Pratique : FFED met de l’intelligence dans son boîtier de conversion au Superéthanol-E85

Jean-Marc Gervasio

Sujets relatifs :

,
Pratique : FFED met de l’intelligence dans son boîtier de conversion au Superéthanol-E85

Le principe de conversion au Superéthanol-E85 par le montage d’un boîtier en charge de majorer la quantité de carburant injectée reste identique. FFED a simplement doté son nouvel équipement d’une intelligence artificielle qui fait toute la différence.

© FFED

Acteur majeur des boîtiers de conversion au Superéthanol-E85, FlexFuel Energy Dévelopment (FFED) innove avec le lancement d’une solution inédite de transformation au carburant vert pour les injections directes des moteurs de dernières générations.

Face à la flambée des prix des carburants, les alternatives pour pouvoir utiliser l’automobile à moindre coût ont le vent en poupe et explique le vif succès rencontré par les carburants alternatifs comme le Superéthanol-E85. Moins taxé car plus écologique, ce carburant à 0,92 euro le litre en moyenne est le moins cher du marché et permet d’économiser plus de 700 euros par an pour 13 000 kilomètres parcourus par rapport au SP95-E10.

De plus, l’E85 réduit en moyenne de 50 % les émissions de CO2 et de 90 % les émissions de particules fines par rapport à l’essence fossile. Seul bémol, il n’est disponible (que) dans 2 739 stations-service, soit 30 % des stations de l’Hexagone (mars 2022). Toutefois, les plus exigeants seront rassurés par le fait que les véhicules équipés d’un boîtier de conversion peuvent rouler indifféremment au SP98, au SP95, au SP95-E10 ou au Superéthanol-E85 ou n’importe quel mélange de ces carburants, dans un seul et même réservoir. Rajouter à cela que le nouveau certificat d’immatriculation obtenu après transformation du véhicule est gratuit dans la limite de 750 euros dans presque toutes les régions métropolitaines et que la TVA sur ce carburant vert est déductible à 80 % pour les entreprises, vous comprendrez aisément l’engouement pour le E85.

Le pourquoi du boîtier

En préambule, rappelons d’abord que le Superéthanol-E85 est un carburant 30 % moins calorifique que l’essence sans plomb 95. À ce titre, il est nécessaire, lorsque le moteur fonctionne avec ce carburant vert, d'injecter plus de carburant (de l’ordre de 25 %) pour éviter que le moteur « transformé » ne fonctionne en mélange pauvre, ce qui pourrait provoquer de graves avaries. Le rôle du boîtier de conversion est donc de gérer l’ajout d’injection supplémentaire nécessaire au bon fonctionnement du moteur à l’éthanol.

Une autre façon de voir

Alors que jusqu’à présent les fabricants de boîtiers de conversion, y compris FFED, ne concevaient ces équipements que comme de simples dispositifs permettant de majorer le débit de carburant nécessaire pour que le moteur puisse être alimenté en Superéthanol-E85, FFED a souhaité aller plus loin. Le spécialiste français a imaginé une manière différente de voir l’injection majorée d’éthanol pour créer un boîtier capable de lire, d’apprendre et d’adapter son fonctionnement au moteur sur lequel il est monté, de façon autonome. Le boîtier de conversion intelligent était né.

Une intelligence qui fait la différence

Ce boîtier de conversion intelligent, doté d’une technologie d’auto-apprentissage, permet d’affiner l’injection d’éthanol qui s’adapte sans mal aux toutes dernières motorisations dont les gestions sont devenues de plus en plus élaborées et complexes pour répondre aux normes de dépollution drastiques en vigueur. Rappelons que pour pouvoir respecter ces normes, les constructeurs ont dû innover sur les systèmes d’injection. Les rendant toujours plus complexes. Les dernières générations d’injections directes permettent de piloter les injecteurs beaucoup plus rapidement afin de répondre fidèlement aux dernières exigences environnementales. Face à cela, seul un boîtier doté d’une forme d’intelligence de calcul et d’adaptation à ces dernières mécaniques pouvait permettre une conversion réussie au carburant Superéthanol-E85.

Le secret de l’auto-apprentissage

Grâce à l’intelligence artificielle, le nouveau boîtier de conversion est apte à lire le signal de commande des injecteurs en temps réel, l’apprend et le reproduit pour optimiser l’ajout de carburant nécessaire au fonctionnement au E85. Il permet ainsi d’avoir en permanence un fonctionnement sur-mesure, adapté à chaque signal d’injection et donc à chaque motorisation. Grâce à cette nouvelle technologie, le boîtier couvre 90 % du marché des véhicules essence équipés d’un moteur à injection directe compatible avec la pose d’un équipement de ce type.

Enfin, l’installation du boîtier est facilitée et améliorée car il y a moins de réglages. Ce qui limite les marges d’erreur pour l’installateur et réduit le temps et le coût de la pose. Globalement, pour une intervention initiale de deux heures, une heure trente suffit désormais.

Nous vous recommandons

Forum Point S Group : participation et business record pour l’édition 2022

Forum Point S Group : participation et business record pour l’édition 2022

Après deux ans d’absence et des éditions « virtuelles » liées aux contraintes sanitaires, la cinquième édition du Forum Point S Group a enfin pu se tenir, les 23 et 24 juin, au Matmut Stadium de Lyon.Enthousiastes à l’idée de...

01/07/2022 | Point S
François Delion est nommé directeur après-vente monde du groupe Renault

Nomination

François Delion est nommé directeur après-vente monde du groupe Renault

Corteco rapproche son stock de pièces de suspension et de direction

Corteco rapproche son stock de pièces de suspension et de direction

Pour Castrol, les garagistes ne sont pas assez commerçants

Pour Castrol, les garagistes ne sont pas assez commerçants

Plus d'articles