PPG savoure le succès du MoonWalk

Fabio CROCCO

Sujets relatifs :

,
PPG savoure le succès du MoonWalk

PPG savoure le succès du MoonWalk

En quelques mois de commercialisation, la machine à fabriquer les teintes, MoonWalk, proposée par PPG, fait un tabac. Les ventes pourraient atteindre les 200 unités cette année, si le producteur arrive à suivre la cadence.

Arnaud Racapé, directeur marketing et business développement chez PPG, est sur un petit nuage. Presque incrédule face à ce qui se présente comme un futur gros carton : les ventes records de son très innovant automate à préparer les teintes, le MoonWalk.

Un véritable engouement

Présentée sur un attirant stand dédié de 350 m2 à Equip Auto, la machine a fait sensation avec 2 400 visiteurs venus assister à quelque 150 démonstrations du surprenant équipement que le marché a d’ailleurs élu « Équipement de l’Année ». À l’issue des cinq jours du Salon, le MoonWalk enregistrait déjà 100 intentions d’achat ! « Nous n’avons jamais vécu un tel engouement. Nous vivons quelque chose d’incroyable depuis six mois », souligne le responsable.

Dans les faits et après avoir multiplié les démonstrations dans son centre de formation de Gennevilliers, PPG a déjà installé 15 MoonWalk, dont 4 chez des nouveaux clients. Entre février et avril, ce sont 60 machines qui seront à installer, dont 15 chez de nouveaux clients. Et le carnet de commandes ne cesse de se remplir avec les ventes de 130 automates quasi signées.

« Notre prévision pour 2020 est de 200 MoonWalk installés, dont 70 chez des prospects. C’est un succès, bien que l’équipement soit affiché au prix de 22 900 euros et que les ateliers n’aient pas pour habitude d’acheter l’équipement lié à la peinture. Du matériel souvent fourni gratuitement par le distributeur et le fabricant », commente Arnaud Racapé.

Un succès européen

Si le MoonWalk rencontre un franc succès en France, c’est aussi le cas dans les autres pays en Europe. Une situation qui se heurte à la capacité de production de l’équipement fabriqué par l’italien Corob. « Nous sommes victimes de notre succès », lâche le directeur.

Mais qui sont donc les acheteurs ? Selon les précisions de PPG, 59 % sont des carrossiers indépendants qui ont une grosse activité et qui achètent en moyenne 70 000 euros de peinture par an avec 1,5 million d’euros de chiffre d’affaires. Arrivent ensuite, à hauteur de 22 %, des distributeurs automobiles, engagés dans la carrosserie via une grosse structure et l’activité de remarketing VO, et enfin les distributeurs de peinture PPG (19 %), préparateurs de peinture qui cherchent par ailleurs à gagner de gros clients carrossiers. « Pour nos distributeurs, le MoonWalk est un atout dans la conquête de clients. Un tel équipement n’existe pas chez nos concurrents », précise le directeur marketing.

Fini le gâchis

Pour rappel, l’automate de préparation des peintures permet un gain de 10 minutes et une réduction minimum de 9 % de la consommation de produits. « Le MoonWalk pèse un minimum de 20 grammes de peinture, contre 100 grammes pour les solutions traditionnelles, ce qui limite considérablement le gâchis », conclut Arnaud Recapé. PPG pourra jouir de sept ans d’exclusivité dans la vente du MoonWalk.

Nous vous recommandons

Aniel Marketplace fournisseur d’A+Glass

Aniel Marketplace fournisseur d’A+Glass

Aniel Marketplace poursuit ses accords avec les enseignes de carrosserie-vitrage. Le one-stop shop du carrossier devient fournisseur des 450 centres A+Glass.L’enseigne de vitrage A+Glass vient de passer un partenariat avec Aniel...

18/10/2021 | CarrosserieRéseaux
L'Anea devient la FFEA

L'Anea devient la FFEA

[Vidéo] Planifier l’activité en atelier avec Rentasoft

[Vidéo] Planifier l’activité en atelier avec Rentasoft

Vincent Robin prend la direction Automotive Coatings de PPG

Nomination

Vincent Robin prend la direction Automotive Coatings de PPG

Plus d'articles