Pour Carlos Tavares, Stellantis n’a pas nécessairement besoin d’une présence en Chine

Alexandre Guillet

Mis à jour le à

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Pour Carlos Tavares, Stellantis n’a pas nécessairement besoin d’une présence en Chine

Comme à son habitude, Carlos Tavares a rappelé sans détours certaines de ses convictions stratégiques, qui réussissent à Stellantis.

Lors du Paris Automotive Summit organisé à l’initiative de la PFA en marge du Mondial de l’Auto 2022, Carlos Tavares, président de Stellantis, a évoqué plusieurs sujets stratégiques pour le groupe, notamment l’enjeu d’une présence en Chine et la création du Freedom of Mobility Forum pour piloter la transition énergétique sans dogmatisme.

Avec le style direct et précis qu’il affectionne, Carlos Tavares est intervenu lors du Paris Automotive Summit qui s’est tenu dans le cadre du Mondial de l’Auto de Paris 2022, comme l'avait fait quelques heures auparavant Luca de Meo pour le compte de Renault. Rappelant la transformation du groupe, un esprit de start-up dans l’architecture robuste d’un grand groupe, il a rappelé la ventilation de l’activité des marques du groupe : 49 % en Amérique du Nord et 36 % en Europe, ce qui laisse peu de place aux autres marchés et notamment au premier marché automobile mondial, la Chine. Comme il l’avait déjà formulé durant l’été, il n’est pas prêt à relancer une activité en Chine à tout prix, surtout dans le contexte actuel qui voit Pékin favoriser les constructeurs domestiques, ce qui se traduit d’ailleurs par un recul des ventes des constructeurs étrangers, allemands et japonais, par exemple.

D’excellents résultats financiers sans la Chine

Carlos Tavares rappelle que Stellantis est le troisième groupe automobile mondial et qu’il a dégagé une marge opérationnelle de plus de 14 % au premier semestre 2022, un indicateur en progression régulière. « Nous allons continuer à opérer en Chine, mais nous allons surtout chercher à nous protéger de vents géopolitiques contraires », lâche-t-il. En répétant que le conflit en Ukraine avait changé le monde et les rapports aux énergies et aux matières premières.

Euro 7, une norme de trop

Carlos Tavares a confirmé les jalons du plan stratégique Dare Forward 2030, le lancement de 75 véhicules électriques (BEV) d’ici à cette date, en égratignant les autorités européennes au passage, jugeant la norme Euro 7 inutile car susceptible de faire perdre du temps sur la voie de l’électrification. « Nous continuons à viser la neutralité carbone en 2038, avant nos concurrents. C’est ce qui motive aussi nos 300 000 employés qui sont totalement engagés dans cet objectif. C’est l’une de mes fiertés », déclare-t-il tout en précisant que le groupe ne comptait pas séparer ses différentes activités, notamment le pôle électrique ou ses unités dédiées au software via des partenariats de premier ordre. L’idée est de faire jouer l’effet de masse sur les marchés et de pouvoir se financer avec facilité. « Big is beautiful ».

Piloter la transition énergétique sur la base de faits scientifiques incontestables

Stellantis va enfin lancer le Freedom of Mobility Forum pour créer des échanges entre les scientifiques, les pouvoirs publics, les acteurs automobiles, etc. « Il faut peser sur la transition énergétique loin de tout dogmatisme, sur la base de faits incontestables pour alimenter nos réflexions et guider nos choix », assène-t-il en soulignant aussi que l’accessibilité du véhicule électrique doit être préservée.

Nous vous recommandons

TSG et Atlante vont déployer des hubs de recharge rapide

En bref

TSG et Atlante vont déployer des hubs de recharge rapide

TSG soutient Atlante dans le développement du plus grand réseau de recharge rapide et ultra-rapide dans le sud de l'Europe.Après son partenariat avec BNP Paribas Leasing pour faciliter le financement du déploiement de la recharge en...

Mewa déploie sa logistique verte et adopte un concept de livraison en deux étapes

Mewa déploie sa logistique verte et adopte un concept de livraison en deux étapes

Les conducteurs de véhicules électrifiés préfèrent se charger... à domicile

Etude

Les conducteurs de véhicules électrifiés préfèrent se charger... à domicile

En Belgique, Coca‑Cola livre électrique

En Belgique, Coca‑Cola livre électrique

Plus d'articles