Pourquoi l'Espagne pourrait devenir un futur hub d'e-mobilité

Yelen BONHOMME-ALLARD

Sujets relatifs :

, ,
Pourquoi l'Espagne pourrait devenir un futur hub d'e-mobilité

Pourquoi l'Espagne pourrait devenir un futur hub d'e-mobilité

Le groupe Volkswagen compte positionner l’Espagne au cœur de son plan d’électrification mondial. Sa feuille de route baptisée Future : Fast Forward prévoit de soutenir l’économie locale via la création d’emplois, notamment pour les jeunes.

En mars dernier, lors de sa conférence de presse annuelle, Seat a détaillé les différents axes de son plan Future : Fast Forward, dont l’ambition première est d’accélérer l’électrification de l’industrie automobile sur le sol espagnol grâce à la production de citadines électriques vendues entre 20 000 et 25 000 euros à partir de 2025. Outre le volume potentiel de ventes que promet cette typologie de véhicules, elle représente également une étape majeure sur la voie du développement durable et de la lutte contre le changement climatique, en devenant le moteur de la transformation de l’industrie automobile espagnole. « Nous souhaitons coopérer avec le gouvernement espagnol pour transformer le pays en un hub européen de l’e-mobilité, et faire de l’usine de Seat S.A à Martorell une usine de véhicules 100 % électriques. La péninsule ibérique est essentielle pour parvenir à une mobilité neutre en matière de climat en Europe d’ici à 2050 », rappelle Wayne Griffiths, président du groupe.

Pour soutenir cette ambition, le groupe Volkswagen envisage donc de construire une usine de production de cellules de batteries en Espagne. Après la Suède et l’Allemagne, l’Espagne pourrait devenir le troisième site de l’une des six gigafactories en Europe. « Nous continuons à faire progresser notre stratégie en matière de batteries, et nous sommes prêts à construire la gigafactory numéro 3 en Espagne, commente à son tour Thomas Schmall, P-DG de Volkswagen Group Components et président du conseil d’administration du groupe. Cette localisation permettrait de sécuriser l’approvisionnement pour la production de véhicules électriques qui est prévue en Espagne. Comme pour nos deux premières usines qui sont prévues à Salzgitter et Skellefteå, nous avons l’intention de construire cette gigafactory potentielle en collaboration avec un partenaire stratégique. Dans sa phase finale, à la fin de la décennie, l’usine pourrait avoir une capacité annuelle de 40 gigawatt-heure ». Le groupe Volkswagen et Seat envisagent donc de coopérer avec le gouvernement espagnol pour transformer le pays en un pôle d’e-mobilité de premier plan. Pour ce faire, ils déposeront leur candidature afin de participer au Strategic Project for Economic Recovery and Transformation (PERTE).

Nous vous recommandons

L’employabilité au centre des attentes des candidats

Chronique

L’employabilité au centre des attentes des candidats

En cette fin d’année nous rencontrons chez les candidats une tendance à donner de l’importance aux réponses faites en matière de plans de carrières, de programmes de formations et d’éventuelles possibilités de reconversions...

03/12/2021 |
Toyota veut réduire de 100 % ses émissions carbone en Europe d’ici à 2035

Toyota veut réduire de 100 % ses émissions carbone en Europe d’ici à 2035

Achat d’une voiture d’occasion : quelles sont les démarches à effectuer ?

Publi-redactionnel

Achat d’une voiture d’occasion : quelles sont les démarches à effectuer ?

Nissan augmente la superficie de son parc solaire britannique

Nissan augmente la superficie de son parc solaire britannique

Plus d'articles