Pour sa flotte, Lyon retient deux modèles Iveco au gaz naturel

Pour sa flotte, Lyon retient deux modèles Iveco au gaz naturel

Ces deux hydrocureuses sont le fruit de la collaboration entre les équipes d'Iveco France et du carrossier Kaiser Moro.

© VISAVU

Le parc roulant de la direction de l'eau de la Métropole de Lyon officialise l’intégration de deux nouveaux véhicules de la marque Iveco. Ces hydrocureuses, carburant au gaz naturel, répondent ainsi au déploiement de la ZFE Grand Lyon.

Pour améliorer la qualité de l’air dans son agglomération, la Métropole de Lyon a mis en place une zone à faibles émissions qui sanctionnera la circulation des véhicules diesel dans son centre-ville d’ici à 2026. Depuis le 1er janvier  2023, ce sont déjà les véhicules à vignette Crit’Air 5 qui se trouvent interdits, puis les Crit’Air 4 en 2024 et les Crit’Air 3 en 2025. En vue d’accompagner ce verdissement du parc automobile, la municipalité lyonnaise poursuit la conversion de sa flotte en accueillant deux nouveaux véhicules à énergie propres.

Des performances qui n’ont rien à envier au thermique

Utilisé pour l’entretien des 3 200 km du réseau d’assainissement des eaux sur les 59 communes de la Métropole de Lyon, ce tandem de véhicules GNV estampillé Crit'Air 1 a été mis en exploitation en novembre 2022. Deux hydrocureuses qui constituent le fruit de la collaboration entre les équipes d'Iveco France et du carrossier Kaiser Moro. Basées sur le châssis Iveco S-Way, elles s’avèrent également certifiées Pieck Quiet Truck 71 dB, leur permettant ainsi d'assurer les missions silencieusement de jour comme de nuit.

Acquis par le pôle interventions mécanisées, qui s’appuie sur 70 agents de terrain et une flotte de 12 véhicules, ces véhicules garantiront enfin une réduction des émissions de CO2 dont se réjouit Bruno Wendling. Pour le responsable du pôle interventions mécanisées et exploitation réseaux de la Métropole de Lyon, le choix du gaz naturel ne tient pas au hasard.

Pour cause, c'est « aujourd'hui la seule technologie fiable pour ce type d'utilisation, répondant aux ZFE et nous permettant de sortir de la motorisation thermique. […] Nous bénéficions en effet des mêmes performances que le diesel, qu'il s'agisse de l'autonomie, la charge utile, ou encore la puissance, tout en minimisant notre impact sur l'environnement. » De plus, « ces véhicules ont été très bien accueillis par les conducteurs, qui apprécient en particulier son silence, son confort, sa manœuvrabilité, sa souplesse de conduite et sa puissance », ajoute Bruno Wendling, largement convaincu.

Nous vous recommandons

Myflexoffice se met au vélotaf avec BeeToGreen

Myflexoffice se met au vélotaf avec BeeToGreen

Le spécialiste en aménagement de bureau s’appuie sur l’expertise de BeeToGreen, première marketplace française dédiée à la mobilité douce, pour accompagner et équiper ses salariés dans leurs déplacements à vélo.Connu pour...

« Pour réussir le déploiement de l’hydrogène, il faut amener les véhicules ET les stations », selon Lionel Bertuit (Hyliko)

« Pour réussir le déploiement de l’hydrogène, il faut amener les véhicules ET les stations », selon Lionel Bertuit (Hyliko)

La région Auvergne-Rhône-Alpes va financer l'acquisition de 400 véhicules légers à hydrogène pour les pros

La région Auvergne-Rhône-Alpes va financer l'acquisition de 400 véhicules légers à hydrogène pour les pros

Après son service de voituriers, Ector veut se développer dans le convoyage

Après son service de voituriers, Ector veut se développer dans le convoyage

Plus d'articles