de Polestar se trouve en Chine et la marque était donc exposée aux taux de change défavorables. Dès lors, après avoir monté les tarifs de ses véhicules cet été, Polestar n’exclut pas une nouvelle augmentation comme l’a confié son directeur financier Johan Malmqvist.

Nous vous recommandons

Nominations en haut lieu chez Hyundai Motor Group

Nomination

Nominations en haut lieu chez Hyundai Motor Group

Le constructeur coréen réorganise son top management. Luc Donckerwolke, actuel directeur en chef de la création (CCO), se voit ainsi promu président du groupe. Vice-président exécutif de Hyundai Motor Company, Kyoo Bok Lee est, lui,...

Jeep ouvre les commandes de l'Avenger, son premier véhicule 100 % électrique

Jeep ouvre les commandes de l'Avenger, son premier véhicule 100 % électrique

[Exclu] Honda renforce son positionnement entreprises avec son nouveau label Honda Business

[Exclu] Honda renforce son positionnement entreprises avec son nouveau label Honda Business

MG dépasse les 10 000 immatriculations à fin novembre

MG dépasse les 10 000 immatriculations à fin novembre

Plus d'articles