Pourquoi les autoroutes incitent les automobilistes à payer les péages en chèques-vacances cet été

Pourquoi les autoroutes incitent les automobilistes à payer les péages en chèques-vacances cet été

Plusieurs concessionnaires d'autoroute accorderont une aide aux automobilistes pour le paiement des péages par chèques-vacances cet été.

© DR

Plusieurs concessionnaires autoroutiers font savoir qu'ils accorderont des réductions cet été aux automobilistes qui délaisseront cartes bancaires ou monnaie aux barrières de péage. 

Sur l'autoroute des vacances, il existe tout un tas de petits rituels. La traditionnelle pause – toutes les deux heures – sur une aire de service ou encore le passage des barrières de péage, si l'on circule sur les 9 221 kilomètres du réseau autoroutier concédé à des entreprises comme Eiffage, Groupe Sanef, Vinci Autoroutes, etc. Or, ce droit de passage sur les réseaux (APRR, AREA, ASF, Cofiroute, Escota, Sanef, SAPN, ...) est jugé toujours plus cher par les automobilistes.

Alors que débutent les congés d'été, le nouveau ministre chargé des Transports, Clément Beaune, a déclaré dans une interview accordée à nos confrères du quotidien Le Parisien (article réservé aux abonnés) qu'il « serait utile que les sociétés d'autoroutes fassent un geste, comme ont pu le faire TotalEnergies et d'autres dans les stations-service », alors que l'inflation demeure galopante en France.

Les chèques-vacances, la réponse des concessionnaires autoroutiers  

En réponse à cette demande pressante de l'État de soulager – un peu – le portefeuille des Français, plusieurs concessionnaires autoroutiers font savoir que les automobilistes réglant leurs trajets en chèques-vacances bénéficieront d'une réduction cet été.

Ainsi, sur les réseaux de Vinci Autoroutes il est prévu « 10 % de réduction sur les dépenses de péage payées au moyen de chèques-vacances déposés sur les badges de télépéage Ulys » dans la limite de 250 euros crédités. Cette mesure spéciale pouvoir d'achat entrera en vigueur le 14 juillet et prendra fin le 15 septembre, précise l'entreprise.

Du côté du groupe Sanef, on promet aussi 10 %... de crédit supplémentaire. « Le groupe a décidé d'abonder à hauteur de 10 % le montant des chèques-vacances crédités sur les badges de télépéage Bip&Go », là encore dans la limite de 250 euros déposés par badge. Ce coup de pouce sera effectif du 14 juillet au 15 septembre.

Un dispositif similaire est également mis en place au sein des réseaux concédés à Eiffage (APRR et AREA) mais sur une plus longue durée puisqu'il sera déclenché le 13 juillet et éteint le 30 septembre.

Des prix bloqués depuis le 1er février

Dans un communiqué, Pierre Coppey, président de Vinci Autoroutes rappelle que « les tarifs autoroutiers sont contractuels et compensent des investissements. Ils n’ont pas été affectés par la vague actuelle d’inflation, ils ont augmenté de 2 % au 1er février 2022 et n’augmenteront plus d’ici à 2023 », conformément aux accords conclus avec l'État.

Nous vous recommandons

FMMC : De la bonne gestion des infrastructures de recharge

Événement

FMMC : De la bonne gestion des infrastructures de recharge

Poursuivant la saison 2021-2022 du Fleet & Mobility Managers Club, L'Automobile & L'Entreprise s'est attardé sur le dossier sensible de la recharge en s'interrogeant notamment sur l'opportunité d'implanter des bornes aux domiciles des...

Suzuki engage une flotte hybride auprès de La Solitaire du Figaro

Suzuki engage une flotte hybride auprès de La Solitaire du Figaro

Le Gouvernement débloque 100 millions d'euros pour accompagner la filière auto dans ses mutations

Le Gouvernement débloque 100 millions d'euros pour accompagner la filière auto dans ses mutations

Sécurité routière : Marie Gautier-Melleray cède sa place à David Julliard

Nomination

Sécurité routière : Marie Gautier-Melleray cède sa place à David Julliard

Plus d'articles