« Pour l’hydrogène, rendez-vous en 2035 »

Alexandre Guillet

Mis à jour le à

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

« Pour l’hydrogène, rendez-vous en 2035 »

La mobilité hydrogène intime de raisonner en écosystèmes et à long terme.

La commissaire Véronique Wiss s’apprête à ouvrir le deuxième Forum Hydrogen For Climate à Montbéliard et estime que cette énergie fera partie intégrante des solutions de mobilité en 2035. Elle rappelle aussi qu’aucune solution ne couvre 100 % des usages.

Le Forum Hydrogen For Climate se tient les 8 et 9 novembre à Montbélliard et va inaugurer un nouveau programme et ouvrir trois labs inédits réunissant industriels, investisseurs, experts et décideurs autour de l’hydrogène bas carbone et renouvelable.

Auto Infos : Cette deuxième édition du Forum Hydrogen For Climate s’inscrit dans la continuité d’une première réussie, n’est-ce pas ?

Véronique Wiss : Effectivement, l’an passé, nous avions rassemblé 720 participants représentant 16 nationalités du secteur privé, public et académique. La dimension BtoB de l’événement avait donné satisfaction, 80 % des rendez-vous pris donnant lieu à des négociations ultérieures. Cette deuxième édition verra d’ailleurs son volet BtoB renforcé et la mise en place de labs pour évoquer concrètement l’adoption des technologies hydrogène, le passage à l’échelle industrielle et le déploiement des infrastructures.

Auto Infos : À propos d’infrastructures et de solutions de mobilités hydrogène d’usage, vers quel horizon temps vous projetez-vous ?

Véronique Wiss : Nous estimons qu’il est raisonnable de tabler sur 2035 pour envisager des premiers succès d’envergure. Il y a plusieurs solutions qui vont cohabiter : le moteur à combustion à hydrogène, la pile à combustible, sans oublier les solutions de rétrofit.

« Aucune technologie ne couvre vraiment 100 % des usages »

Auto Infos : Que répondez-vous à ceux qui estiment que l’hydrogène n’est adapté qu’aux mobilités dites lourdes ?

Véronique Wiss : C’est effectivement un périmètre très porteur pour l’hydrogène, mais il peut aussi s’appliquer aux flottes captives, comme Enedis le démontre déjà à Paris. L’hydrogène peut convenir à un large spectre de véhicules et d’usage. Nous avons aussi conscience que ce n’est pas une solution unique qui élimine toutes les autres. Aucune nouvelle technologie ne couvre vraiment 100 % des usages.

Auto Infos : Beaucoup d’observateurs objectent aussi le déploiement d’infrastructures lourdes et coûteuses peut prendre beaucoup de temps…

Véronique Wiss : C’est une vraie question, qui mérite des réflexions approfondies et la mise en place d’écosystèmes. La volonté politique sera aussi déterminante et l’exemple de l’Allemagne est à cet égard intéressant.

« Avec notre modèle nucléaire, en France, nous pouvons déjà parler d'hydrogène décarboné »

Auto Infos : Comment pouvons-nous nous assurer d’avoir de l’hydrogène vert, d’une part, et en quantité suffisante, d’autre part ?

Véronique Wiss : Là encore, il y a une politique de long terme à définir. Nous connaissons des pays exportateurs, comme le Chili par exemple, et nous avons aussi de nouveaux axes de production, avec la biomasse notamment. En France, avec notre modèle nucléaire, nous pouvons déjà parler d’hydrogène décarboné. Il faut ensuite faire confiance aux territoires où de nombreuses initiatives sont prises, ce qui ouvre un beau potentiel de duplication de ce qui aura fait ses preuves. Lors du Forum, Navi Radjou interviendra et évoquera très vraisemblablement ces sujets, en rappelant que la frugalité n’est pas synonyme de déclin.

Auto Infos : Dans le secteur de la mobilité, l’hydrogène est largement mis en avant, alors que ses applications restent encore très rares. Comment expliquez-vous son attractivité, y compris auprès du grand public ?

Véronique Wiss : Des investissements très significatifs ont été réalisés post-covid sur l’hydrogène en Europe, et en France et en Allemagne en particulier. On a alors beaucoup parlé d’hydrogène. Mais l’attrait que vous soulignez ne nous fait pas perdre de vue qu’il y a aussi beaucoup d’approximations autour de l’hydrogène. Il y a donc encore beaucoup de pédagogie à faire pour préparer son adoption et il faut être précis, surtout en période de crise énergétique. C’est aussi un objectif de notre Forum.

Véronique Wiss, commissaire du Forum Hydrogen For Climate.

Nous vous recommandons

Nominations en haut lieu chez Hyundai Motor Group

Nomination

Nominations en haut lieu chez Hyundai Motor Group

Le constructeur coréen réorganise son top management. Luc Donckerwolke, actuel directeur en chef de la création (CCO), se voit ainsi promu président du groupe. Vice-président exécutif de Hyundai Motor Company, Kyoo Bok Lee est, lui,...

Jeep ouvre les commandes de l'Avenger, son premier véhicule 100 % électrique

Jeep ouvre les commandes de l'Avenger, son premier véhicule 100 % électrique

[Exclu] Honda renforce son positionnement entreprises avec son nouveau label Honda Business

[Exclu] Honda renforce son positionnement entreprises avec son nouveau label Honda Business

MG dépasse les 10 000 immatriculations à fin novembre

MG dépasse les 10 000 immatriculations à fin novembre

Plus d'articles