Présidentielle 2022 : Mobilians (ex-CNPA) dévoile ses propositions pour la filière aval de l'automobile

Présidentielle 2022 : Mobilians (ex-CNPA) dévoile ses propositions pour la filière aval de l'automobile

Mobilians présente son livret à l'occasion des élections présidentielles 2022.

© Mobilians

À l'occasion de l'élection présidentielle qui aura lieu les 10 et 24 avril 2022, Mobilians (ex-CNPA) publie un livret compilant l'ensemble de ses propositions sur les enjeux automobiles et de mobilité pour le quinquennat à venir.

Quelques jours avant l'évènement du 14 mars 2022 à la salle Gaveau, à Paris, à l'occasion duquel plusieurs fédérations professionnelles (Mobilians, Plateforme Automobile - PFA, Fiev et CSIAM) recevront l'ensemble des candidats à l'élection présidentielle française, Mobilians (ex-CNPA) publie un livret qui rassemble l'ensemble des propositions de la filière aval de l'automobile.

Un contexte difficile pour l'automobile

Outre la transition vers le zéro carbone envisagé dès 2035 en Europe à travers la fin de la commercialisation des véhicules thermiques et la digitalisation des services automobiles, la filière doit faire face à la crise en Ukraine, qui arrive après une succession inédite de crises auxquelles a dû faire face la filière automobile (crise du Covid, pénurie des semi-conducteurs). Dans ce cadre inédit, Mobilians rappelle « sa détermination à travailler et à agir en lien avec les pouvoirs publics dans le cadre d’une coopération public-privé renforcée. La réussite des transformations à l’œuvre ne pourra se faire que dans un esprit partenarial entre décideurs publics et décideurs économiques ».

Rebondir, transformer et accompagner

Dans son livret, Mobilians a articulé ses propositions pour les services automobiles en trois temps : rebondir, transformer et accompagner. 

« L’intensité des défis à relever est inédite, précise le syndicat de Meudon. L'impact sur les différents modèles économiques impliquent la mise au point rapide d’une stratégie globale de filière qui intègre la dimension fondamentale qu’apportent les services de l’automobile et de la mobilité. De la start-up à l’ETI, ces entreprises sont du côté des solutions et sauront concrétiser une difficile mais indispensable transition écologique, numérique et sociétale, à condition d’être soutenues et accompagnées ».

Au niveau du rebond, Mobilians « appelle de ses vœux une politique de soutien et d’accompagnement de ce tissu d’entreprises de grande ampleur : la création d’un fonds de modernisation pour accompagner les entreprises vers les nouvelles technologies de la mobilité ; la mise en place d’un plan de formation pour maintenir un haut-niveau d’expertise des professionnels dans un contexte de digitalisation et d’électrification des véhicules ; une fiscalité stable permettant de donner une visibilité pour les entreprises comme pour les ménages, et d’envisager des investissements ».

Au niveau de la transformation, Mobilians rappelle que « la filière des services de l’automobile et de la mobilité est un levier fondamental d’accélération de la transition environnementale, sociale et technologique des mobilités. Les services font partie intégrante des mutations à l’œuvre, mais en sont également un accélérateur. Miser sur les professionnels des services de l’automobile et de la mobilité est un pari gagnant pour relever ensemble le défi de la transformation lors du prochain quinquennat ». Et d'ajouter : « L’essor des véhicules connectés appelle à ce que les États fixent un cadre concurrentiel équitable afin de permettre l’accélération de l’innovation dans les services de la mobilité. La connectivité des véhicules ouvre en effet un champ extrêmement étendu de création de services digitaux innovants et de nouvelles solutions pour le grand public. Face à l’arrivée des Gafam dans ce domaine, et pour préserver la compétitivité et la souveraineté européenne, l’amont et l’aval de la filière automobile doivent élaborer des solutions communes, partagées et équilibrées, dans l’intérêt fondamental des utilisateurs ».

Au niveau de l'accompagnement, Mobilians explique que « les objectifs de réduction des émissions de GES et le renforcement des réglementations dans le domaine automobile, avec la mise en place des zones à faibles émissions (ZFE), notamment, auront des répercussions sur les modes de vie des ménages et sur l’organisation des infrastructures et des réseaux de transports dans les territoires. Ces profondes mutations doivent se faire en concertation avec la population, or aujourd’hui beaucoup de nos concitoyens ignorent tout de ces dispositifs devant être mis en œuvre à très court terme ».

Le livret de Mobilians est téléchargeable ici.

Nous vous recommandons

VivaTech 2022 : les start-up mobilité du Village by CA

VivaTech 2022 : les start-up mobilité du Village by CA

Le Village by CA, accélérateur de start-up qui accompagne les grands groupes et les ETI vers le futur de leurs industries, annonce sa présence à la sixième édition de VivaTech qui se tiendra du 15 au 18 juin 2022 à Paris. L’occasion...

WattAnyWhere veut mettre l’éthanol au service du véhicule électrique

WattAnyWhere veut mettre l’éthanol au service du véhicule électrique

Le réseau de bornes de recharge Métropolis lance une offre pour les flottes automobiles

Le réseau de bornes de recharge Métropolis lance une offre pour les flottes automobiles

ChangeNOW Summit 2022 : le groupe Renault présente le concept-car Scénic Vision

ChangeNOW Summit 2022 : le groupe Renault présente le concept-car Scénic Vision

Plus d'articles