Porsche dépasse la barre des 300 000 immatriculations en 2021

Yelen BONHOMME-ALLARD
Porsche dépasse la barre des 300 000 immatriculations en 2021

Porsche a augmenté ses ventes dans le monde en 2021.

Chacune des régions de vente mondiales a connu une croissance, en particulier le continent américain. La Chine reste le plus grand marché unique de Porsche.

Avec 301 915 véhicules vendus à travers le monde au cours du précédent exercice, Porsche achève 2021 avec une hausse de 11 % de son volume de ventes global par rapport à 2020. Ceci marque « le résultat de ventes le plus positif de l’histoire de l’entreprise » souligne-t-elle. Un résultat d’autant plus satisfaisant que chacune des zones de commercialisation enregistre un phénomène de croissance. Celle-ci a été particulièrement forte sur le continent nord-américain, aux États-Unis, avec 22 % d’unités supplémentaires immatriculées (70 025 voitures). Sur l’ensemble du continent, le constructeur de Stuttgart a vendu 84 657 véhicules, soit 22 % également par rapport à 2020. La Chine reste le plus grand marché unique pour le constructeur de voitures de sport : 95 671 véhicules, soit 8 % de hausse.

Plus près de notre territoire, la demande a également augmenté sur le marché domestique allemand avec 28 565 véhicules livrés (+9 %). Au total, 86 160 véhicules ont été livrés à des clients européens l’an passé, soit une progression de 7 % face à 2020. Environ 40 % de ceux-ci ont opté pour une motorisation électrique (hybrides rechargeables ou entièrement électriques). « Le résultat global est très prometteur et montre que la stratégie d’électrification de notre flotte fonctionne et est conforme à la demande et aux préférences de nos clients », commente Detlev von Platen, membre du conseil d’administration de Porsche AG responsable des ventes et du marketing.

Les modèles ayant la plus forte demande en 2021 sont le Macan (88 362 unités), talonné de près par le Cayenne (83 071 livraisons), puis le Taycan entièrement électrique (41 296 immatriculations) qui double ses performances en douze mois, suivi de la 911 (38 464 unités), la Panamera (30 220 véhicules) et enfin les 718 Boxster et 718 Cayman (20 502 voitures). Face à ces résultats encourageants et ce malgré un contexte difficile sur fond de pénurie mondiale de semi-conducteurs, le constructeur allemand anticipe douze prochains moins positifs : « la demande reste élevée et nos carnets de commandes semblent très solides, c’est pourquoi nous commençons 2022 pleins d’élan et de confiance dans toutes les régions du monde » conclut le représentant de la marque.

Nous vous recommandons

Où en est Tesla à l’échelle mondiale ?

Où en est Tesla à l’échelle mondiale ?

Si Tesla a largement conquis l’Amérique du Nord et l’Australie, la concurrence sur le marché de l’électrique se montre bien plus vive sur les autres continents.Vu de la France, le constructeur Tesla impressionne par son rapide...

04/10/2022 | Teslaélectrification
(Exclu) Stellantis préparerait une réorganisation d'envergure de sa filiale française

(Exclu) Stellantis préparerait une réorganisation d'envergure de sa filiale française

Rétrofit électrique : la start-up Phoenix Mobility devient TOLV

Rétrofit électrique : la start-up Phoenix Mobility devient TOLV

Le loueur Arval installe à Toulouse l'un de ses Premium Center

Le loueur Arval installe à Toulouse l'un de ses Premium Center

Plus d'articles