Pratique : Autel combine banc de géométrie des trains et banc Adas

Jean-Marc Gervasio

Sujets relatifs :

,
Pratique : Autel combine banc de géométrie des trains et banc Adas

Tout le concept et le fonctionnement de l’IA900WA est intégré dans ce bâti massif de 120 kg qui reprend l’architecture des totems des bancs de géométrie 3D du marché.

© Autel

Présent sur le marché du diagnostic depuis de nombreuses années, Autel a, comme bien d’autres acteurs du diag, développé une offre d’équipement pour la calibration des Adas afin de répondre à cette nouvelle attente du marché. Aujourd’hui, le fabricant chinois va plus loin en lançant l’IA900WA, un matériel innovant apte à réaliser à la fois la calibration d’un système d'aide à la conduite et le contrôle et réglage préalable de la géométrie des trains. Deux opérations indissociables qu’Autel a souhaité unir sur un matériel unique.

L’opération de calibration des Adas est une opération délicate qui exige un équipement d’une grande précision mais qui n’est rien si le véhicule sur lequel elle doit être réalisée n’est pas conforme en termes de respect des valeurs géométriques de ses trains roulants. Un impératif technique qu’Autel a souhaité intégré dans l’IA900WA alors même que le fabricant ne disposait jusqu’alors d’aucun matériel de géométrie à son catalogue.

Un matériel unique

L’innovation du dernier produit d’Autel est donc bien de permettre avec un matériel unique de pouvoir contrôler mais aussi de régler la géométrie des trains avant de procéder à la calibration des Adas. L’IA900WA s’inspire des totems habituels des bancs de géométrie 3D, dont il reprend l’architecture. À la différence de ceux-ci, celui d’Autel est mobile et dispose d’une large traverse pouvant être rétractée de chaque côté à mi-longueur pour faciliter ses déplacements et son rangement, si nécessaire. La traverse, qui supporte les six caméras HD du dispositif plus une caméra pour la calibration radar, intègre un moteur électrique asservi au programme de la machine qui autorise son déplacement vertical de façon automatique – ce déplacement permettant d’accompagner les mouvements du pont élévateur sur lequel est disposée la voiture à régler. En son centre, la traverse dispose d’un montage complexe constitué de coulisses, crémaillère et autres glissières permettant un réglage subtil de l’ensemble des autres positionnements de la traverse qui, rappelons-le, accueille avec la précision nécessaire les différentes cibles de calibration.

Le diag Autel en appui

Pour piloter la machine durant ses différentes phases de fonctionnement, Autel fournit avec l’IA900WA un écran couleur tactile de 24’’ fixé à la traverse via un support orientable. Le fabricant fournit également la tablette de diagnostic multimarque MaxiSYS Ultra qui correspond à l’offre premium d’Autel. L’opérateur pourra piloter de la même façon et en simultané la machine mais, cette fois, au plus près du véhicule. Ce qui s’avère précieux lorsqu’il s’agit de régler un angle de géométrie et observer l’évolution du réglage à travers l’affichage de sa valeur chiffrée.

La 3D complète la précision

La mise en place et en fonction de l’IA900WA s’opère grâce à une communication entre les caméras disposées sur la structure, d’une part, et les cibles positionnées sur les roues du véhicule, d’autre part. La force de ce matériel est bien d’exploiter la précision qu’apporte un banc de géométrie 3D au positionnement rigoureux des cibles de calibration. Une organisation qui ne laisse aucune place à l’imprécision.

Une bonne géo en préambule

Comme la règle l’impose en termes de procédure de calibration d’Adas, la méthodologie démarre par le contrôle et ici le réglage possible de la géométrie des trains. Pour cela, le fabricant a intégré un programme qui puise son originalité dans sa simplicité et sa convivialité d’utilisation. Autel a souhaité mettre l’accent sur l’accompagnement de l’opérateur depuis la mise en place de l'outil face au véhicule jusqu’à la réalisation du dernier réglage en s’appuyant sur une méthodologie faisant la part belle à de très nombreux visuels (Sur cette application aucune photo générique, la méthode dictée intègre des illustrations correspondantes au véhicule présent). L’organisation des points de réglage (y compris le sens de réglage) y est clairement représentée sans omettre les précieux couples de serrage. À noter que le programme intègre également l’ensemble des outils nécessaires pour enrichir, au besoin, le rapport communiqué en fin d’intervention au client. L’ajout de photos, de vidéos reste possible pour montrer au propriétaire du véhicule les potentielles anomalies constatées et ainsi mieux justifier des interventions à programmer dans un second temps. De son côté, l’interface graphique, très intuitive, permet à l’opérateur de suivre avec une grande précision l’évolution des différents réglages de la géométrie qu’il entreprend.

Une fois la confirmation que les valeurs de géométrie sont conformes aux prescriptions du constructeur, la calibration des Adas peut-être lancée. Ici, rien de particulier, l'outil étant déjà parfaitement positionné et équipé de la cible concernée et dans la position respectée, reste à communiquer à l’électronique de la voiture « le feu vert » pour étalonner les capteurs et/ou caméra concernée. Une commande qui ne prend que quelques secondes et qui solde l’intervention.

Nous vous recommandons

(Vidéo) Aramisauto dévoile un nouveau spot télévisuel

(Vidéo) Aramisauto dévoile un nouveau spot télévisuel

Aramisauto annonce le lancement d'une nouvelle campagne publicitaire à destination de la télévision avec l'objectif d'accompagner le déploiement de la marque.Après l'ouverture de son site à Saint-Pierre-lès-Nemours, Aramisauto lance...

06/07/2022 |
Eurorepar repart en campagne estivale sur les aires d’autoroute

Eurorepar repart en campagne estivale sur les aires d’autoroute

TotalEnergies stocke l’huile en carton

TotalEnergies stocke l’huile en carton

Speedy a posé 10 000 boîtiers de conversion au E85

Speedy a posé 10 000 boîtiers de conversion au E85

Plus d'articles