Présidentielle 2022 : rétrofit, arrêt du thermique, forfait mobilités durables... L'automobile de demain selon Yannick Jadot

Présidentielle 2022 : rétrofit, arrêt du thermique, forfait mobilités durables... L'automobile de demain selon Yannick Jadot

© Affiche de campagne

Alors que le premier tour de l'élection présidentielle approche – il aura lieu le 10 avril prochain – L'Automobile & L'Entreprise a recensé les principales mesures avancées par les candidats sur le thème de l'industrie et de l'univers automobile pour comprendre quel monde de la mobilité nous réservera le ou la futur(e) président(e). 

Biographie express

Âgé de 55 ans, Yannick Jadot est diplômé d’un DEA d’économie internationale et du développement. Il a été responsable des campagnes de Greenpeace France avant d’être élu député européen en 2009 sous l’étiquette Europe Écologie. Désigné candidat à l’élection présidentielle en 2017 à l’issue de la primaire écologiste, il décide finalement de rallier Benoît Hamon (PS). En 2021, c’est à nouveau à l’issue de la primaire interne qu’il a endossé le rôle de candidat à l’élection présidentielle pour Europe-Écologie Les Verts.

Trois mesures phares

  • Plan national pour le rétrofit.
  • Arrêt de la vente des véhicules thermiques au plus tard en 2030.
  • Obligation de la mise en place du forfait mobilités durables en entreprise (1 000 euros/an/salarié).

Sa vision

Du côté d’Europe Écologie-Les Verts, « l’enjeu de la mobilité est celui de notre modèle social » affirme-t-on. « Nous sommes écologistes mais nous ne sommes pas pour autant contre l’automobile. Néanmoins, nous allons devoir sortir du thermique ».

La vente de ces véhicules sera interdite « au plus tard en 2030 » et ceux moins polluants « doivent devenir accessibles ». Yannick Jadot précise dans son programme que « le parc en circulation sera alors soit majoritairement électrique ou fonctionnant avec du biogaz ou de l’hydrogène vert ». Pour arriver rapidement à cette mutation du parc roulant, le candidat entend lancer un grand plan national pour le rétrofit : « 1 million de véhicules bénéficieront d’une transformation des moteurs thermiques en moteurs électriques. Ce dispositif concernera les véhicules particuliers mais aussi professionnels et les flottes des collectivités ».

Le forfait mobilités durables verra son plafond être augmenté à 1 000 euros par an et par salarié et sera rendu obligatoire en entreprises. Yannick Jadot entend également « généraliser le covoiturage entre le domicile et le lieu de travail et soutenir l’autopartage ». Des voies dédiées au covoiturage pourraient voir le jour sur les autoroutes.

Nous vous recommandons

La Ville de Marseille va diviser par deux sa flotte automobile

La Ville de Marseille va diviser par deux sa flotte automobile

Le maire de la Cité phocéenne a décidé de réduire le parc automobile municipal. Une manière de générer d'importantes économies mais aussi de réorganiser un service au sein duquel ont été pointées diverses dérives.Benoît Payan...

23/09/2022 | EconomieGestion de parc
Dacia dessine son avenir à travers Manifesto

Dacia dessine son avenir à travers Manifesto

Opel ressuscite son appellation GSe

Opel ressuscite son appellation GSe

BMW introduira la recharge automatisée Plug&Charge en milieu d’année 2023

BMW introduira la recharge automatisée Plug&Charge en milieu d’année 2023

Plus d'articles