Présidentielle 2022 : adieu permis à points, ZFE et limitations... L'automobile de demain selon Éric Zemmour

Présidentielle 2022 : adieu permis à points, ZFE et limitations... L'automobile de demain selon Éric Zemmour

© Affiche de campagne

Alors que le premier tour de l'élection présidentielle approche – il aura lieu le 10 avril prochain – L’Automobile & L’Entreprise a recensé les principales mesures avancées par les candidats sur le thème de l'industrie et de l'univers automobile pour comprendre quel monde de la mobilité nous réservera le ou la futur(e) président(e) ? 

Bio express

Né en 1958 à Montreuil (Seine-Saint-Denis), ce fils de commerçants juifs originaires d’Algérie a été chroniqueur et polémiste au Figaro et dans l’émission télévisée On n’est pas couché notamment. Il est en lice pour la présidentielle 2022 sous l’étiquette de son propre parti, Reconquête !, qui rallie des élus RN et LR autour de thèmes identitaires et nationalistes.

Trois mesures phares

  • Suppression du permis à points et des ZFE.
  • Abandon de la limitation de vitesse de 30 km/h en ville et 80 km/h sur les routes nationales.
  • Défense de la neutralité technologique (hybride, hybride rechargeable, électrique à batteries, hydrogène, …).

Sa vision

« Nous nous dirigeons de plus en plus vers une mobilité à deux vitesses », enrage Éric Zemmour, pointant les ZFE. « Sous couvert de lutte contre la pollution il s’agit purement et simplement d’un péage qui ne dit pas son nom. On peut accéder à ces zones à condition d’avoir les moyens. Nous supprimerons donc les ZFE et rétablirons les 50 km/h en ville et les 90 km/h sur les réseaux secondaires », avance ce dernier. De même, « nous prévoyons un allongement du contrôle technique de 2 à 3 ans et nous en dispenserons les deux-roues motorisés », estimant que « alors que la qualité et les performances des véhicules augmentent, c’est encore une manière de faire peser sur les automobilistes une certaine culpabilité et d’embêter les Français qui ont fondamentalement besoin de leurs voitures. » Dans la même veine, le candidat entend supprimer le permis à points qui, selon lui, « n’a aucune conséquence sur la sécurité routière mais pénalise de nombreux Français qui perdent parfois leurs emplois en même temps que leur permis. » En revanche « nous serons très sévères envers les chauffards », promet-il. Ambitionnant de « refaire de l’automobile l’un des fleurons de l’industrie française ». Éric Zemmour promet de baisser « de 30 milliards d’euros les impôts de production » et de créer un "Grand ministère de l'industrie" afin « de rapprocher les formations des besoins des entreprises. » Sur le prix des carburants, il propose de limiter les tarifs à 1,80 euro « tant que le prix du pétrole sera impacté par la guerre en Ukraine. » Enfin, à propos des voitures connectées et l'exploitation des données, le renforcement du RGPD au niveau européen et l'accompagnement de ces technologies ainsi que le libre choix des consommateurs semblent au centre de la stratégie d'Éric Zemmour. Pour cause : « Il faut qu'il y ait des frontières, on ne peut pas avoir des données circulantes. Il faut l’approbation des consommateurs pour leur utilisation, par les assureurs, par exemple. Nous ne voulons pas d’une société où les consommateurs sont tracés », martèle le candidat qui assure « aimer la voiture, tout comme les Français... »

Nous vous recommandons

Comment La Poste accélère le verdissement de sa flotte de véhicules ?

Comment La Poste accélère le verdissement de sa flotte de véhicules ?

Confirmant viser le zéro émission nette de gaz à effet de serre en 2030, La Poste renforce ses efforts pour atteindre son but, en doublant le nombre de ses véhicules électriques d’ici à 2025 et en décarbonant le transport moyenne et...

Geodis transporteur officiel de la Coupe du monde de rugby en France en 2023

Geodis transporteur officiel de la Coupe du monde de rugby en France en 2023

Un attelage Toyota, Air Liquide et CaetanoBus sur la mobilité hydrogène

Un attelage Toyota, Air Liquide et CaetanoBus sur la mobilité hydrogène

Drive to Zero : les professionnels de la mobilité décarbonée ont rendez-vous au Grand Palais Éphémère les 6, 7 et 8 avril 2023

Drive to Zero : les professionnels de la mobilité décarbonée ont rendez-vous au Grand Palais Éphémère les 6, 7 et 8 avril 2023

Plus d'articles